Il s’agit d’un programme alimentaire reposant sur des apports en glucides très faibles, voire nuls, le plus souvent limité à un apport de 50g de glucides maximum par jour.
 
On voit actuellement pulluler les tableaux Pinterest et comptes Instagram entièrement dédiés à cette nouvelle mode, qui compte parmi ses adeptes des célébrités majeures comme Halle Berry et Kourtney Kardashian.
Des études ont même montré que les régimes très faibles en glucides avaient leur utilité dans la prévention et le traitement de plusieurs cancers, sur ce point des recherches complémentaires sont nécessaires car rien n’est prouvé scientifiquement.
 
On attend d’autres études pour identifier à la fois ses éventuels usages contre certaines maladies et les risques pour la santé qu’elle pourrait engendrer.
Le régime cétogène encourage ses adeptes à consommer des produits qu’on leur conseille généralement de limiter, notamment la viande et les graisses saturées.
Pour les poissons et fruits de mer, les légumes faibles en glucides (oubliez carottes et pommes de terre) on ne doit pas en restreindre la quantité consommée!
Ginger Hultin, diététicienne et nutritionniste à Seattle et coach pour l’entreprise spécialisée dans le bien-être Arivale, s’inquiète du manque d’études dépassant les premiers résultats positifs pour s’intéresser aux effets à long terme du régime cétogène.
 
Le revers de la médaille : la grippe cétogène.
 
"Ce programme alimentaire pourrait provoquer des troubles rénaux, des carences et nombre d’effets secondaires incluant constipation, déshydratation, fatigue et nausées.
Sous le contrôle d’un médecin, le régime cétogène peut être un moyen efficace de perdre du poids.
Selon le docteur Nancy Rahnama, interne et spécialiste de la nutrition à Los Angeles, "le régime cétogène est très efficace pour une perte de poids rapide, tant qu’il est mené dans des conditions propres à prévenir tout risque".
 
En tout cas, cette tendance semble bien installée — et à court terme, avec le suivi d’un professionnel de la santé, elle peut effectivement permettre une perte de poids.
Des études ont montré que le régime cétogène pouvait avoir un impact positif sur les personnes atteintes d’épilepsie.
Comme toutes les tendances santé — particulièrement celles qui reposent sur des restrictions —, celle-ci a éveillé des inquiétudes au sein du corps médical.
 
"Il est fréquent de voir survenir divers symptômes comme des maux de tête, une forte fatigue, des vertiges, des nausées, une difficulté à se concentrer (cerveau embrumé), une chute de la motivation ou une humeur irritable."
 
La répartition de vos calories devrait être la suivante: 75% de lipides, 20% de protéines et 5% de glucides.
Selon elle, la "grippe cétogène" n’a rien d’un mythe, mais il est essentiel de persévérer pour obtenir des résultats.
 
Selon une étude de 2014, publiée par l’International Journal of Environmental Research and Public Health, "le régime cétogène, géré par un professionnel de la santé, peut représenter un outil efficace pour le traitement de l’obésité".
Comme n’importe quelle autre technique, la majorité des régimes cétogènes limitent les quantités ingérées.
 
"Ce programme alimentaire est particulièrement efficace pour réduire la fréquence des crises chez les épileptiques", confirme-t-elle au HuffPost.
Quoi qu’il en soit, n’oubliez jamais de consulter votre médecin traitant avant d’entamer un nouveau régime ou autre changement majeur dans votre hygiène de vie.
 
Des études réalisées à petite échelle ont également fait ressortir des résultats prometteurs auprès de femmes atteintes d’un syndrome des ovaires polykystiques.
 
On retrouve ces mêmes manifestations chez les gens s’efforçant d’arrêter le soda ou la caféine, ce qui amène certains à rapprocher le régime d’une forme de cure détox.
"Cela peut provoquer une hausse du taux de cholestérol LDL, facteur de risque reconnu pour les maladies cardiovasculaires."
 

Publié par philippe




Top