Une mère de famille de San Diego en californie qui se dit "choquée" d’apprendre que le Nutella regorge de graisses saturées et de sucres "dits rapides" vient de déposer plainte contre le célèbre chocolatier italien Ferrero au titre de publicité mensongère. 

 
La plainte vient dêtre enregistrée devant le tribunal fédéral de San Diego, en Californie (ouest).
 
Athena Hohenberg estime que Ferrero montre des mamans et des enfants qui sont ravis de consommer la célèbre pâte à tartiner.
 
Athena Hohenberg est une mère d’un enfant de 4 ans, elle demande en autre à la justice fédérale américaine d’interdire à Ferrero d’étiqueter la pâte à tartiner Nutella comme "bon pour la santé", "équilibré", "aidant les mamans à nourrir leurs enfants de céréales complètes", ou encore comme "un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux".
 
Elle demande aussi que Ferrero soit astreint de lancer une "campagne de publicité dite corrective" des campagnes publicitaires précédentes, "afin que le public soit informé que le Nutella contient une quantité dangereuse de graisses saturées".
 
Les choses vont assez loin car il s’agit d’une "class action" car pour Mme Hohenberg, son action a vocation à de devenir une plainte en nom collectif donc au nom de tous les consommateurs ayant acheté et consommé du Nutella depuis 2000 sur la base de ces publicités qu’elle qualifie de mensongère.
 
Ces consommateurs "ont dépensé davantage et auraient voulu dépenser moins, voire rien du tout, mais ont été trompés par les publicités mensongères et les représentations erronées", affirme-t-elle dans la plainte, réclamant le remboursement de l’argent perdu, ainsi que la destruction de tous les pots de Nutella contenant graisses et sucres en quantité supérieure aux normes établies par les nutritionnistes.
 
Le porte-parole de Ferrero USA Elise Titana a assuré "avoir foi en la qualité des ingrédients utilisés dans la pâte à tartiner aux noisettes Nutella et dans la publicité l’accompagnant". Elle a cependant refusé de se prononcer plus sur la plainte en court.
 
Rappelons que consommés en excès, les acides gras saturés sont la cause d’une augmentation de la cholestérolémie et sur le long terme ils sont susceptibles d’altérer de manière significative de l’intégrité des parois des artères coronaires et à terme de mener à l’infarctus.
 
Ce qui est certain c’est qu’une consommation irraisonnée de chocolat qui rappelons-le est un produit contenant une grosse quantité de graisses et de sucres (50%) risque fort de mener le consommateur assidu à un surpoids voire une obésité dans un nombre important de cas. 
 
Doxys coach diététique en ligne peut vous aider efficacement à équilibrer votre alimentation quotidienne en vous faisant prendre conscience grâce à son compteur de calories et à ces outils d’analyse nutritionnelles des erreurs que vous pourriez commettre en composant votre assiette santé au jour le jour.
 

Publié par philippe


En ces temps de grippe A H1 N1, il est bon de savoir que notre alimentation peut stimuler notre système immunitaire et donc nous aider à mieux combattre les infections virales telles que la grippe A H1 N1.

Sans avoir de preuves directes et indiscutables, de nombreuses études prouvent que les fruits et les légumes permettraient d’éviter dans certains nombre de cas le rhume ou la grippe. Aussi, il est semble intéressant de les mettre au menu le plus souvent possible et en bonnes quantités. Le seul fait de la quantité importante en

antioxydants qui s’opposent aux radicaux libres pour renforcer le système immunitaire les rend déjà fort intéressants d’un point de vue nutritionnel.

Lesquels privilégier ?

Parmi les légumes, citons les champignons et spécifiquement parmi ceux-ci mettons l’accent sur les shiitakes et les pleurotes. L’ail, l’oignon et les échalotes devraient être régulièrement présents au menu parce qu’ils stimuleraient efficacement nos défenses immunitaires et nous aideraient à lutter contre les infections.

Les protéines que l’on retrouve essentiellement dans le groupe viandes, volailles, oeufs et poisson (VVPO) mais aussi dans les substituts ( fruits de mer, noix et légumineuses) permettent de produire des anticorps, lesquelles sont des molécules-clés du système immunitaire. Pour cette raison elles doivent faire partie de notre menu en quantité significatives, c’est-à-dire 2 à 3 portions de viandes et substituts par jour.

Il faut aussi s’assurer de consommer (de manière modérée car ils sont très riches en énergie), des « bons gras » que sont les acides gras oméga-3, oméga-6 et oméga-9, parce qu’ils sont intimement liés à un meilleur fonctionnement immunitaire. Le poisson, l’huile d’olive et de canola et les noix et graines sont d’excellentes sources de bonnes graisses.

Enfin n’oublions d’assurer un apport suffisant en zinc que l’on peut trouver dans la consommation d’huîtres, les fruits de mer, le poulet,le

foie de veau, les graines de citrouille, le germe de blé, les graines de sésame, les légumineuses, etc.

Et vous, allez-vous renforcer votre système immunitaire en optimisant votre alimentation ?

Publié par philippe


La journée mondiale du diabète est organisée chaque 14 novembre et ce dans plus de 150 pays. En France c’est l’occasion d’un Salon du diabète et de la nutrition, d’une campagne de sensibilisation, d’un jeu vidéo et de la tournée d’un bus dans diverses villes de France.

Le diabète est une maladie qui progresse chez les jeunes, les personnes en surpoids et les personnes de plus de 45 ans. Deux millions de Français sont concernés. Chaque année ce sont pas moins de 180.000 nouveaux cas traitées. 70.000 personnes décèdent du diabète. En France la part des diabétiques qui s’ignorent est de 25%.

L’Association française des Diabétiques (AFD) organise au CNIT Paris la Défense un "Salon du diabète et de la nutrition" durant tout le week-end, en partenariat avec des professionnels du monde de la santé, des patients, des associations…

Les conférences-débats seront l’occasion de parler et faire le point sur les hypoglycémies et des hyperglycémies, la prise en charge diététique, le moment du passage à l’insuline, de la santé dentaire, de la sexualité, des complications de l’oeil…

Des ateliers permettront de aussi de s’initier à des activités physiques comme la danse de salon ou le Taï Chi.

A Paris, samedi, des ambassadeurs contre le diabète, armés d’affiches et de ballons bleus lumineux, distribueront dans 12 lieux de rencontre une brochure d’information et un test de dépistage (disponibles sur le site www.diabeteletest.com). Ils se retrouveront en début de soirée place de la Concorde, illuminée de bleu pour l’occasion.

Une association, "Les diablotines", a développé un jeu vidéo, "l’affaire Birman", dont le héros est un diabétique insulino-dépendant. L’intrigue de ce jeu en ligne gratuit repose sur la disparition du professeur Birman, un savant. Le joueur est chargé de mener une enquête. Ce jeu dont l’ objectif est de mieux faire comprendre comment il faut adapter les doses d’insuline en fonction de l’indice glucidique des aliments est disponible sur le site www.glucifer.net.

Un bus relayant une campagne de prévention et d’information, sous l’intitulé "Changing diabetes", se rendra dans l’ensemble de la France du 28 novembre au 11 décembre. Il s’arrêtera à Grenoble, Paris, Clermont-Ferrand et Chartres, avec des conférences, des ateliers et des projections de films.

Ce bus, dont la France constitue la dernière escale, a déjà visité 15 pays, rencontré plus de 200.000 visiteurs et effectué plus de 90.000 dépistages (tous renseignements sur www.diabetesbus.novonordisk.com).

Publié par philippe




Top