Toutes les femmes ont une morphologie différente. Pourquoi ? 
 
Certaines accumulent les graisses en excès plutôt sur le haut du corps et d’autres femmes prennent plutôt de la graisse sur le bas du corps, essentiellement les fesses et les cuisses. Quelles sont les raisons des localisations différentes des rétentions de graisses ?
 
 
La morphologie des femmes est avant tout une question d’hérédité. 
 
Les femmes qui on a tendance à accumuler de la graisse dans la partie supérieur du corps, en un mot qui ont tendance plutôt à être forte du haut est souvent lié à une sécrétion excessive d’insuline.
 
Dans ce cas, même en diminuant l’apport calorique de manière importante, il est souvent difficile de perdre du ventre. D’autant si ce problème s’ajoute à un problème d’hypothyroïdie, d’hypersécrétion d’insuline voire de diabète.
 
Donc dans ce cas, il ne suffit pas de restreindre l’alimentation, il faut aussi bien connaître les aliments à privilégier dans votre alimentation quotidienne et lesquels il vaut mieux éviter de consommer trop souvent sous peine de prendre du poids trop facilement.
 
Donc rappelez-vous que laa principale cause de prise de graisses excédentaires au niveau du haut du corps est directement corrélée avec une production excessive d’insuline. En clair, si vous souffrez de ce problème, une consommation excessive de sucres ne va pas être utilisé sous forme d’énergie par le corps mais aura directement tendance à être transformé en réserves sous forme de couche de graisse sous-cutanée.
 
Donc dans ce cas, si vous voulez maigrir en faisant moins d’effort et donc être directement récompensée : évitez voire éliminez purement et simplement les sucres de votre alimentation quoditienne.
 
 
Quelle est la situation des femmes rondes du bas du corps ?
 
Pour ces femmes, la situation est différente car les causes sont multiples : la rétention d’eau souvent liée à une mauvaise circulation du sang, qui favorise ensuite l’installation de cellulite, parfois les troubles hormonaux, un manque d’exercices, l’hérédité familiale mais aussi les nombreux grignotages de produits sucrés et ou gras.
 
N’oublions pas non plus l’héritage génétique. Une femme qui est "génétiquement programmée" pour stocker de la graisse dans le bas du corps aura certainement plus de difficulté à perdre ensuite la graisse sous-cutanée.
 
Il est impératif et surtout dans ce cas d’instaurer une rééquilibration alimentaire performante qui privilégie d’éliminer les sucres et le sel en tout cas en partie ainsi que d’augmenter l’excercie physique quotidien.
 
Doxys coach diététique en ligne se propose de vous aider à rééquilibrer votre alimentation au quotidien sans vous priver !
 
 

Publié par philippe


A 20 ans, on déborde d’énergie, de vitalité, d’envies et d’insouciance. On vient de sortir de l’adolescence, et on doit souvent se défaire des rondeurs que l’adolescence vous a laissées en cadeau. Sans compter les hormones féminines (les œstrogènes et la progestérone) qui elles, nous ont laissé des souvenirs au niveau des hanches, des fesses et des cuisses. Eh oui, les cellules graisseuses de ces zones réagissent très bien aux œstrogènes. Malheureusement, ces rondeurs très féminines s’installent tranquillement.

Notre cerveau, de son côté travaille à 200 km/heure et nous fait rêver ! On est toutes prêtes à tout et n’importe quoi, pour ressembler aux mannequins de nos magazines préférés. Et souvent me direz-vous, ça marche ! On s’affame et on perd rapidement 2 voire 5 kg, le top non ? Eh bien non ! Même si les diètes permettent de perdre rapidement des kilos, elles sont mauvaises et néfastes dans le temps. On perd rapidement de l’eau puis…de la masse musculaire. Sans compter que l’on a des fringales, des envies liées aux restrictions que l’on vient d’imposer à notre organisme pour rentrer dans le petit bikini !

Le mieux, pour affiner sa silhouette et se tonifier correctement et intelligemment, est encore d’adopter un régime alimentaire équilibré que l’on couplera à une activité physique. Donc l’objectif de ce régime alimentaire ne sera pas de manger moins mais manger mieux. On adoptera une alimentation équilibrée d’environ 2000 calories par jour. La perte de poids sera naturelle et progressive car on sera en harmonie avec nos besoins. Donc on fera la part belle aux céréales, aux féculents, aux fruits, aux légumes et aux produits laitiers.

Bien entendu, on évitera le plus possible les bonbons, les sodas, le chocolat (bref tous les produits sucrés cachés dans vos placards) et les snacks quotidiens. Il vous faudra aussi perdre quelques mauvaises habitudes comme grignoter devant la télévision, se resservir à table, sauter un repas, manger trop vite et mâcher toute la journée votre chewing-gum.

Maintenant que vous savez ce qu’il vous reste à faire, contactez notre coach Doxys. Il saura s’adapter, proposer un régime alimentaire facile à suivre au quotidien.

Publié par pierre


 Dès 50 ans, nos hormones n’en font qu’à leur tête et jouent surtout aux montagnes russes ou au yoyo. On grossit généralement des fesses et des cuisses car notre organisme produit beaucoup trop d’œstrogènes. On prend des kilos en trop, de l’ordre de 3 à 5, et lorsque notre organisme est en panne sèche d’hormone, c’est le ventre qui grossit ! On a droit à une sorte de migration de la graisse des fesses et des cuisses vers le ventre, la poitrine, les épaules et les bras. C’est une conséquence normale de l’augmentation des sécrétions d’hormone mâle, la testostérone. Comme notre métabolisme se ralentit, on perd en masse musculaire et on brûle beaucoup moins de calories donc on perd plus difficilement les kilos en trop. C’est aussi l’âge où le démon de midi vient frapper à notre porte. On a besoin de se rassurer au niveau de la séduction car on ne se trouve pas du tout attirante. Il va falloir s’accepter, accepter son âge et se rappeler de ses nombreux atouts. Bref, faire de son âge un allié tout en se reprenant en mains. Mais il n’est pas non plus question de s’affamer par un régime draconien car il se solderait par un échec. Il faut continuer de manger de façon équilibrée, un peu de tout en augmentant la part des protéines pour éviter la fonte musculaire.

Les protéines vont aussi servir à notre organisme pour la réparation des cellules abîmées, endommagées, et plus on vieillit, plus on en a besoin.

Il faudra également faire la part belle aux légumes et aux fruits. N’oubliez pas les féculents pour leur énergie. En plus d’une cuisine minceur appropriée, il faudra penser à démarrer ou continuer une activité physique. On ne vous le répètera jamais assez. Il n’est pas trop tard pour faire une activité physique.

En fait, il ne faut pas se le cacher. Perdre du poids à 50 ans est difficile ! Et plus le temps passe, plus cette entreprise vous semblera impossible. Alors réagissez, même si la ménopause ralentit votre rythme, vous pouvez rester dynamiques. Ne laissez pas les bourrelets s’installer insidieusement.

Un suivi nutritionnel personnalisé vous sera très utile. Contactez notre coach en ligne Doxys. Il saura s’adapter à votre problématique et vous conseiller un régime minceur sur-mesure.

Publié par pierre




Top