Que ce soit pour mincir, maigrir ou que vous suivez un régime pour perdre du poids, vous avez déjà certainement entendu ou lu qu’il est important de beaucoup boire. Pourquoi ? Il est souvent dit qu’il faut boire au minimum 1,5 litre (d’eau de préférence) par jour, pour aider l’organisme à éliminer les déchets. Boire, oui mais quelle boisson ? De l’eau, laquelle est la seule boisson indispensable et aussi car de nombreuses boissons peuvent compromettre la réussite d’une perdre de poids. Passons en revue des différentes boissons, à privilégier et celles à éviter.

Tout d’abord pourquoi faut-il boire beaucoup d’eau pendant un régime ?

Boire beaucoup d’eau lorsqu’on fait régime est très important car le besoin hydrique est augmenté du fait du régime alimentaire suivi proprement dit. En effet, le corps doit convertir les graisses de réserves en sucres directement consommables par le corps qui utilise cette énergie pour tous les actes de la vie. Or pendant une phase de régime et surtout au début de l’amaigrissement le corps a besoin de beaucoup plus d’eau pour convertir les graisses en sucres. C’est en premier lieu pourquoi on conseille de boire minimum 1 litre et demi d’eau par jour. Et plus encore si la température se situe au-delà de 20° celsius. Nous voyons qu’en premier lieu, ce n’est pas pour éliminer les déchets que le corps humain à besoin de beaucoup d’eau, mais bien pour convertir les graisses en sucres rapides en début d’amaigrissement.

 

Ce qui est vrai, c’est que l’eau est la seule boisson dont l’organisme a réellement besoin. Elle n’apporte aucune calorie. Donc ne vous en privez pas d’en boire à volonté. Que vous la choisissiez plate ou gazeuse n’a aucune importance.

Pensez que certaines eaux aromatisées apportent au contraire beaucoup de sucres et donc beaucoup de calories. Privilégiez celles qui ne sont pas sucrées (avec ou sans édulcorants de synthèse type aspartame).

Si vous choisissez de remplacer l’eau par un verre de jus de fruits sans sucres ajoutés (100% pur jus ou à base de concentré), vous devez en tenir compte dans votre bilan calorique et il doit être comptabilisé dans votre régime comme l’équivalent d’un fruit frais donc comme faisant partir du total des aliments consommés ce jour-là.

Evitez les nectars de fruits car on leur ajoute du sucre simple (saccharose), en plus du sucre contenu naturellement dans le fruit. Cela en fait une bombe en calories.

Evitez aussi les boissons à base de jus de fruits car elles ne contiennent que 10 à 25% de fruits auxquels on a ajouté de l’eau, des sucres et des additifs divers, souvent allergisants.

Pour autant que vous les choisissiez types « light », tous les sodas (citron, cola, sodas aux extraits de fruits, limonade …) sont permis, puisqu’ils sont « sucrés » avec un édulcorant dit intense (sucralose, aspartame, acésulfame K encore appelé acésulfame de potassium) et donc qu’ ils sont non caloriques.

Attention que chez certaines personnes, ces boissons sont à éviter ou tout au moins à limiter, ou alors à réserver pour certaines occasions, car elles ont l’inconvénient important d’entretenir le goût du sucré. On dit que le sucre appelle le sucre !

Idem pour les thés et tisanes ainsi que le café : le café (filtre, expresso, ou soluble), le thé et les tisanes sont tous autorisés, à condition de ne les boire uniquement que sans sucre ou de les « sucrer » avec un édulcorant intense.

Evitez par contre le chocolat au lait sucré et le cappuccino sucré car ils sont très caloriques.

Boissons à éviter totalement pendant un régime amaigrissant si vous voulez maigrir rapidement :

Toutes les boissons à base de jus de fruits ainsi que les boissons au lait ou encore les briquettes de lait aromatisé sucré, de même que les sirops classiques qui contiennent une énorme quantité de sucres rapides et donc qui apportent une très grosse quantité de calories qui passent en un temps record dans le sang pour se transformer très vite en graisses sous-cutanées.

Les alcools sont aussi très déconseillés car ils sont très caloriques en ce y compris le vin, le cidre et la bière (même la bière de table type pils).

Pendant un régime amaigrissant, vous pouvez toutefois vous accorder occasionnellement un verre de vin rouge occasionnellement par exemple pour un repas de fête ou une occasion spéciale.

Si vous utilisez le coach diététique ne ligne DOXYS, vous pourrez comptabiliser les boissons que vous consommez dans la journée et vous serez certain de ne pas faire de faux pas et de ne pas oublier par exemple la valeur calorique d’un jus de fruit ! Utiliser le coach diététique DOXYS vous permettra de faire le bilan exact des calories apportées chaque jour par les différents groupes alimentaires de même que les diverses boissons journalières qui peuvent parfois être un véritable piège.

 

Publié par philippe


La vaste enquête sur la santé des Belges confirme qu’un Belge sur deux est obèse. Comment en est-on arrivé là ? Que va-t-il se passer à l’avenir ?

Comment est-il possible de modifier les comportements alimentaires pour perdre du poids et revenir à un poids moyen pour le Belge est-il envisageable à court, moyen ou long terme ?

 

La valeur moyenne de l’indice de masse corporelle (IMC, qui se calcule selon le rapport du poids divisé par la taille au carré) chez les adultes est de 25,3, ce qui signifie que le Belge moyen est trop gros. Ce chiffre le place en surplus de poids, par encore en surplus de poids franc ni non plus le désigne comme obèse.
 
Les hommes (54 %) sont davantage concernés par l’excès de poids que les femmes (40 %) cependant concernant l’obésité, il n’y a aucune différence entre hommes et femmes.
 
Ce qui est carrément alarmant, c’est qu’à partir du groupe d’âge de 45-54 ans, plus de la moitié des individus présentent une surcharge pondérale, contre un sur cinq dans le groupe d’âge de 55-64 ans.
 
Ces pourcentages sont comparables entre garçons et filles.
 
La prévalence de la surcharge pondérale atteint sa valeur maximale dans le groupe des 5-9 ans (22 %), mais elle est à nouveau plus basse à l’adolescence (12 %).
 
Dans la Région bruxelloise, le pourcentage de jeunes avec surcharge pondérale est légèrement plus élevé que dans les deux autres Régions : plus de 1 jeune sur 4 est en surcharge pondérale.
 
À l’opposé, on constate que 3 % de la population adulte est en état de carence pondérale.
 
La valeur moyenne de l’indice de masse corporelle pour les personnes de 18 ans et plus est de 25,3 – une valeur qui dépasse juste la valeur seuil pour la surcharge pondérale (25).
 
Cela signifie donc qu’en moyenne, le Belge est en surpoids.
 
Cette moyenne est significativement plus élevée chez les hommes (25,8) que chez les femmes (24,8).
 
On observe une relation positive claire entre l’âge et la moyenne de l’IMC : au fur et à mesure que l’âge augmente, la moyenne de l’IMC augmente; cependant, à partir de l’âge de 65 ans cette valeur diminue.
 
Donc l’évolution de ces deux dernières décennies est clairement négative. D’un point de vue politique rien ne semble se dessiner. Quant à lui DOXYS coach diététique en ligne aide chaque jour des milliers de personnes en général et de Belges en particulier à surveiller l’évolution de leur poids. Doxys grâce aux menus équilibrés qu’il propose permet aux personnes de perdre du poids sainement, de mincir ou de maigrir suivant que l’on a un peu ou beaucoup de poids à perdre en faisant prendre conscience des erreurs alimentaires de base à corriger pour manger plus sainement chaque jour.
 

Publié par philippe


 L’actrice Gabourey Sidibe doit-elle maigrir ?

 

C’est le grand débat du moment chez les acteurs people aux Etats-Unis suite au succès du film Precious où cette actrice incarne une jeune femme défavorisée obèse. 

La carrière de l’actrice noire Gabourey Sidibe a commencé, il faut bien le dire, tel un conte de fée.

Alors agée de 24 ans, l’étudiante en psychologie, surnommée "Gabby", a été choisie parmi 400 candidates pour incarner "Precious", dans le film éponyme qui fait un carton aux Etats-Unis.

Fille d’un chauffeur de taxi musicien et d’une mère chanteuse, la jeune femme prête ses traits à son premier grand rôle, celui d’une illettrée noire, enceinte de son père, qui va réussir à se battre contre son destin, grâce à la confiance d’un de ses professeurs.

Dans le film, Precious souffre d’obésité, à l’instar de Gabourey Sidibe, nommée à l’Oscar de la meilleure actrice, le 7 mars dernier, lors d’une cérémonie à l’occasion de laquelle l’animatrice de télé Oprah Wrinfrey a déclaré : "Quand je te regarde, je vois une véritable Cendrillon américaine, à l’aube d’une brillante carrière."

Dès le lendemain, l’animateur Howard Stern se gausse des encouragements d’Oprah Winfrey, en la traitant de "foutue menteuse", sur les ondes de la radio Sirius XM.

"Elle a besoin d’aide" "Elle dit à cette énorme femme de la taille d’une planète qu’elle va avoir une carrière mais elle ment", estime-il, assenant : "Elle ne fera jamais d’autres films. Je ne peux même pas imaginer dans quel rôle cette grosse noire pourrait jouer."

"On a juste envie de lui dire, ok chou, maintenant que tu as de l’argent en banque, va faire un régime ou tu vas mourir ", poursuit-il, questionnant : "Mon dieu, mais que mange-t-elle?"

 

La jeune femme qui déclarait, en septembre dernier, "avoir appris à s’aimer", malgré son physique, s’est ainsi retrouvée au centre d’un débat très sensible aux Etats-Unis, ou l’obésité frappe une large partie de la population américaine.

Quel est son futur dans l’industrie cinématographique? Les rédactions de presse crépitent, tandis que chacun y va de son commentaire.

La "terrible affliction" de l’obésité. Une société de produits amaigrissants a ainsi proposé à l’actrice une année de cure, en échange du fait qu’elle en fasse la publicité, en perdant du poids.

"Comme Oprah, nous sommes convaincus que vous avez un futur dans l’industrie du divertissement", déclare le directeur de la société Acay Supply, dans une lettre publiée par le site spécialisé dans les célébrités TMZ.com, lundi.

Quoi qu’il en soit, l’obésité n’est bonne pour la santé de personne. Avoir un poids excédentaire n’est pas favorable à une vie harmonieuse, surtout si on parle de surpoids important. L’obésité se définit à partir d’un bmi de 30. A ce poids, il est impératif de mincir dans le premier temps et de maigrir et de perdre ensuite une bonne quantité des kilos superflus.

DOXYS en tant que coach diététique en ligne aide chaque jour des milliers de personnes à perdre du poids en proposant des plans alimentaires, des menus amaigrissant bien équilibrés qui permettent d’arriver à l’objectif sans se priver et donc sans jamais avoir faim.

 

Publié par philippe


Que ce soit pour mincir, maigrir ou simplement pour perdre un peu de poids, une excellente solution est de réduire l’apport en calories total de la journée. Si possible en augmentant la sensation de satiété globale, c’est un gage de pérennité du régime. Les fruits et les pommes en particulier sont une grande aide pour maigrir.

La faim est la pire ennemie du régime

De nombreuses études montrent que les aliments solides sont plus "satiétogènes" que les liquides. Consommés entiers, les fruits réduisent donc plus la faim qu’une quantité équivalente sous forme de jus.

C’est ce qu’explique le Dr Thierry Gibault, endocrinologue et nutritionniste à Paris, dans "Équation nutrition" (la lettre de l’agence pour la recherche et l’information sur les fruits et légumes frais - Aprifel).

Ce médecin y détaille notamment les résultats d’un travail anglais récemment réalisé pour déterminer si les formes sous lesquelles les aliments sont consommés affectent l’appétit et si la consommation d’un fruit en début de repas peut aider à moins manger.

Une soixantaine de jeunes, en bonne santé et ne suivant pas de régime, ont été sélectionnées dans une communauté universitaire, par une équipe de l’université de Cambridge.

Quinze minutes avant de passer à table, ils recevaient soit une pomme en quartiers épluchés, soit une compote de pomme, soit un jus de pomme avec ou sans fibres.Cette étude montre bien que la consommation d’un fruit en début de repas peut avoir une influence significative sur le niveau de satiété et la consommation calorique, conclut le Dr Gibault.

Manger un fruit en début de repas serait donc aussi efficace que de consommer une soupe ou une salade.

Voici donc un moyen simple et naturel pour celles et ceux qui désirent perdre quelques kilos avant l’été, mincir, maigrir ou perdre du poids sans les reprendre ensuite lorsqu’ils arrêtent leur régime.

Doxys coach diététique en ligne grâce aux menus équilibrés qu’il propose chaque jour met en avant des journées alimentaires bien équilibrées qui assurent un apport suffisant en légumes et en fruits.

 

Publié par philippe


Si vous êtes constipée ou si vous souffrez depuis longtemps de constipation, en tant que coach diététique en ligne DOXYS souhaiterait vous conseiller afin d’adopter de bonnes habitudes alimentaires plutôt que de prendre l’une ou l’autre médication qui ne vous aidera souvent pas beaucoup, voire qui à plus ou moins long terme pourrait être néfaste pour votre santé.

Nos conseils pour améliorer le transit intestinal et diminuer la constipation « tenace » :

Qu’est ce que la constipation d’un point de vue médical ?

La constipation se définit classiquement en premier lieu comme un symptôme dit de toxémie intestinale. Mais ne confondons pas car Il y a constipation et constipation ! Il ne faut pas identifier la constipation liée au changement d’habitude de vie tel un déménagement ou encore liée au stress d’un voyage à une véritable constipation. Celle-ci, la vraie constipation est celle qui est avérée tel dans le cas ou vous prenez entre 5 et 10 minutes pour terminer une selle complète ou si l’évacuation est dite irrégulière ou douloureuse. Elle est parfois définie comme telle si vous allez à la selle moins de 3 fois par semaine. Toutefois, le plus souvent on parle de constipation commune quand il y a une altération du rythme des selles.

Il faut savoir que pour une personne en bonne santé qui à une alimentation saine, une défécation devrait prendre en tout et pour tout prendre moins de 2 minutes (hors lecture éventuelle !).

Quel est le rôle de l’alimentation dans la constipation ?

On pense toujours qu’avoir une alimentation équilibrée est bonne pour lutter contre l’excès de poids, le cholestérol, l’hypercholestérolémie et un tas de problèmes de santé et on pense peu au fait qu’une alimentation variée et équilibrée est très importante pour éviter la constipation.

On pourrait même dire qu’un des premiers symptômes d’une alimentation carencée en fibres est la constipation. Donc si vous êtes constipées, mesdames (car c’est souvent un désagrément dont souffrent préférentiellement les femmes), posez-vous la question de savoir si vous n’avez pas supprimé par exemple trop de pain ou carrément zappé les féculents de votre alimentation de  base pour maigrir ou surveiller une éventuelle prise de poids.

Pensez bien qu’une prise de poids n’est souvent pas due seulement à un facteur isolé mais bien à un problème global de déséquilibre alimentaire ou en tout cas à des menus ou des quantités qui ne vous conviendraient pas à vous spécifiquement en fonction de votre profil alimentaire particulier et qui vous empêcherait de perdre du poids ou de maigrir !

Quoi qu’il en soit nous vous proposons ci-après quelques conseils pour équilibrer votre alimentation et /ou pour lutter contre la constipation :

1) Aller à la selle quand le besoin est présent !

C’est une grosse erreur que de ne pas tenir compte d’une impérieuse envie d’aller à la selle et trop retarder le moment d’y aller. Cette pratique est donc clairement déconseillé afin de prévenir la constipation. A contrario, il faudrait idéalement pouvoir vous conditionner à aller à la selle dès le lever. Vous pourriez ainsi éliminer régulièrement les déchets et les toxines de vos instestins. Même si vous êtes très (trop) occupé et si vous sentez une forte envie d’aller à selles, alors allez-y sans tarder, c’est la première mesure à prendre pour lutter contre la constipation.

2) Buvez beaucoup d’eau

Pour lutter contre la constipation, votre alimentation doit apporter beaucoup d’eau. Essayez de boire au moins 8-10 verres d’eau par jour cela ne fera de toute manière qu’entre 1,6 et 2l/eau par jour. Pensez à ne pas abuser de thé, café, chocolat et riz qui sont de grands constipants !

3) Augmentez votre consommation de fibres

Un point primordial pour prévenir ou pour lutter contre la constipation est d’augmenter votre consommation de fibres alimentaires. Les fibres vont contribuer à produire des selles molles et épaisses qui seront aussi faciles à expulser.

Les grains entiers (riz complet, etc.), les haricots, les noix et les céréales aussi bien que les légumes et fruits frais de saisons (chou, chou de Bruxelles, carottes, etc.) constituent une alimentation riche en fibres et facile à trouver tout au long de l’année.
 

Comme les fibres aident-elles à lutter contre la constipation ?

Les fibres soulagent la constipation parce qu’elles absorbent de grandes quantités de fluides (l’idéal étant de boire beaucoup d’eau) en ajoutant du volume aux selles. N’oublions pas que les selles doivent idéalement contenir 88% d’eau pour être suffisamment molles et ainsi êtres faciles et non douloureuses à évacuer.

4) Eviter de consommer des aliments pauvres en fibres

Privilégiez plutôt les aliments qui en contiennent beaucoup ou en tout cas plus de fibres. Pour cela choisissez plutôt la version dite complète ou intégrale comme par exemple pour les pains. Ceci vous aidera dans votre lutte contre la constipation. Pour les collations, privilégiez les aliments qui apportent des fibres tels que des céréales ou le pain au blé ainsi que les fruits et les légumes qui sont riches en fibres. Les jus de fruits quant à eux et spécifiquement ceux qui sont dit 100% naturels (donc sans adjonction de sucre : appellation « sans sucres ajoutés »), sont aussi d’excellentes sources de fibres puisqu’ils permettent de lutter contre la constipation.

 5) Ne pas suprimer les protéines

Les protéines sont importantes dans la pyramide alimentaire et donc dans l’alimentation équilibré. Il est donc important d’en consommer chaque jour pour manger sainement. Pour éviter la constipation et pouvoir continuer de consommer suffisamment  de protéines sans craindre la constipation, il vaut mieux se focaliser sur les protéines dites maigres (sans graisses ni peau comme par exemple pour le poulet). Pensez que si vous êtes constipée ou si vous souffrez de constipation ne signifie pas que vous devez totalement abandonner, au contraire, de consommer des protéines pour autant que vous privilégiez les protéines maigres si vous devez mincir, maigrir ou en tout cas si vous devez perdre du poids.

6) Pensez à la papaye

Bien connue en Afrique pour ses effets favorables sur la constipation, chez l’adulte, la papaye doit être consommée deux heures environ avant ou après le repas et être cuite. Elle est ainsi plus digeste et mieux assimilée. La papaye est un fruit riche en fibres et en substances à propriétés antioxydantes qui est très utile si vous êtes constipé.

7) Ne pas oublier les basiques : figues et pruneaux

Les figues et les pruneaux sont depuis toujours considérés comme deux des meilleurs laxatifs naturels qui existent sur terre. Cependant ne les utilisez pas comme laxatifs pour tenter de perdre du poids ! Et aussi n’oubliez pas qu’ils sont remplis de sucres et donc à consommer avec modération si vous souhaitez perdre du poids ou en tout cas surveiller votre poids.

8) Essayer les huiles pour lubrifier les intestins

Les huiles qui sont saines comme l’huile d’olive ou l’huile de colza et d’autres huiles mono-insaturées et poly-insaturées agissent comme lubrifiants digestifs naturels et pourraient bien être décisives pour vous aider à « mettre de l’huile dans les rouages » des intestins paresseux.  En pratique, essayez d’enrichir votre salade que vous avez choisie riche en fibres par une ou deux cuillères à soupe l’huile d’olive ou l’huile de colza pour lutter contre la constipation.

9) Mangez plus d’aliments naturels et éviter les aliments transformés

Afin de mieux lutter contre la constipation, vous devriez chercher à manger systématiquement des aliments naturels le plus souvent possible et éviter les aliments industriel, c’est-à-dire processés ou encore appelés plats « tout préparés » ou encore "prêts à être (ré)-chauffé" pour être consommé. Pensez toujours que ce sont les fruits et légumes frais qui vous permettrons d’obtenir le plus de nutriments et fibres intacts, donc les meilleurs pour éviter la constipation ou pour la prévenir.

10) Eviter les aliments qui constipent

Certains aliments peuvent provoquer la constipation s’ils sont consommés en trop grande quantité et devraient être évités. Ces aliments trop riches en graisse y compris les aliments frits sont à éviter. Dans les produits laitiers privilégiez le lait écrémé, évitez le sel, la caféine, l’alcool, le sucre, les sodas, les viandes  qui contiennent des graisses saturées lesquelles apportent très peu voire pas du tout de fibres et sont de plus souvent difficiles à digérer.

Notez par ailleurs q’un certain nombre de médicaments peuvent provoquer une altération du transit intestinal et donc une irrégularité des selles. Les suppléments en fer, les antidépresseurs et certains analgésiques peuvent parfois être la source de gros problèmes de constipations voire de bouchons intestinaux. Lisez bien la notice des médicaments pour voir si les effets secondaires de constipation ne sont pas présents et demandez à votre médecin pour envisager une alternative si la constipation fait partie des inconvénients repris sur le mode d’emploi du médicament que vous devez prendre.

11) Faites plus d’exercice

Si vous faites de l’exercice régulièrement (3 ou 4 fois par semaine), cela peut vous aider à stimuler le transit intestinal et donc à soulager les symptômes d’une constipation rebelle et ainsi à reprendre un fonctionnement normal des intestins dans leur fréquence habituelle de selles journalières le plus souvent (suivant les personnes).

12) Ne prenez de laxatifs qu’en dernier recours en tout cas après avoir corrigé vos habitudes alimentaires

Si malgré tous ces efforts de corrections alimentaires et d’hygiène de vie saine et de bons choix dans vos menus quotidiens vous avez tendance à être constipée, ou si la constipation s’est déjà bien installée, le seul et meilleur remède pour venir à bout rapidement de la constipation reste de prendre des laxatifs. Mieux vaut consulter en premier lieu votre médecin avant de prendre un laxatif car il en existe beaucoup de types différents. Vous saurez ainsi lequel va le mieux correspondre à votre problème car cela dépend de la cause de votre constipation. Il existe des laxatifs naturels tels ceux contenant de l’Aloe vera par exemple.

En tout cas, lutter contre la constipation avec des laxatifs doit être fait en modération et mesure. Stopper le traitement de la constipation au moyen des laxatifs dès que les selles sont redevenues normales et gardez une alimentation équilibrée riche en fibres si cela vous convient ainsi qu’une bonne hydratation.

13) Utilisez le coach diététique en ligne DOXYS pour rééquilibrer votre alimentation

DOXYS est là pour vous aider à reprendre des habitudes alimentaires saines et à éviter d’en arriver à prendre des laxatifs qui sont tous néfastes pour votre santé. Manger équilibrer vous apportera les fibres et les aliments complets qui seront les meilleurs garants pour vous éviter une constipation aigue ou chronique et vous assurera surtout si vous cherchez un régime pour perdre du poids ou si vous souhaitez maigrir. C’est souvent dans ces situations de tentatives de perte de poids qu’ on adopte facilement une alimentation carencée et notamment en fibres ce qui mène souvent rapidement à la constipation.

Publié par philippe


Faut-il augmenter notre métabolisme en faisant plus de sport ou en tout cas en augmentant nos dépenses énergétiques journalières pour pouvoir maigrir ? Corriger notre alimentation dans une phase de régime est-il suffisant ? Le meilleur résultat est une combinaison des deux car cela passe par une adaptation de nos menus diététiques quotidien et souvent par une augmentation de nos dépenses énergétiques et donc caloriques. Il est donc important de bien comprendre comment il est possible de moduler le métabolisme de base en fonction de notre facteur d’activité et ainsi d’ajuster notre métabolisme énergétique journalier qui en dépend directement puisqu’il en est la multiplication du métabolisme de base par un facteur d’activité variable chaque jour.

Comprenons tout d’abord que notre métabolisme fonctionne selon trois modes différents de dépenses énergétiques : les dépenses basales, l’activité physique et la thermogenèse adaptative.

 

1) Métabolisme de base ou dépenses basales

Les dépenses basales désignent toutes les dépenses requises pour le bon fonctionnement des organes et des cellules et le maintien des fonctions vitales de l’organisme: respiration, circulation,digestion, fonctionnement du coeur et de la pensée. Ainsi, les quelques calories brûlées par le cerveau pour son fonctionnement intellectuel propre.

L’ensemble forme les dépenses énergétiques dites basales. On ne peut pas avoir d’influence pour élever ce type de dépenses.

 

2) Le rôle de l’activité physique dans le métabolisme et son influence sur le facteur d’activité journalière

Un deuxième type de dépense énergétique est lié à l’activité physique.

La liste est longue des sports et autres activités récréatives qui nous font bouger. Si nous voulons maigrir, c’est clairement là qu’il est important  de développer nos activités au maximum en additionnant les efforts de toute nature et surtout de longue durée afin d’entamer une filière énergétique qui brûle des graisse : marche, course, vélo, danse, jardinage, natation. Ce qui est important pour diminuer le stock de graisses de réserve est de faire un exercice de plus de 20 min sans interruption.

Si ce n’est favoriser le fonctionnement des cellules les plus gourmandes en énergie, un bon programme d’amaigrissement passe d’ailleurs par une phase de renforcement musculaire, de manière à augmenter la capacité du métabolisme de base. A l’inverse, les graisses ne consomment quasiment rien. D’où cette possibilité qui nous est faite de s stocker toujours davantage de graisses de réserves et qui nous cause tant de soucis.

 

3) Les dépenses énergétiques liées à la thermogenèse et le métabolisme total journalier

Sans entrer dans trop de détails, retenez que notre corps est capable de brûler de l’énergie "pour rien". Ce mécanisme qui porte le nom de "cycles futiles" se révèle très efficace chez certaines personnes et beaucoup moins chez d’autres, ce qui explique les profondes injustices qui caractérisent notre espèce face à la prise de poids. Certains prennent donc facilement du poids et d’autres pas. En cas d’excès alimentaires, certains individus se contenteront de faire fonctionner ces filières à plein régime et ne grossiront pas d’un gramme. Pour d’autres, la situation devient beaucoup plus vite problématique.

En fin, il faut savoir que la thermogenèse est liée à la consommation de calories et donc d’énergie qui sert à transformer les aliments en sources d’énergie directement utilisables par le corps humain dans les gestes et les actes de la vie quotidienne.

Doxys coach diététique en ligne vous permet d’évaluer votre métabolisme de base, ensuite d’entrer votre profil qui reprend les dépenses énergétiques liées à votre travail, occupation professionnelle ou vos activités de la vie quotidienne. Doxys vous pose ensuite des question sur le(s) sport(s) ou activités physiques de votre vie quotidienne et les prend en considération afin de vous proposer un plan alimentaire parfaitement adapter à votre métabolisme de base. Ce métabolisme est ensuite multiplié par un facteur d’acitivité (cfr ci-avant) et ainsi le coach diététique DOXYS peut vous donner immédiatement votre métabolisme quotidien nécessaire en fonction de vos activités de la journée et ainsi adapter au mieux vos repas et menus du jour afin de coller à votre mode de vie. 

 

Publié par philippe


Lorsque vous suivez un régime pour mincir ou pour maigrir : il est important de pouvoir résister aux tentations ou tout au moins de pouvoir les gérer. 

Le plus difficile est de garder le cap de votre régime sur le long terme car plus vous suivez un régime contraignant, plus vous y pensez et plus vous aurez de chances de succomber aux tentations et de reprendre du poids tout au moins progressivement. Vos efforts pour perdre du poids seront ruinés. C’est du moins ce qu’indique une étude récente. Tout ce que vous aurez fait sera alors réduit à néant !


Le mieux pour tenir le coup et évitez les tentations est justement d’éviter les interdictions.

Faut-il de la volonté avant tout ? NON

Donc suivre un régime pour maigrir ou simplement pour perdre un peu de poids ou mincir des cuisses ou du ventre où aux endroits de votre silhouette qui vous dérangent n’est donc pas si difficile ! Le tout est de vous y mettre et de garde le cap. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ! Même si vous avez tendance à succomber de temps en temps aux tentations, il semble que cela ne soit pas un obstacle insurmontable !

Les résultats de l‘étude réalisée par une équipe de chercheurs de la Northwestern University’s Kellogg School et qui avait pour but de mettre en évidence la volonté d’étudiants en les mettant à l’épreuve sur un test pour évaluer leur capacité à résister à leurs désirs dans le cadre d’un régime ou d’un sevrage  au tabac a donné les résultats suivants : les étudiants étaient perdus dans leur régime et n’étaient pas vraiment capables d’évaluer la réaction qu’ils pourraient avoir face à leurs désirs. En fait, au plus les étudiants étaient persuadés qu’ils avaient le pouvoir de résister à de la nourriture ou à la prise d’une cigarette au plus ils craquaient vite ! C’est étonnant au premier abord et pour non en y réfléchissant bien !

Le résultat inverse était aussi présent car on a trouvé que les étudiants qui estimaient avoir peu de self contrôle, résistaient mieux que les autres à la tentation. Ce qui est finalement très intéressant dans le suivi de la majorité des régimes suivis pour mincir ou pour maigrir. Car les régimes que les gens suivent généralement sont beaucoup trop durs et/ou beaucoup trop restrictifs et sont donc difficiles à suivre au long cours.

Donc cela tord le cou à beaucoup de régimes et nous enseigne que beaucoup de diètes pour maigrir ou simplement pour mincir n’ont pas beaucoup de sens et ne valent pas le coup d’être suivis ou même d’être entrepris.

Les leçons de l’étude : contre la tentation il vaut mieux fuir les interdictions quand on suit un régime pour maigrir !

Les spécialistes estiment que de se convaincre qu’on ne va pas craquer ou qu’on ne peut pas craquer est la contre productif pour la bonne évolution d’un régime. Ce type de comportement renforce la tentation ainsi que la frustration justement d’être privé de ce plaisir tant convoité ! En fait on se focalise, on se cristallise sur l’aliment tabou, on ne pense plus qu’à le consommer et on risque justement plus facilement de craquer par la suite.

L’idéal serait de se réconcilier avec les aliments qui nous font envie et de s’autoriser de temps en temps des petits plaisirs. En espérant qu’au fur et à mesure il soit possible de mieux appréhender ces tentations et de les freiner et ensuite les faire disparaître.

Tentations pendant les régimes : soyez modéré

Si vous sentez que l’envie est trop forte pendant le régime, évitez de vous mettre constamment face à vos envies. Mais il n’est pas possible ni souhaitable d’adopter cette tactique durant toute votre vie.

Si vous craquez de temps en temps ce n’est pas dramatique et cela ne va pas compromettre tout votre régime.

Il faut aussi vous habituer à de temps en temps être face à des tentations que vous apprendrez petit à petit à gérer.

Pour quoi faire compliqué en terme de régime amaigrissant ? Pourquoi  se compliquer la vie si vous souhaitez mincir, maigrir pour perdre soit un peu de poids ou si vous souhaitez perdre beaucoup de poids : suivez un régime pas trop compliqué ni trop contraignant. Apprenez à corriger vos erreurs alimentaires et rééquilibrer vos menus quotidiens. Utilisez le coach diététique en ligne DOXYS qui est là pour vous aider dans votre régime alimentaire au quotidien.

Cédez de temps en temps à vos tentations en contrôlant la taille des portions et la fréquence de ces consommations sera bien plus facile au long terme que de vous en interdire purement et simplement la consommation !

Pour les repas suivants et les jours suivant vous essayerez  de vous rattraper !

 

 

Publié par philippe


Le Réductil (Sibutramine) médicament contre l’obésité est retiré de la vente en Belgique

 

L’Agence européenne des médicaments, l’EMEA, a recommandé jeudi la suspension des autorisations de marché des médicaments anti-obésité contenant de la sibutramine en Europe, jugeant que leur danger est supérieur aux bienfaits qu’ils apportent.

Pour sa part l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), dans l’attente d’une décision européenne de suspension de la sibutramine, annonce jeudi avoir recommandé de ne plus prescrire ce médicament.

En France, le nombre de patients traités par ce médicament est estimé à 5.500 en 2009, selon l’agence qui a enregistré un décès l’impliquant.

Depuis sa commercialisation, en juin 2001, une soixantaine de signalements d’effets indésirables impliquant ce médicament ont été rapportés à l’Afssaps.

 

Les résultats d’une étude à long terme montrent une augmentation du risque de complications cardiovasculaires et une efficacité modeste chez les patients traités par la sibutramine, commercialisée sous le nom de Sibutral.

Le Reductil, un médicament contre la prise de poids acheté par des milliers de personnes chaque semaine, est retiré du marché depuis vendredi, annonce l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

A la demande de l’AFMPS, la firme Abbott a retiré du marché belge le Reductil pour des raisons de sécurité, à la suite d’une recommandation de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Le Reductil est le seul médicament contenant de la sibutramine commercialisé en Belgique.

 

Publié par philippe


 Il semblerait bien que les évènements de la vie influent sur le poids

 

Selon une étude publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), les événements de la vie influenceraient le risque de surpoids corporel de façon différenciée chez les hommes et les femmes.

 

Les facteurs associés au risque de surpoids chez les hommes

 

Ainsi il semblerait que chez les hommes le fait d’ avoir vécu ou de vivre avec un ou une partenaire atteint d’une maladie grave, d’avoir des enfants ou encore d’ être un ancien fumeur, sont associés à un risque plus important de surpoids.

 

Les facteurs associés à une diminution du risque de surpoids chez les hommes

avoir souffert de graves problèmes de santé avant 18 ans ou être veuf réduirait la probabilité de surpoids, selon l’étude concernant 3.023 personnes représentatives de la population adulte francophone de Paris et de trois départements alentours (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne).

 

Les facteurs associés au risque de surpoids chez les femmes

 

"Les facteurs associés à un risque plus élevé de surpoids chez les femmes sont : être de nationalité maghrébine du côté des parents, ou de nationalité africaine. Aussi le fait d’avoir un passé d’enfance malheureuse, d’avoir eu des enfants", d’après les auteurs.

 

Les facteurs associés à une diminution du risque de surpoids chez les femmes

 

Avoir connu une séparation ou un divorce (cela paraît pourtant étonnant !), avoir vécu une enfance heureuse suivie d’une adolescence malheureuse sont associés à un moindre risque de surpoids chez les femmes.

 

Au moment de l’enquête réalisée au moyen d’un questionnaire, 36,4% des participants déclaraient être en surpoids. Dont parmi eux, il y avait 8,8% d’obèses et 27,6% à la limite de l’obésité (que l’on pourrait qualifier de "pré-obèses").

 

Il semblerait donc bien que le surpoids est plus fréquent chez les hommes (41,1%) que chez les femmes (32,1%). Les femmes sont en revanche plus sévèrement obèses que les hommes (9,7% contre 7,7%), selon cette étude.

 

Une constante toutefois : il semble ben que dans les deux sexes, la fréquence du surpoids augmente avec l’âge, avec un risque maximal pour les personnes âgées de 65 à 74 ans.

 

Ces résultats semble donc suggèrer que certains évènements biographiques peuvent être associés au poids et ce, différemment selon le sexe, concluent les auteurs qui estiment cependant nécessaires de mener d’autres études pour approfondir le sujet.

 

Publié par philippe


 Etes-vous vraiment certain que vous devez perdre ou gagner du poids ?

 

Pour savoir si vous êtes à votre poids de forme : calculez votre indice de masse corporelle.

L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure qui est utilisée afin d’évaluer la relation qui existe entre le poids et la santé. Il permet de préciser la corpulence d’une personne et le cas échéant, de mettre en évidence une obésité ou une maigreur et d’en préciser l’importance. L’IMC ne doit cependant pas être utilisé comme seule mesure de la composition corporelle ou de la condition physique.

Bien que l’IMC fournisse des points de repère indicatifs des niveaux de poids sains chez les adultes de plus de 18 ans, il ne peux être appliqué aux nourrissons, aux enfants, aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux personnes gravement malades, aux athlètes, ni aux adultes de plus de 65 ans.

L’indice de masse corporel (BMI – Body Mass Index) est un index internationalement reconnu  qui établi le rapport entre le poids et la taille.

Il est calculé de la manière suivante : B.M.I. = poids corporel / ( taille x taille)

  •  Zone verte : si votre BMI est compris entre 18 et  24,9  vous avez un poids sain
  • Zone jaune : si votre BMI est compris entre 25 et 26,9 vous avez tendance à l’excès de poids. Votre poids peut vous occasionner quelques ennuis de santé. Essayez de perdre du poids et d’atteindre la zone verte.
  • Zone orange : si votre BMI est compris entre 27 et 29.9 vous avez un excès de poids important. Il est plus que conseillé de perdre du poids car votre risque d’avoir des problèmes de santé est nettement augmenté
  • Zone rouge : si votre BMI est compris entre 30 et au-delà, vous êtes obèse. Il est indispensable de maigrir car vous avez des risques de morbidité et de mortalité importants.

  

La notion de poids idéal est dépassée, on parle maintenant de poids santé

Il y a quelques décennies, on disait : peut importe que l’on aie 18 ou 65 ans, a un poids bien précis devait correspondre une taille et une ossature bien définie. On a  longtemps parlé de poids idéal. Aujourd’hui, nous prenons plutôt en considération le concept de poids santé. Ce terme laisse entrevoir la réalité de notre vie quotidienne. Il prend en considération notre état de santé et donc aussi bien notre forme physique que notre état psychique.

Le poids santé se définirait comme une zone de poids où nous nous sentons bien à la fois dans notre corps et dans notre l’esprit.

  

Les facteurs à prendre en considération pour définir le poids santé

Comment savoir si vous êtes à votre poids santé ? Il faut prendre en considération l’importance de votre ossature, votre pourcentage de graisse corporelle ainsi que votre développement musculaire. Il est donc faux de croire qu’à taille égale, tous les individus doivent avoir le même poids ! Le surpoids accroît notamment les risques d’hypertension, de diabète et de troubles cardiovasculaires - l’insuffisance de tissus adipeux (la graisse sous cutanée) présente certains inconvénients également.

Certaines personnes sont obsédées par leur poids - dit « idéal » et sont catastrophées à chaque fois qu’elles prennent un kilo. Cependant il ne faut pas perdre de vue qu’une  même masse corporelle peut être constituée d’une multitude de combinaisons d’os, de muscles, d’eau et de graisse différentes. De plus, ce qui représente le plus grand risque pour la santé ce n’est pas le poids mais la répartition de la graisse corporelle. Les chercheurs ont d’ailleurs bien établi une corrélation entre l’excès de graisse au niveau de la taille (le plus souvent chez l’homme) et l’hypertension ou les maladies cardiovasculaires.

 

 Le sous poids est aussi dangereux que le surpoids

Les personnes ayant trop graisse ou trop maigres sont toutes deux exposées à des problèmes de santé. Atteindre son poids santé constitue donc une vraie stratégie gagnante et est la forme de médecine préventive quotidienne la plus simple à appliquer quotidiennement. Il faut en effet souligner et insister sur le fait qu’il est aussi dangereux de se situer en sous poids qu’en surpoids. N’oublions pas que comme l’obésité, les pertes de poids drastiques ainsi que la maigreur excessive peuvent occasionner de graves problèmes de santé. Ne prenez pas de risque avec elle. C’est votre bien le plus précieux (avec votre famille) !

Nul besoin de faire des efforts importants, les deux manières les plus simples et les plus efficaces pour atteindre ou se maintenir dans cette zone de poids santé sont :  manger sainement et avoir une activité physique régulière. Visez votre poids santé, ce n’est pas si difficile ! Il suffit de s’y mettre. C’est le premier pas qui compte. Manger mal ou bien prend le même temps !

 

Publié par philippe




Top