Une étude italienne affirme que suivre un régime hypocalorique pour maigrir permettrait également de stimuler l’activité cérébrale !
C’est ce que révèle une étude italienne publiée dans les Proceeding of the National Academy Sciences (PNAS).

Vous avez abusé des plaisirs de la table à Noël ? Pensez-vous avoir déjà trop mangé après le premier réveillon ? Peut-être souhaitez-vous être plus prudent pour le repas de Nouvel An ?

C’est une autre histoire … nous verrons en janvier où en est la situation! Profitez tout de même de cet excellent repas convivial!

Si votre objectif, que ce soit pour cette année 2011 ou pour 2012  était ou est de mincir, maigrir ou même perdre plus de poids : bonne nouvelle car une étude récente démontre que le fait de suivre un régime hypocalorique permettrait non seulement de maigrir mais aussi de stimuler l’activité cérébrale !


Pour les femmes qui ont suivi un régime hypocalorique (en réduisant évidemment leurs apports énergétiques), une grande nouveauté : des chercheurs italiens ont découvert qu’en mangeant 30% en moins de leur apport énergétique, une molécule (la CREB1) située au niveau des synapses serait stimulée et augmenterait les capacités enregistrer les informations.


Donc il s’agit bien d’augmenter les processus d’apprentissage et de mémorisation.

Cette étude affirme même (soyons prudent tout de même) que cette méthode utilisée que ce soit pour mincir, maigrir ou perdre du poids permettrait de réduire le processus de vieillissement cérébral ainsi que certaines affections dégénératives comme la maladie d’ Alzheimer.
En plus de cela la CREB1 jouerait également un rôle primordial dans le contrôle de l’anxiété.

En attendant le réveillon de Nouvel An, pensez à équilibrer votre alimentation !
 

Doxys coach diététique en ligne peut vous aider à "manger santé" et à équilibrer votre alimentation quotidienne. Grâce à ces nombreux outils de coaching, vous pourrez prendre conscience grâce à son compteur de calories et à ces divers outils d’analyse nutritionnelles des erreurs que vous pourriez commettre sans le savoir et ainsi mieux composer votre assiette santé au jour le jour.
 

 

 

Publié par philippe


Faut-il augmenter notre métabolisme en faisant plus de sport ou en tout cas en augmentant nos dépenses énergétiques journalières pour pouvoir maigrir ? Corriger notre alimentation dans une phase de régime est-il suffisant ? Le meilleur résultat est une combinaison des deux car cela passe par une adaptation de nos menus diététiques quotidien et souvent par une augmentation de nos dépenses énergétiques et donc caloriques. Il est donc important de bien comprendre comment il est possible de moduler le métabolisme de base en fonction de notre facteur d’activité et ainsi d’ajuster notre métabolisme énergétique journalier qui en dépend directement puisqu’il en est la multiplication du métabolisme de base par un facteur d’activité variable chaque jour.

Comprenons tout d’abord que notre métabolisme fonctionne selon trois modes différents de dépenses énergétiques : les dépenses basales, l’activité physique et la thermogenèse adaptative.

 

1) Métabolisme de base ou dépenses basales

Les dépenses basales désignent toutes les dépenses requises pour le bon fonctionnement des organes et des cellules et le maintien des fonctions vitales de l’organisme: respiration, circulation,digestion, fonctionnement du coeur et de la pensée. Ainsi, les quelques calories brûlées par le cerveau pour son fonctionnement intellectuel propre.

L’ensemble forme les dépenses énergétiques dites basales. On ne peut pas avoir d’influence pour élever ce type de dépenses.

 

2) Le rôle de l’activité physique dans le métabolisme et son influence sur le facteur d’activité journalière

Un deuxième type de dépense énergétique est lié à l’activité physique.

La liste est longue des sports et autres activités récréatives qui nous font bouger. Si nous voulons maigrir, c’est clairement là qu’il est important  de développer nos activités au maximum en additionnant les efforts de toute nature et surtout de longue durée afin d’entamer une filière énergétique qui brûle des graisse : marche, course, vélo, danse, jardinage, natation. Ce qui est important pour diminuer le stock de graisses de réserve est de faire un exercice de plus de 20 min sans interruption.

Si ce n’est favoriser le fonctionnement des cellules les plus gourmandes en énergie, un bon programme d’amaigrissement passe d’ailleurs par une phase de renforcement musculaire, de manière à augmenter la capacité du métabolisme de base. A l’inverse, les graisses ne consomment quasiment rien. D’où cette possibilité qui nous est faite de s stocker toujours davantage de graisses de réserves et qui nous cause tant de soucis.

 

3) Les dépenses énergétiques liées à la thermogenèse et le métabolisme total journalier

Sans entrer dans trop de détails, retenez que notre corps est capable de brûler de l’énergie "pour rien". Ce mécanisme qui porte le nom de "cycles futiles" se révèle très efficace chez certaines personnes et beaucoup moins chez d’autres, ce qui explique les profondes injustices qui caractérisent notre espèce face à la prise de poids. Certains prennent donc facilement du poids et d’autres pas. En cas d’excès alimentaires, certains individus se contenteront de faire fonctionner ces filières à plein régime et ne grossiront pas d’un gramme. Pour d’autres, la situation devient beaucoup plus vite problématique.

En fin, il faut savoir que la thermogenèse est liée à la consommation de calories et donc d’énergie qui sert à transformer les aliments en sources d’énergie directement utilisables par le corps humain dans les gestes et les actes de la vie quotidienne.

Doxys coach diététique en ligne vous permet d’évaluer votre métabolisme de base, ensuite d’entrer votre profil qui reprend les dépenses énergétiques liées à votre travail, occupation professionnelle ou vos activités de la vie quotidienne. Doxys vous pose ensuite des question sur le(s) sport(s) ou activités physiques de votre vie quotidienne et les prend en considération afin de vous proposer un plan alimentaire parfaitement adapter à votre métabolisme de base. Ce métabolisme est ensuite multiplié par un facteur d’acitivité (cfr ci-avant) et ainsi le coach diététique DOXYS peut vous donner immédiatement votre métabolisme quotidien nécessaire en fonction de vos activités de la journée et ainsi adapter au mieux vos repas et menus du jour afin de coller à votre mode de vie. 

 

Publié par philippe




Top