Les troubles alimentaires comme la boulimie ou l’anorexie ne sont malheureusement plus réservées aux jeunes filles en quête de minceur. De plus en plus de femmes, âgées de quarante ans ou plus, subissent une pression psychologique quotidienne. Que ce soit dans le culte de la jeunesse ou de la minceur. Tous les magazines, les séries télévisées et leur environnement socioprofessionnel leur rappellent qu’elles se doivent de rester jeunes et minces. Elles se sentent bien souvent en compétition, mises sur la sellette alors que leur évolution physique est inévitable. Devant cette préoccupation excessive de leur apparence, elles ont peur de vieillir et de prendre des kilos en trop. Aussi, il ne faut pas s’étonner si nombre d’entre elles sont victimes de troubles alimentaires et de dépression, se font vomir ou perdent beaucoup trop de poids, à en devenir parfois anorexique. Ces troubles du comportement alimentaire sont très graves et doivent être soignés. Malheureusement, bien souvent elles ne reconnaissent pas leurs problèmes et préfèrent les cacher ou les ignorer. Si vous vous trouvez dans ce cas, il est indispensable de restaurer votre équilibre alimentaire en collaboration avec un diététicien. Il va vous falloir également rétablir une image positive de votre corps, l’accepter. Les mauvais comportements alimentaires seront à corriger avec doigté et intelligence. Faites vous aider ! Un diététicien est un professionnel qualifié qui saura prendre en compte votre souffrance et ajuster votre régime alimentaire à votre cas. Un psychothérapeute pourra éventuellement vous aider à accepter votre corps, votre âge et vous permettre de rétablir une image positive de vous-même. Enfin, il vous faudra également ajuster les activités sportives en fonction de votre objectif, éviter le sport à outrance.

Si vous avez réellement des kilos à perdre, un régime minceur s’impose. Mais attention, pas n’importe comment. On ne vous rappellera jamais assez le rôle prépondérant d’un coach en diététique. Pour diminuer votre sensation de faim, buvez beaucoup d’eau, minérale de préférence, du thé, des tisanes et des bouillons. Il vous faudra également réapprendre à mastiquer et à manger lentement, à prendre votre temps pour atteindre la sensation de satiété (plutôt que celle de remplissage dans le cas de boulimie). En fait, si vous mangez en 5 minutes, vous aurez encore faim dans 5 minutes ! Evitez d’acheter et de stocker des produits interdits par votre diététicien (les sucreries, les bonbons, les biscuits, le chocolat…). Remplissez votre frigo des produits autorisés. Si vous sentez qu’une fringale arrive, allez marcher ou buvez un grand verre d’eau. Ces trucs vous permettront d’attendre l’heure du repas suivant. Lors de votre régime minceur, ne craquez pas, ne vous jeter pas sur des grignotages. Essayez également de repérer vos périodes de grignotages. Plusieurs facteurs peuvent les déclencher : le stress, une remarque, une réprimande, un coup de fatigue, l’ennui, la solitude. Si vous savez mettre un nom sur la raison de vos grignotages, vous saurez les maîtriser. Bien souvent, les moments de grignotage surviennent aux mêmes moments. Dans ce cas, occupez-vous à l’instant T, allez prendre l’air, faîtes du sport.

Les troubles du comportement alimentaire, quels qu’ils soient ne sont pas une fatalité. Apprendre à équilibrer son alimentation, à faire une cuisine minceur, pour maigrir intelligemment, est à votre portée.

Si vous désirez un coach en diététique, Doxys est là pour vous.  

Publié par pierre

Ce billet a été posté le Lun 06 avr 2009 09:13:00 GMT et Publié sous , . Vous pouvez suivre la discussion autour de cet article via le flux Atom. .




Top