Faut-il augmenter notre métabolisme en faisant plus de sport ou en tout cas en augmentant nos dépenses énergétiques journalières pour pouvoir maigrir ? Corriger notre alimentation dans une phase de régime est-il suffisant ? Le meilleur résultat est une combinaison des deux car cela passe par une adaptation de nos menus diététiques quotidien et souvent par une augmentation de nos dépenses énergétiques et donc caloriques. Il est donc important de bien comprendre comment il est possible de moduler le métabolisme de base en fonction de notre facteur d’activité et ainsi d’ajuster notre métabolisme énergétique journalier qui en dépend directement puisqu’il en est la multiplication du métabolisme de base par un facteur d’activité variable chaque jour.

Comprenons tout d’abord que notre métabolisme fonctionne selon trois modes différents de dépenses énergétiques : les dépenses basales, l’activité physique et la thermogenèse adaptative.

 

1) Métabolisme de base ou dépenses basales

Les dépenses basales désignent toutes les dépenses requises pour le bon fonctionnement des organes et des cellules et le maintien des fonctions vitales de l’organisme: respiration, circulation,digestion, fonctionnement du coeur et de la pensée. Ainsi, les quelques calories brûlées par le cerveau pour son fonctionnement intellectuel propre.

L’ensemble forme les dépenses énergétiques dites basales. On ne peut pas avoir d’influence pour élever ce type de dépenses.

 

2) Le rôle de l’activité physique dans le métabolisme et son influence sur le facteur d’activité journalière

Un deuxième type de dépense énergétique est lié à l’activité physique.

La liste est longue des sports et autres activités récréatives qui nous font bouger. Si nous voulons maigrir, c’est clairement là qu’il est important  de développer nos activités au maximum en additionnant les efforts de toute nature et surtout de longue durée afin d’entamer une filière énergétique qui brûle des graisse : marche, course, vélo, danse, jardinage, natation. Ce qui est important pour diminuer le stock de graisses de réserve est de faire un exercice de plus de 20 min sans interruption.

Si ce n’est favoriser le fonctionnement des cellules les plus gourmandes en énergie, un bon programme d’amaigrissement passe d’ailleurs par une phase de renforcement musculaire, de manière à augmenter la capacité du métabolisme de base. A l’inverse, les graisses ne consomment quasiment rien. D’où cette possibilité qui nous est faite de s stocker toujours davantage de graisses de réserves et qui nous cause tant de soucis.

 

3) Les dépenses énergétiques liées à la thermogenèse et le métabolisme total journalier

Sans entrer dans trop de détails, retenez que notre corps est capable de brûler de l’énergie "pour rien". Ce mécanisme qui porte le nom de "cycles futiles" se révèle très efficace chez certaines personnes et beaucoup moins chez d’autres, ce qui explique les profondes injustices qui caractérisent notre espèce face à la prise de poids. Certains prennent donc facilement du poids et d’autres pas. En cas d’excès alimentaires, certains individus se contenteront de faire fonctionner ces filières à plein régime et ne grossiront pas d’un gramme. Pour d’autres, la situation devient beaucoup plus vite problématique.

En fin, il faut savoir que la thermogenèse est liée à la consommation de calories et donc d’énergie qui sert à transformer les aliments en sources d’énergie directement utilisables par le corps humain dans les gestes et les actes de la vie quotidienne.

Doxys coach diététique en ligne vous permet d’évaluer votre métabolisme de base, ensuite d’entrer votre profil qui reprend les dépenses énergétiques liées à votre travail, occupation professionnelle ou vos activités de la vie quotidienne. Doxys vous pose ensuite des question sur le(s) sport(s) ou activités physiques de votre vie quotidienne et les prend en considération afin de vous proposer un plan alimentaire parfaitement adapter à votre métabolisme de base. Ce métabolisme est ensuite multiplié par un facteur d’acitivité (cfr ci-avant) et ainsi le coach diététique DOXYS peut vous donner immédiatement votre métabolisme quotidien nécessaire en fonction de vos activités de la journée et ainsi adapter au mieux vos repas et menus du jour afin de coller à votre mode de vie. 

 

Publié par philippe


Savoir pourquoi et comment on grossit vous permettra de comprendre comment maigrir.

Donc avant de vous conseiller un régime alimentaire pour mincir, il serait intéressant de savoir pourquoi on grossit. Lorsque l’on prend des kilos, notre masse augmente. Si notre masse augmente, ce n’est pas forcément parce que l’on prend des muscles. L’aspect d’une masse musculaire et d’une masse graisseuse est nettement différent. Si votre organisme conserve de la graisse c’est logiquement la conséquence de votre régime alimentaire et de votre manque d’activité physique. Lorsque votre corps s’organise, lorsqu’il stocke de la graisse, c’est tout d’abord pour se protéger, pour se défendre en cas de disette. Plus vous avez affamé votre corps, plus il s’en souvient. Dès lors, dès que vous arrêtez un régime draconien, il stocke (d’où l’effet yoyo).

En fait, votre corps déclenche un système mécanique que l’on appelle le métabolisme. C’est ce système et son fonctionnement qui vous font prendre du poids. C’est aussi votre métabolisme qui transforme les aliments en vitamines, en minéraux et autres nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre organisme. Vous pourriez alors répondre que nous n’avons pas tous le même métabolisme, et que votre meilleure amie engloutie bien plus que vous sans prendre un gramme. Et là, je dois reconnaître que vous avez raison. Il existe trois types de métabolisme :

  • Le type carbo-hydrate lorsque vous métabolisez plus facilement les hydrates de carbone (glucides). Donc à contrario, vous métabolisez beaucoup moins les protéines.
  • Le type Protéiné lorsque vous métabolisez plus facilement les protéines (viandes, oeufs, poissons,…).
  • Le type Mixte lorsque vous métabolisez autant les hydrates de carbone que les protéines.

Ainsi si vous avez par exemple un métabolisme du type carbo-hydrate, vous savez que vous assimilerez plus facilement les féculents, les fruits et les sucres. Mais si vous vous alimentez principalement avec des protéines, votre organisme va se mettre à stocker pour assurer sa survie. Ce qui peut expliquer qu’une simple pâtisserie aura un effet néfaste (prise de poids) chez certaines personnes alors qu’il n’aura aucun effet (en termes de prise de poids) chez une autre qui s’alimente en fonction de son métabolisme.

Une façon toute simple et de bon sens pour éviter ce mécanisme de défense, serait une alimentation équilibrée, un régime minceur facile à suivre et non draconien pour éviter l’effet yoyo. Bien entendu, lorsque vous faites un régime, après la phase d’attaque qui doit déclencher la perte des kilos en trop, vous notez bien souvent une stabilisation de votre perte de poids, et vous avez l’impression qu’il vous est plus difficile de mincir. C’est le fameux mécanisme de défense qui se met en route. C’est à ce moment là qu’il vous faudra réunir toute votre énergie pour persévérer et ne surtout pas laisser tomber. Car si vous savez limitez le fonctionnement de ce mécanisme de défense, vous aurez remporté la victoire. Alors accrochez-vous !

Votre coach Doxys saura vous indiquer plus en détails ces différentes phases de votre régime minceur.  

Publié par pierre




Top