Vous pensez que votre petit a des problèmes de constipation ? Mais qu’en est-il vraiment. Savez-vous reconnaître si votre enfant est constipé ? Quelques informations et comment l’aider à réguler son organisme.

Chez le nourrisson, la selle se fait après chaque biberon (ou chaque tétée), puis lorsqu’il a 4 ou 5 semaines, la selle peut se produire qu’une seule fois par semaine. Si votre nourrisson est dans ce cas, vous devez consulter votre médecin traitant ou votre pédiatre.

Dès lors que votre enfant se nourrit comme un adulte, c’est-à-dire lorsque son alimentation est proche de la vôtre, la fréquence des selles peut varier d’une à 3 par jour, à une tous les trois jours. Lorsque les selles sont dures et non régulières, on parle de constipation. Certains signes ne peuvent pas vous tromper. Généralement l’enfant a des difficultés aux toilettes, il a mal au ventre, il est de mauvaise humeur, il a des ballonnements et parfois il saigne au niveau de l’anus. Attention, danger ! Car s’il a peur d’avoir des douleurs, il va se focaliser sur son "bobo" et aura encore plus de réticences. C’est le fameux cercle vicieux car plus il va se retenir, plus son organisme risque de former un bouchon (le fécalome) qu’il aura encore plus de mal à évacuer. Avant d’en arriver à ce stade et aux complications éventuelles (encoprésie, énurésie et infection urinaire), il vous faut agir pour aider votre enfant.

Comme pour l’adulte, il faut absolument équilibrer son régime alimentaire par l’apport en fibres, en eau et il faut le faire bouger. Même si on entend trop souvent que la constipation est une histoire familiale, elle est surtout le signe d’une mauvaise alimentation et d’un manque d’activités physiques.

Augmentez son apport quotidien en fibres et en fau. Les fibres stimulent les intestins et facilitent l’évacuation des selles. En fait lorsqu’elles sont ingérées, elles gonflent au contact de l’eau et ramollissent les selles.

Vous trouverez des fibres dans les céréales, le pain, le riz, les fruits, les légumes. Petite astuce supplémentaire, vous pouvez ajouter des flocons de son aux yaourts natures, aux glaces, aux soupes, aux panures de poulet ou de poisson.

Certaines personnes utilisent l’huile minérale. Mais son goût est très désagréable. Une petite cuillère à café mélangée à un yaourt facilitera son ingestion. Si votre enfant a moins de 18 mois, ne lui en donnez surtout pas. On peut également trouver de l’huile minérale sous forme de gelée en pharmacie.

N’oubliez pas de le faire bouger, marcher et courir. Ne le laissez pas se ramollir devant la télévision ou les jeux vidéo. Trouvez tous les prétextes pour faire un peu d’exercice avec lui.

L’idée est donc d’équilibrer son régime alimentaire, de lui apporter quotidiennement et suffisamment de fibres et d’eau. Ces mesures diététiques ne sont pas destinées à lui faire perdre des kilos, ni à le faire maigrir. Même si, bien souvent, un enfant qui a des constipations régulières, a bien souvent des problèmes de poids et de kilos en trop, dus à un déséquilibre alimentaire. Tout comme c’est le cas pour vous, son organisme n’a pas une alimentation suffisamment équilibrée pour évacuer correctement. Il vous faut absolument rétablir et harmoniser son régime alimentaire avant d’accepter par dépit que votre enfant ait le même problème que vous. La constipation n’est pas une fatalité, et vous seul êtes responsable. Donc agissez pour son bien être et le vôtre, mettez en place des mesures d’hygiène de vie, et démarrez une activité physique.

Publié par pierre

Ce billet a été posté le Mar 05 mai 2009 02:05:00 GMT et Publié sous , , . Vous pouvez suivre la discussion autour de cet article via le flux Atom. .




Top