Dans notre article du 14 avril dernier nous vous signalions que le laboratoire Servier avait été assigné par une femme qui voulait maigrir. Elle avait pris un coupe-faim pendant plusieurs années destiné aux diabétiques, avant d’avoir des répercussions au niveau cardiaque. Le médicament - le Médiator - avait été suspendu depuis novembre dernier. 

  

Cette estimation ressort d’une étude confidentielle de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), selon le quotidien.
 
Dans un point de de vue paru dans Le Monde fin août le député (PS) Gérard Bapt, rapporteur spécial de la mission santé pour la Commission des finances avançait une estimation équivalente.
 
Commercialisé notamment comme antidiabétique depuis 1976 en France par le groupe Servier sous l’appellation de Médiator, le benfluorex fait partie de la famille des fenfluramines, à effet "coupe faim".
 
"Il aura fallu l’obstination d’un praticien hospitalier, le docteur Irène Frachon, et des équipes du CHU de Brest, pour que la responsabilité du Médiator dans la survenue de cas d’HTAP et de valvulopathies soit enfin reconnue (Médiator 150, sous titre censuré, éditions dialogues)", notait le député.
 
"Leurs travaux seront appuyés in fine par une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie révélant, sur sa base de données et une cohorte d’un million de diabétiques, que le risque de chirurgie valvulaire est multiplié près de quatre fois pour les patients exposés au Médiator".
 
"Une étude universitaire évalue entre 500 et 1.000 le nombre de décès en relation directe avec le Médiator", écrivait encore Gérard Bapt.
 
Le Figaro souligne que les médecins de la Cnam ont passé à la loupe le devenir médical des patients ayant pris du Mediator pour évaluer le nombre d’hospitalisations et de morts potentiellement liés à ce médicament.
 
Doxys coach diététique en ligne peut vous aider chaque jour à manger bien équilibré et à régulariser repas, à vous apprendre à gérer votre alimentation en découvrant vos erreurs alimentaires et à manger sans vous priver … et en perdant du poids sans risquer d’hypothéquer votre santé avec des médicaments dangereux. Bien manger n’est pas évident, que ce soit dans l’alimentation journalière ou dans le cadre d’un régime pour maigrir, mincir ou pour perdre du poids. Rééquilibrer votre alimentation au quotidien en mangeant agréablement et sainement n’est pas si compliqué. Cependant cela demande de la méthode et des calculs d’équilibre alimentaires que le coach diététique en ligne Doxys réalise très facilement pour vous chaque jour dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.
 

 

Publié par philippe


Parce qu’elles résistent à la digestion dans l’intestin, les fibres alimentaires n’ont pas de valeur nutritionnelle en tant que telles et n’apportent pas de calories.  De plus une alimentation riche en fibres contribuera également à réduire le taux de cholestérol.

 

Le rôle des fibres est avant tout important pour avoir un  transit intestinal correct.  De plus elles ont un effet positif sur la satiété car elles retardent la sensation de faim. Les fibres limitent également le risque de surconsommation alimentaire et donc contribuent à prévenir l’obésité.

 

Une alimentation riche en fibres contribuera aussi à réduire le taux de cholestérol sanguin et à prévenir les maladies coronariennes et cardio-vasulaires en général.
 

 

 

Comment tous ces "miracles alimentaires" sont-ils possibles ?

Les fibres alimentaires sont les parties d’origine végétale non transformées par les enzymes de la digestion. Cependant elles constituent un élément indispensable au bon fonctionnement du transit intestinal.

 
Il y a deux types de fibres :
 
les fibres solubles dans l’eau : les pectines, les mucilages, qui forment des gels visqueux avec l’eau. Certaines fibres solubles contribuent à réduire le taux de cholestérol et la glycémie.
 
les fibres insolubles dans l’eau : la cellulose, les hémicelluloses, la lignine. Ces fibres augmentent le transit intestinal dans le système digestif et contribuent à l’augmentation des selles. Elles jouent donc un rôle primordial pour les personnes qui souffrent de constipation ou d’irrégularité des selles.
 
De part le fait qu’elles sont résistantes à la digestion dans l’intestin, les fibres alimentaires n’ont pas de valeur nutritionnelle.
Le rôle des fibres est important dans le transit intestinal car elles augmentent le volume du bol alimentaire et aussi les fibres augmentent la consistance des selles grâce à leur pouvoir hygroscopique (d’absorption de l’eau). Les fibres stimulent la contraction du gros intestin (la motilité) et favorisent aussi l’activité bactérienne dans le côlon (maintient de la flore intestinale).
 
C’est pour cette raison qu’une carence en fibres peut mener à des troubles gastriques et intestinaux tel que la constipation ou la diarrhée.
 
Les fibres ont également un effet positif sur la satiété car elles retardent la sensation de faim, et limitent ainsi le risque de surcharge alimentaire. Les fibres jourent donc un rôle important dans la prévention de l’obésité.
 

Les fibres ne diminuent-elles pas l’absortion des sels minéraux ?
 
Les fibres en tant que telles ne se lient pas aux sels minéraux et vitamines et donc ne diminuent pas leur absorption. A l’inverse, les fibres solubles concourent à améliorer l’absorption des sels minéraux, et en particulier l’absorption du calcium. 
 
La confusion vient du fait  que certains aliments végétaux peuvent dans certains cas réduire l’absorption des minéraux et vitamines comme le calcium, le zinc, la vitamine C et le magnésium. Cependant ce phénomène ne se produit qu’en présence d’acide phytique et pas en présence de fibres.
 
 
Les fibres diminuent-elles le taux de cholestérol ?
 
Effectivement, un des effets direct d’une alimentation riche en fibres est de contribuer directement à réduire le taux de cholestérol sanguin et à prévenir les maladies coronariennes. Les fibres réduisent également le risque de formation de calculs biliaires.
 
Cet effet est le résultat du fait que les sels biliaires sont des produits de dégradation du cholestérol formés dans le foie et secrétés par la bile. Donc, les fibres, en se liant avec une partie de ces sels biliaires (et avec des molécules de cholestérol sécrétées dans la bile), facilitent leur évacuation dans les selles.
 
 
Les fibres protègent-elles du cancer du colon ?
 
Un régime riche en fibres est depuis longtemps réputé protéger du cancer du côlon. Cependant, les évidences scientifiques ne sont par encore suffisantes à ce jour. Donc la  question assez controversée. Nous y reviendrons dans un prochain article de manière à faire le tour de la question en détail.
 
 
 
Quels sont les sources de fibres alimentaires ?
 
On les trouve exclusivement dans les aliments végétaux, fruits, légumes et céréales notamment. Les fruits secs, pruneaux, abricots secs, en sont particulièrement riches. Les fruits apportent de la cellulose et des pectines. Dans les céréales, les fibres, en particulier la lignine, proviennent de la cuticule des graines et sont donc plus présentes dans le son ou les céréales complètes.
 
Teneur en g/100 gr d’aliment dans les céréales
 
Son de blé 47.5
Pain complet 8.5
Flocons d’avoine 7.2
Riz blanc 3.0
Pain blanc 2.7
Légumineuses
Haricot blanc 25.5
Pois chiche 15.0
Lentille 11.7
Petit pois 6.3
 
Teneur en g/100 gr dans les légumes
 
Carotte 3.7
Pomme de terre 3.5
Chou vert 3.4
Laitue 1.5
Fruits
Tomate 1.4
Amande 14.3
Groseille 8
Pruneau 7
Noix 5.2
Banane 3.4
Poire 2.4
Fraise 2.1
Pomme 1.4
 

Quelles peuvent-être les recommandation pour notre alimentation quotidienne ?
 
Nous mangeaons pour la plupart d’entre nous de moins en moins de fibres et ceci du fait de l’évolution de nos habitudes alimentaires. En effet, avec l’augmentation relative de la consommation de produits carnés et de laitages, nous avons tendance à abaisser notre apport journalier en fibres.
 
Dans les pays développés, on estime à 12 g l’apport quotidien moyen en fibres, dont 40 % proviennent des céréales. la moitié environ est constituée de fibres solubles. Un apport d’au moins 30 g par jour est recommandé. Il est facilement atteint en suivant une alimentation variée comprenant des crudités, des légumes verts cuits et des fruits, complétés par des céréales et des légumineuses.
 
D’autre part l’industrie agroalimentaire essaye de trouver une réponse en incorporant des fibres dérivées de sources naturelles (amidons ou dextrines transformés) dans les produits de notre consommation courante actuelle (biscuits, confiserie, même le chocolat). Les personnes qui consomment souvent de ces aliments souffrent souffrent d’un manque de fibres et donc de constipation. 
 
Pensons donc à augmenter notre consommation de fruits et de légumes qui est le plus souvent trop pauvre !
 
Pour adopter une alimentation équilibrée, inscrivez-vous gratuitement sur Doxys et profitez des conseils et évaluation du coach diététique !

Publié par philippe




Top