Beaucoup de stratégies existent pour maigrir. De nombreuses études tentent d’apporter une réponse définitive à la question. Une question que beaucoup de personnes se posent est de savoir s’il vaut-il mieux, pour maigrir, réduire considérablement l’apport en aliments riches en graisses ou augmenter sa quantité de fruits et légumes consommée journellement ?

Une étude québécoise récente semble démontrer qu’à court terme, consommer moins de graisses serait plus efficace en terme de perte de poids et donc d’amaigrissement net, mais qu’à long terme, privilégier les fruits et légumes pourrait donner de meilleurs résultats. 

L’étude a été menée auprès de 68 femmes en âge de ménopause et qui étaient en excès de poids.

Un premier groupe de 33 femmes devait diminuer sa consommation d’aliments à haute teneur en graisses, tels que fritures, les sucreries ou les pâtisseries. Un second groupe, formé de 35 femmes, devait consommer davantage de fruits et légumes.

« Il n’y a rien dans les fruits et légumes qui favorisent la perte de poids, précise Annie Lapointe, coordonnatrice du projet de recherche et candidate au doctorat à l’Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval. Seulement, on s’est dit qu’en en mangeant plus, les femmes réduiraient probablement leur consommation d’autres aliments, notamment ceux à haute densité calorique. »

Le projet a duré 6 mois, au cours desquels les femmes ont eu droit à 3 cours de groupe sur la cuisine et l’alimentation, et 10 entretiens en privé avec une diététicienne.

 

Quels ont été les résultats ?

Les femmes qui avaient essayé de réduire leur consommation de graisses ont perdu 3,5 kg en moyenne. Celles qui avaient augmenté leur consommation de fruits et légumes n’ont perdu que 1,6 kg. Il semblerait donc en première analyse que diminuer les graisses semble donc la solution à privilégier pour réduire sa masse graisseuse et son tour de taille.

Cependant attention aux conclusions hâtives car selon Annie Lapointe l’arbre peut cacher la forêt !

« J’ai revu les femmes 6 mois, puis 12 mois après la fin du projet, explique Annie Lapointe. Il n’y avait plus de différence significative entre les 2 groupes. Autrement dit, les femmes qui avaient tenté de réduire leur apport en gras avaient repris un peu plus de poids que celles qui avaient augmenté leur consommation de fruits et légumes. » Cette conclusion tombe sous le sens, croit la chercheuse, car les mesures restrictives sont souvent difficiles à maintenir.

Il semble donc après analyse plus approfondie des résultats qu’il n’y ait pas de recette miracle pour maigrir ou perdre du poids. « L’idéal, c’est de combiner les 2 approches », dit Annie Lapointe. Si on mange plus de fruits et légumes, on aura normalement moins faim et il sera alors plus facile de réduire sa consommation d’aliments gras, soutient-elle.

Rappelons que mincir est plutôt une stratégie à court terme, mais que maigrir réellement et perdre du poids demande une stratégie sur le long terme bien réfléchie et planifiée.

DOXYS coach diététique en ligne est là pour vous aider à planifier et à mener à bien votre stratégie minceur en vous stimulant au jour le jour dans votre perte de poids, amincissement ou amaigrissement à court et long terme de manière corriger vos erreurs alimentaires et à vous réapprendre à manger sainement sur un long terme. 

 

 


Publié par philippe


Selon un médecin australien, le Dr Grills,  le Père Noël est un très mauvais exemple pour les générations futures et fait un lien entre la vénération au Père Noël et le taux d’obésité.

Le Père Noël donne un très mauvais exemple avec son ventre trop rond et ses déplacements en traîneau. Il devrait se mettre au régime et plutôt circuler à pied ou à vélo, selon une analyse réalisée par un chercheur australien et publiée jeudi par le British Medical Journal.

"Sur le plan épidémiologique, il y a une corrélation entre les pays qui vénèrent le Père Noël et ceux où le taux d’obésité des enfant est élevé", relève Nathan Grills, diplômé australien de santé publique. Il juge cependant "prématuré" d’établir une causalité, même si l’image du Père Noël promeut, affirme-t-il, le message qu’"obésité est synonyme de bonne humeur et de jovialité".

Le Dr Grills rappelle la tradition de certains pays de laisser au Père Noël des gâteaux voire de l’alcool. Cette pratique,  "est mauvais pour son tour de taille et pour l’obésité parentale". "On devrait plutôt, dit-il, l’encourager à partager avec les rennes les carottes et le céleri qu’on leur laisse".

Le Dr Grills souligne aussi que sur certaines représentations en cartes postales on voit encore le Père Noël fumer la pipe… Ce n’est vraiement pas une bonne image, s’insurge le Dr Grills, la réflexion d’un enfant de 12 ans: "il fume, il doit bien avoir 99 ans, et il n’est pas encore mort du cancer du poumon".

Publié par philippe


La baie d’acaï est un fruit brésilien qui vient d’un palmier appelé « açaizeiro » et qui pousse dans le nord du Brésil. La baie d’acai est souvent citée pour ses effets amincissants voire amaigrissants.
 
Aussi, elle s’est faite petit à petit une place dans de nombreux régimes alimentaires à la mode. Depuis l’ère précolombienne, les guerriers indigènes croient que le fait de s’alimenter de ce fruit leur permet de gagner en force et/ou en intelligence.

L’acaï est très riche en nutriments comme les acides gras essentiels, les acides aminés, les vitamines B1, B2 et B3, le fer, le calcium, le phosphore et est une très bonne source de fibres diététiques et minéraux essentiels c’est-à-dire qui doivent être apportés par les aliments. En 2005, les rapports de l’Université d’Amherst ont établi, après 4 ans d’études, la présence d’oméga 3, 6 et 9, de xanthones.
 
Nous connaissons les bienfaits du vin rouge (à consommation modérée), notamment son pouvoir anti-oxydant et donc anti-inflammatoire. Ce pouvoir anti-oxydant de la baie d’acaï est 10 fois plus puissant que celui du vin et surpasse même celui de tous les autres fruits. Du fait de sa richesse en anthocyanines, on a un effet important de protection  des cellules de l’organisme et pour combattre les maladies cardiaques, le vieillissement, le diabète, l’inflammation, les infections bactériennes, les maladies neurologiques aini que le cancer.

Ils permettent en même temps une plus grande protection des petits et des gros vaisseaux sanguins, favorisant ainsi la baisse des risques de diabète.
 
 

Comment en consommer ?

 
Il est recommandé de prendre l’acaï en poudre, en capsules, en smoothies en bouteille ou en pulpe gelée, car étant donné que ce fruit ne résiste pas au transport, il est extrêmement rare de trouver une grande quantité d’acaï pure dans des produits alimentaires. Seulement 10% du fruit entier constituent des éléments comestibles, la pulpe et la peau.


baie acai
Prudence toutefois car à ce jour, aucune étude n’a encore pu vraiment démontrer qu’en consommer en grande quantité aiderait à perdre du poids. Contrairement à ce qu’il est dit et qui continue d’être clamé dans certains régimes farfelus, le fruit n’entraîne pas de consommation plus rapide de l’excès de graisse présente en excès dans l’organisme.
 
Cependant sa consommation même régulière ne semble pas dénue d’intérêt pour notre organisme. En effet, des scientifiques japonais ont découvert que la consommation de ce fruit pourrait être efficace dans la démarche pour maigrir, en raison de sa concentration en anthocyanines. Ils aident à absorber les graisses stockées et à les drainer. L’acaï agirait aussi comme stimulant dans une activité physique plus élargie et plus poussée. Elle contient de nombreux ingrédients qui freinent l’appétit, augmentent le métabolisme et aident à construire du muscle. En résumé, il semblerait que la baie d’acaï contient de nombreuses vertus thérapeutiques.


Elle contribuerait à la bonne santé du coeur en permettant une bonne circulation du sang. Elle préviendrai et retarderait le vieillissement grâce aux effets qu’apportent ses nutriments sur l’organisme humain. Elle stimulerait le système immunitaire, améliorerait l’aspect de la peau et favorise la détoxication des cellules en proie à une maladie. Et enfin, elle entraînerait une meilleure régulation de la quantité de sucre dans le sang, en réduisant le cholestérol et participe au bon fonctionnement du système digestif.
 
Ceci étant, ne vous attendez pas à un miracle si vous désirez perdre du poids efficacement et rapidement. Il ne suffit pas de juste consommer ce fruit ou des produits et médicaments à base d’acaï en grande quantité et d’attendre les effets souhaités.
 
En consommer pourrait aider à maigrir certes, mais cela nécessite également de la volonté, dela détermination ainsi q’ une surveillance rapprochée de votre régime alimentaire et de l’exercice physique. Cependant, on sait qu’il n’y a pas d’effets secondaires dans la consommation de l’acaï, ni chez les personnes qui suivent un traitement médicamenteux, ni chez les femmes en période de grossesse.
 
Nous vous rappelons que DOXYS coach diététique en ligne est toujours prêt pour vous apprendre à équilibrer votre alimentation, à mincir et ou à maigrir sans risque pour votre santé

Publié par philippe


L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) rappelle dans un communiqué publié le 18 décembre l’importance de respecter les indications du médicament anti-obésité Sibutral. Elle alerte également sur le risque de se procurer des médicaments pouvant contenir de la sibutramine, molécule composante du Sibutral sur internet.

La sibutramine (Abbot 1997, commercialisé sous le nom de Meridia® aux États-Unis et au Canada, sous le nom de Reductil® en Europe, sous le nom de Sibutral® en France) est un anorexigène qui entraîne une diminution de l’appétit.

L’agence européenne des médicaments (EMA) prépare une évaluation de Sibutral, prévue pour janvier 2010.

La durée du traitement du Sibutral ne doit pas dépasser un an. Ce médicament ne doit pas être prescrit aux patients présentant des antécédents cardiovasculaires, ni aux patients souffrant d’hypertension artérielle insuffisamment contrôlée.

La pression artérielle et la fréquence cardiaque doivent être régulièrement surveillées pendant le traitement.

En 2002, le laboratoire commercialisant ce médicament avait réalisé une étude portant sur l’impact de la sibutramine chez les personnes ayant des facteurs de risques cardiovasculaires. Depuis cette date, en France, ce médicament ne peut être prescrit que par des spécialistes ou des services spécialisés en endocrinologie, maladies métaboliques et cardiologie.

Sibutral s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à contrôler le poids des patients obèses, dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 30.

Elle permet de diminuer seulement de 5 % le poids des patients obèses. Cependant elle a  nombreux effets secondaires : insomnie, constipation, sécheresse de la bouche, céphalées, tachycardie, palpitations, hypertension artérielle.

Des décès sont survenus tant en Europe qu’aux États-Unis d’Amérique à la suite de l’absorption de ce produit proposé dans des traitements, sans surveillance cardio-vasculaire, induisant la suspension de l’autorisation de mise sur le marché en Italie en 2002

 

Publié par philippe


Si vous n’avez pas le temps d’aller dans une salle de sport parce que les journées ne font que 24 heures et, que entre les enfants, le travail, le ménage, les amis, vous n’avez pas beaucoup de temps à vous consacrer, vous pouvez opter pour les jeux interactifs, à utiliser à votre domicile. Si vous recherchez un programme de remise en forme, pour maintenir votre forme et votre ligne, ou bien parce que vous souhaitez associer votre régime de perte de kilos à une remise en forme douce, ce concept va vous convenir. Aujourd’hui on peut trouver dans le commerce des jeux qui vont plaire à toute la famille et qui vous seront très utiles. Ces jeux vous proposent des programmes personnalisés, fonction de vos objectifs.

Alors comment ça marche ?

Lorsque vous avez installé le jeu, vous devez renseigner plusieurs champs, donner plusieurs informations. Soyez honnête bien entendu ! Donc ces données personnelles sont votre taille, votre poids, votre âge, votre morphologie et vos préférences en matière de sport et vos objectifs en perte de poids. Le jeu va alors vous proposer un programme personnalisé d’entraînement. Ce sont des séances de 20 minutes avec chaque jour, une série de performances à réaliser. Certains jeux proposent même des trophées à remporter et un coach personnalisé qui vous encourage. Chaque jour, vous devez vous tenir à votre séance. C’est simple, lorsque vous rentrez à votre domicile, vous mettez jogging et baskets. Chaque séance est différente, vous évitez donc l’ennui de faire toujours le même sport. Puis, selon votre progression, les efforts que vous devez faire s’intensifient. Ainsi, ce n’est pas violent et vous vérifiez vous-même sur l’écran votre progression. Tous vos mouvements sont reproduits sur votre écran, et votre coach vous indique ce qu’il faut faire pour améliorer votre performance ou simplement effectuer les mouvements correctement.

C’est un peu comme un rendez-vous avec vous-même. Chaque jour, au lieu de vous précipiter sur les glaces et autres rafraîchissants sucrés, vous faites 20 minutes de sport. Non seulement c’est progressif, mais vous pouvez visualiser les résultats et vos progrès sur l’écran. Alors pourquoi ne pas essayer ? Si vous suivez actuellement un régime minceur, vous savez pertinemment que vous devez reprendre une activité physique. Seulement, bien souvent, avec des kilos en trop, on n’ose pas se montrer en vêtements de sport dans une salle au milieu de personnes qui sculptent quotidiennement leur corps. Le contraste est trop fort et vous renvoie une image bien plus négative de votre corps. Maintenant, vous pouvez opter pour cette option. Reprendre le sport progressivement, à votre domicile. Terminées les séances de musculation où il fallait se motiver tout seul, s’obliger chaque jour à travailler tel ou tel muscle, sans vraiment savoir si vous faisiez les mouvements correctement. Aujourd’hui nous pouvons nous servir de la nouvelle technologie pour améliorer notre activité physique. Et lorsque vous aurez atteint vos objectifs, rien ne vous empêche de vous inscrire dans une salle de sport. Vous serez bien mieux préparés, mentalement et physiquement. Si en complément, vous suivez un régime alimentaire minceur personnalisé, il ne vous restera qu’à maintenir votre poids de forme.

Alors si vous en avez l’opportunité, essayez cette nouvelle méthode.

Aujourd’hui de nombreuses maisons de retraite ont mis en place des séances de jeux interactives afin que nos ainés reprennent une activité physique ultra-douce et qu’ils cassent le cercle infernal quotidien du repas, médicaments, télévision. Cela a l’air de fonctionner.

Alors il ne vous reste qu’à vous lancer. Si l’une de vos amis a déjà ce type de jeux, demandez-lui d’essayer sur une séance. Si votre mari ou votre compagnon doit aussi se remettre en forme, faites votre séance ensemble. Vos enfants seront bien surpris que vous preniez enfin les manettes !

Publié par pierre


Tout le monde en parle, partout dans le monde. Il s’agit de la nouvelle pilule anti-gras ou anti-obésité Alli. Vous connaissez ? Si vous vous jetez dessus pour perdre 3 kilos avant l’été, vous faites une grosse erreur. Si vous pensez que vous allez perdre les 20 kilos de votre grossesse sans changer vos habitudes alimentaires, vous vous trompez aussi. Alors à qui est destinée cette pilule et fonctionne-t-elle vraiment ? ça se discute même si personne n’a suffisamment de recul aujourd’hui pour juger de son efficacité. Petit revue des avantages et inconvénients et surtout essayons de voir le point de vue médical.

Tout d’abord, ce n’est pas une pilule miracle, ni révolutionnaire car aucune nouvelle molécule contenue dans cette pilule n’a été inventée. Sa molécule active est l’orlistat, dosée à 60 mg. Cette molécule est déjà utilisée dans un autre médicament, le Xenical où elle est plus fortement dosée puisqu’elle atteint 120 mg. En fait, la nouveauté est peut-être que cette pilule est disponible sans ordonnance, en pharmacie et même sur internet. En fait sa cible principale, ce sont les personnes dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 28. N’oubliez pas que pour calculer votre IMC, vous devez faire l’opération suivante : poids divisé par la taille au carré. Par exemple, si vous mesurez 1m70 pour 62 kg, votre IMC est de 62/(1.7)² = 21.45. Faites vos calculs !

De plus, cette pilule ne vous promet pas une perte de poids instantanée ou miracle. Elle doit permettre d’optimiser votre régime. D’après ce qu’on entend, si par un régime alimentaire pour perdez 3 kilos en 5 semaines, avec cette pilule vous perdriez 4.5 kilos.

Donc, elle est vraiment destinée aux personnes qui ont un surpoids important. Comme tout médicament, elle a aussi des effets indésirables. Son inconvénient le plus flagrant a d’ailleurs conduit à des buzz satiriques sur internet ! Il s’agit de diarrhées qui peuvent arriver à tout moment ! On parle même d’incontinence des selles et de flatulences. Donc effets pas très réjouissants et vraiment gênants. Sans compter que certaines personnes peuvent être totalement allergiques aux substances contenues dans cette pilule. Donc attention !

Cette pilule même si elle ne nécessite pas d’ordonnance, doit être prise dans le cadre d’un régime alimentaire suivi par un diététicien ou un médecin. D’ailleurs, vous n’en avez peut-être pas besoin. Le mieux est de consulter votre médecin traitant qui saura, si vous en avez réellement l’utilité. N’oubliez que l’accroissement des sels entraîne des carences en vitamines A, E ou D, ainsi que des pertes en eau importantes.

Son mode de fonctionnement est l’absorption des graisses d’un repas. Et les autres ? Celles qui sont bien campées sur nos hanches, nos ventres, nos fesses et nos cuisses ?? Les autres restent où elles sont. Ce n’est pas dans ses attributions…

Si vous voulez vous donner bonne conscience parce qu’il fait tellement chaud que vous avalez des tonnes de glace (Mesdames) et de bières (Messieurs), elle va vous servir de "béquille" mais n’oubliez pas les effets secondaires… Vous aurez l’air fin(e) dans les toilettes pendant que tout le monde se baigne dans la piscine ou à la mer…Le mieux est de vous raisonner un peu. Dans tout régime alimentaire, un écart est possible, et surtout rattrapable. Si vous ne changez pas vos mauvaises habitudes alimentaires, cette pilule ne fera rien pour vous, sauf peut-être pour votre conscience.

Si vous êtes conscient que vos habitudes alimentaires et votre mode de vie ne sont pas bénéfiques à votre ligne, contactez votre coach Doxys. Il pourra certainement vous proposer un régime alimentaire équilibré.

Publié par pierre


Voilà une bonne nouvelle pour nous aider à déculpabiliser. Certaines hormones nous feraient grossir ! Disons plutôt que certaines influencent la prise de poids. Finalement, c’est bon à savoir. Ce qui est surtout intéressant, c’est que nous serions en mesure de les "dresser". Un peu comme au judo : se servir de la faiblesse pour la transformer en force, donc en alliée. Voyons cela d’un peu plus prés. Il y a les hormones qui influencent notre appétit, celles qui nous aident à garder la ligne, celles qui nous font carrément grossir et celles qui nous font gonfler. Mais comment ça marche vraiment et qui sont-elles pour agir avec autant de facilité sur notre organisme, surtout peut-on vraiment les dompter ?

Les hormones qui influencent notre appétit : il s’agit de la Ghréline et du PYY (un fragment d’hormones). La première sécrétée par notre estomac, nous donne cette sensation de faim. Sa concentration dans le sang augmente avant les repas, pour diminuer dès que l’on commence à manger. Et lorsque l’on fait une diète ou un régime draconien, imaginez ce qui arrive. Elle grimpe en flèche ! D’où ces envies impérieuses après un régime draconien car on est "obligé" de vraiment la nourrir pour éviter qu’elle ne réclame encore et encore. Le fameux effet yo-yo après un régime ultra sévère. Le second, le PYY serait un coupe-faim naturel. Ce fragment est libéré dans l’estomac après le repas, l’effet satiété.

Le plan d’attaque pour les contrer ou les aider : des protéines à tous les repas augmenteraient la production de PYY et freineraient la Ghréline.

Nos alliées minceur : la GLP1 et la Leptine. La première libérée lorsque nous mangeons, provoque une sécrétion d’insuline qui régule notre taux de sucre dans le sang, et augmente la satiété. La seconde est produite par les adipocytes (nos cellules graisseuses). En clair, plus on est gros, plus on en fabrique et moins on a d’appétit

Le plan d’attaque : le régime méditerranéen qui sécrète plus de GLP1, et une bonne nuit de sommeil qui diminue la leptine.

Les hormones qui nous font grossir : le cortisol et les hormones thyroïdiennes.

Vous connaissez tous le cortisol sans le savoir. C’est l’hormone du stress. Dès que vous êtes stressé, votre organisme va le sécréter, d’où un besoin quasi vital en aliments gras et sucrés pour avoir de l’énergie immédiate. Ces kilos de stress vont venir s’ajouter gentiment et insidieusement autour de votre taille, vos hanches, vos cuisses…bref où ses récepteurs sont nombreux. Et que dire des hormones de la thyroïde… C’est notre tête de turc ! dès que l’on cherche un responsable à tous nos maux, c’est la thyroïde. Du poids en trop ? la thyroïde, on ne se sent pas bien ? la thyroïde De la fatigue ? la thyroïde. En fait, la thyroïde est une petite glande qui se situe à la base de notre cou et qui règle le thermostat de notre organisme. Lorsque l’on n’a pas d’activité physique, on se sent encore plus fatigué, on a tendance à avoir froid. C’est sa faute, c’est elle la paresseuse !

Le plan d’attaque : de l’activité physique régulière pour limiter le cortisol et une alimentation avec au menu, des fruits de mer et crustacés pour contrecarrer les hormones thyroïdiennes. N’oubliez pas que si vous pensez avoir un gros problème de dysfonctionnement de la thyroïde, il vous faut consulter un médecin.

Les hormones qui nous font gonfler : nous les femmes, nous les connaissons, ce sont les œstrogènes et la progestérone. Elles contribuent à l’effet "eau" et favorisent notre côté féminin par la production de graisse. En fait, lors de la seconde phase de notre cycle menstruel, leurs taux augmentent. Pendant le laps de temps, il arrive que l’on se sente de mauvaise humeur, que l’on ait de l’appétit et que l’on gonfle de 2, ou 3 kilos. Puis dès l’arrivée des règles, tout redevient normal.

Le plan d’attaque : boire beaucoup moins d’eau et limiter le sel pendant cette période.

Voilà vous savez tout sur vos ennemies, et surtout vous pouvez en faire vos amies. Mais ne les accusez pas de tous vos maux ! Si votre alimentation est déséquilibrée tout au long de l’année, si vous n’avez pas d’activité physique quotidienne, vous ne changerez rien à leurs modes de fonctionnement.

Pour adopter une alimentation équilibrée, inscrivez-vous gratuitement sur Doxys !

Publié par pierre


Les crèmes minceur sont un peu comme les régimes minceur. Chaque année, de nouvelles crèmes apparaissent dans la publicité, les supermarchés, les pharmacies et parapharmacies. Elles nous promettent toutes une action spécifique, la fermeté, le drainage, une action anticellulite ou anti-eau. Certaines s’engagent même à nous débarrasser de nos kilos superflus. Mais qu’en était-il vraiment ? Peut-on leur faire confiance ou en attendons-nous trop de bénéfices ?

En fait, de part leur constitution, leurs ingrédients, elles apportent à notre corps, par l’intermédiaire de notre peau, des principes actifs bien spécifiques. Certaines crèmes sont sensées vider les adipocytes (les cellules de gras), d’autres les empêchent de se stocker, d’autres encore drainent les tissus, agissent sur la peau d’orange et ses aspects disgracieux.

Mais une crème minceur appliquée chaque jour, ne peut pas se charger toute seule de vous débarrasser de vos kilos en trop. Elles doivent venir en complément de votre régime minceur. Car, si vous ne perdez pas vos mauvaises habitudes alimentaires, vous continuerez à stocker de la graisse. Prenez l’image des pompiers essayant d’éteindre un feu. Ils luttent de toute leur force avec leurs moyens techniques. Mais si vous allumez continuellement d’autres foyers, ils ne peuvent pas en venir à bout !

Par contre, ces crèmes contiennent des ingrédients actifs, de plus en plus pointus et recherchés selon les résultats que l’on souhaite obtenir. Certaines, si elles sont appliquées quotidiennement, agissent efficacement contre le relâchement et ces résultats sont mesurables. C’est aussi l’effet d’un bon massage que l’on va effectuer qui va aider la crème à mieux pénétrer. Sans compter les effets bénéfiques des massages pour la circulation. En fait, il vaut mieux un bon massage avec un peu de crème chaque jour, qu’aucun massage avec beaucoup de crème. En fait, les deux maximisent l’efficacité.

Pour choisir une bonne crème, il faut tout d’abord savoir ce que vous ciblez : une action fermeté, anticellulite, anti rétention d’eau, ou encore un drainage. Puis, choisir selon vos préférences : spray, crème, gel (certains sont chauffants, d’autres refroidissants) ou encore huile. Certaines crèmes sont équipées d’embout massant pour aider à la pénétration de la crème. Certaines enfin, sont sensées agir sur une partie bien déterminée du corps… Mais du gras est du gras donc quelque soit l’endroit où il se trouve, il est surprenant que certaines crèmes puissent être spécifiques à un endroit déterminé.

Alors efficaces ou pas ? Une bonne crème bourrée d’agents actifs + un bon massage quotidien + une alimentation diététique équilibrée = attaquer les problèmes de l’extérieur et de l’intérieur. Si vous ajoutez une activité physique quotidienne et une bonne consommation d’eau, vous mettez toutes les chances de votre côté.  

Dans tous les cas, un régime commence toujours par une alimentation équilibrée.  Pour bénéficier d’un coaching diététique de qualité, inscrivez-vous rapidement sur Doxys !

Publié par pierre


On utilise de plus en plus la chirurgie pour soigner l’obésité et le surpoids. La pose d’anneau gastrique ou de bypass sont des techniques utilisées quotidiennement. Mais avant d’y penser sérieusement, sachez que ces chirurgies ne sont pas sans conséquence. Pour pouvoir en "bénéficier", vous devez être en surpoids, voire obèse depuis plus de trois années, et être majeur. Il faut que votre IMC (indice de masse corporelle) soit supérieur à 40, ou 35 si vous avez des problèmes de santé importants (diabète, apnée du sommeil, hypertension). Le chirurgien va également vérifier que tous les régimes n’ont pas eu l’effet escompté, c’est-à-dire une perte importante des kilos en trop. Par ailleurs, l’anneau gastrique et le bypass sont posés sous anesthésie générale. Donc si vous avez des pathologies médicales graves comme une insuffisance respiratoire, une cirrhose, un cancer, vous ne pourrez être endormi.

Après ces vérifications, un bilan complet sera effectué par un diététicien, un endocrinologue, un psychiatre, un cardiologue et un pneumologue. Une fibroscopie sera également réalisée afin de vérifier l’état de votre estomac.

L’anneau gastrique est de plus en plus utilisé aux Etats Unis et en Europe. En fait, on place un anneau autour de l’estomac. Ainsi lorsque vous ingérez de faibles quantités de nourriture, vous êtes rassasié. Cela semble idéal mais la pose de cet anneau entraîne également de nombreuses contraintes quotidiennes. Après l’opération, vous pouvez bien entendu vous réalimenter. Mais pas n’importe comment ! Il vous faudra ingérer des aliments liquides, pâteux et mixés. Puis, dès lors que les aliments plus solides seront en mesure de passer, vous allez pouvoir faire trois petits repas normaux mais aucun grignotage sous peine de vomissements. Dès lors que vous ne perdrez plus de poids, l’anneau gastrique sera resserré. Bien entendu, le suivi se fait par un diététicien et un chirurgien. Il vous est plus que recommandé de faire du sport pour stimuler la combustion des tissus graisseux.

L’avantage est que cette technique permet une perte de poids rapide et qu’elle est réversible. Donc lorsque vous atteint la perte de poids, cet anneau peut-être enlevé. Mais, les nombreuses personnes qui ont un anneau ne veulent pas le faire, car il agit comme un rempart psychologique et elles ont peur de retomber dans les excès alimentaires.

L’inconvénient, hormis le fait que c’est un acte chirurgical, est que le patient doit absolument réapprendre à s’alimenter de façon équilibrée. Il doit radicalement changer ses mauvaises habitudes alimentaires. Il doit aussi mastiquer longuement chaque bouchée et manger assis. Dans le cas contraire, les vomissements seront fréquents et handicapants socialement. Parfois, lors de l’intervention, on note des perforations de l’estomac ou de l’œsophage. Après l’intervention, des dilatations aiguës de la poche gastrique pour des personnes qui consomment trop de boissons gazeuses.

Les résultats dépendent du patient. S’il suit rigoureusement les conseils du diététicien, la perte de ses kilos en trop sera spectaculaire au début, puis progressive jusqu’à atteindre l’objectif. Si le patient triche par une alimentation liquide faite de glaces, de sucré et d’alcool, il ne perdra pas de poids. Tout est basé sur sa volonté. Il faut absolument que la personne qui décide la pose d’un anneau gastrique, le considère comme une aide physique et psychologique à un régime alimentaire.

En aucun cas, l’anneau ne va se substituer à une alimentation saine et équilibrée. Alors avant de franchir le pas, commencez par un régime minceur Doxys.

Publié par pierre


La cellulite, ce sont surtout des tissus graisseux à 85%, de l’eau à 10% et le reste sont des matières sèches faites de radicaux libres. La femme, on le sait bien, stocke très facilement les graisses. En cause, les œstrogènes, le manque d’activité physique, l’excès alimentaire.

Si vous avez de la cellulite ou autrement appelée peau d’orange, le gras est mis en réserve dans des compartiments que l’on appelle aussi les adipocytes, et qui vous se loger sous l’hypoderme (couche la plus profonde de la peau). Voilà que l’on comprend mieux pourquoi la disgracieuse peau d’orange est difficile à déloger. C’est là qu’interviennent les huiles essentielles. Il faut de préférence se masser avec des huiles essentielles certifiées biologiques. Certaines de ces huiles sont lipophiles, c’est-à-dire qu’elles ont la capacité de déloger et de dissoudre le gras.

Si vous avez trop de cellulite, de gras ou de kilos à perdre, il serait peut-être intéressant d’utiliser des huiles essentielles, en massages quotidiens localisés. Si elles vous permettent de dissoudre le gras, c’est plus que positif. Si elles améliorent une sensation de bien être, réactivent la circulation sanguine et lymphatique, c’est tout aussi bénéfique. L’huile essentielle de cèdre, utilisée en massage à la propriété d’être drainante. Les huiles essentielles de citron, cyprès, patchouli, santal blanc et vétiver sont très bonnes pour la circulation (toujours utilisées en massages).

Certaines huiles peuvent être combinées pour intensifier leur interaction. Mais, elles ne pourront agir que si vous mettez en place un programme sur le long terme. Il vous faudra également trouver les causes de votre cellulite. Elle peut provenir de toxines, d’une congestion veineuse et lymphatique, d’un relâchement des tissus, d’un désordre hormonal, d’une stagnation circulatoire, d’un manque d’activité physique, d’une prise rapide de kilos. Quelque soit sa cause, la cellulite doit être attaquée par tous les fronts. Il va vous falloir changer vos mauvaises habitudes, équilibrer votre régime alimentaire, limiter votre apport en sucre raffiné et oublier le mauvais gras.

Pour perdre du poids grâce à une alimentation équilibrée, inscrivez-vous à Doxys !

Publié par pierre




Top