L’anorexie est une maladie qui se traduit par un trouble alimentaire, le refus plus ou moins systématique de s’alimenter. Généralement, le malade souhaite au départ contrôler son poids et a peur de grossir. Il étudie minutieusement son repas et passe de longs moments à mâcher. Les adolescentes sont le plus souvent touchées par l’anorexie et certains signes doivent vous alerter : régime alimentaire hypocalorique très strict, fatigue, insomnies, chute des cheveux, sensations permanentes de froid, pertes de mémoire, disparition des règles.

Mais la personne cache bien souvent ses troubles alimentaires. En fait, elle se sent toute puissante, sereine, de pouvoir dompter son poids. Mais malgré la perte initiale des kilos en trop, la personne va continuer à perdre du poids car elle ne sent jamais assez mince, se voit toujours grosse.

Cette maladie touche surtout les adolescentes, les femmes de 15 à 18 ans. Elle arrive bien souvent après un régime, un deuil, un choc ou une déception amoureuse. Il faut donc être très vigilant même s’il est bien difficile de détecter cette maladie. En fait, l’anorexique recherche la maîtrise totale de son aspect physique et tend à gommer tous ses marques de féminité ou masculinité. Le malade ne s’aime pas et ne veut pas être aimé et paradoxe, il a peur de grossir et de ne plus être aimé.

Mais la société est surtout responsable. Tout nous renvoie l’image de la minceur : les mannequins des magazines, les stars de la télévisions, les chanteurs, la mode, le milieu scolaire et professionnel. Même si l’on trouve normal que notre adolescent(e) fasse un petit régime pour perdre ses kilos en trop au moment de l’adolescence, il faut absolument le surveiller afin qu’il ne tombe pas dans l’excès inverse et qu’il refuse ensuite toute alimentation équilibrée. Si vous désirez l’aider, consultez un diététicien. Un régime minceur doit être équilibré et fonction de sa morphologie, de son âge, de sa croissance. Il s’agit de l’aider à comprendre et à prendre conscience de son corps et de le respecter.

En aucun cas, vous ne devez le laisser continuer de façon drastique son régime, s’il a atteint l’objectif de perte de poids initial. Pour éviter toute erreur, le mieux est de vous faire aider. Si vous avez un doute, si votre adolescent(e) a beaucoup trop perdu de kilos et qu’il se sent toujours gros, réagissez ! Ne le laissez pas s’enfermer dans ce cercle vicieux et dramatique. Voici quelques signes : la personne souffre d’une peur intense de prendre du poids, l’adolescente n’a plus ses règles, la personne a une mauvaises estime de soi et se voit toujours grosse après un régime, elle refuse de maintenir son poids au niveau de son IMC.

Alors avant de débuter un régime, incitez votre enfant, votre adolescent ou votre ami, à consulter un diététicien. Il saura lui proposer des recettes minceur sur mesure.

Votre coach Doxys est à votre service.

Publié par pierre

Ce billet a été posté le Lun 27 avr 2009 12:52:00 GMT et Publié sous , , , . Vous pouvez suivre la discussion autour de cet article via le flux Atom. .




Top