Dans notre article du 14 avril dernier nous vous signalions que le laboratoire Servier avait été assigné par une femme qui voulait maigrir. Elle avait pris un coupe-faim pendant plusieurs années destiné aux diabétiques, avant d’avoir des répercussions au niveau cardiaque. Le médicament - le Médiator - avait été suspendu depuis novembre dernier. 

  

Cette estimation ressort d’une étude confidentielle de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), selon le quotidien.
 
Dans un point de de vue paru dans Le Monde fin août le député (PS) Gérard Bapt, rapporteur spécial de la mission santé pour la Commission des finances avançait une estimation équivalente.
 
Commercialisé notamment comme antidiabétique depuis 1976 en France par le groupe Servier sous l’appellation de Médiator, le benfluorex fait partie de la famille des fenfluramines, à effet "coupe faim".
 
"Il aura fallu l’obstination d’un praticien hospitalier, le docteur Irène Frachon, et des équipes du CHU de Brest, pour que la responsabilité du Médiator dans la survenue de cas d’HTAP et de valvulopathies soit enfin reconnue (Médiator 150, sous titre censuré, éditions dialogues)", notait le député.
 
"Leurs travaux seront appuyés in fine par une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie révélant, sur sa base de données et une cohorte d’un million de diabétiques, que le risque de chirurgie valvulaire est multiplié près de quatre fois pour les patients exposés au Médiator".
 
"Une étude universitaire évalue entre 500 et 1.000 le nombre de décès en relation directe avec le Médiator", écrivait encore Gérard Bapt.
 
Le Figaro souligne que les médecins de la Cnam ont passé à la loupe le devenir médical des patients ayant pris du Mediator pour évaluer le nombre d’hospitalisations et de morts potentiellement liés à ce médicament.
 
Doxys coach diététique en ligne peut vous aider chaque jour à manger bien équilibré et à régulariser repas, à vous apprendre à gérer votre alimentation en découvrant vos erreurs alimentaires et à manger sans vous priver … et en perdant du poids sans risquer d’hypothéquer votre santé avec des médicaments dangereux. Bien manger n’est pas évident, que ce soit dans l’alimentation journalière ou dans le cadre d’un régime pour maigrir, mincir ou pour perdre du poids. Rééquilibrer votre alimentation au quotidien en mangeant agréablement et sainement n’est pas si compliqué. Cependant cela demande de la méthode et des calculs d’équilibre alimentaires que le coach diététique en ligne Doxys réalise très facilement pour vous chaque jour dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.
 

 

Publié par philippe


Le laboratoire Servier a été assigné par une femme qui voulait maigrir. Elle a pris un coupe-faim pendant plusieurs années destiné aux diabétiques, avant d’avoir des répercussions au niveau cardiaque. Rapellons que la commercialisation de ce médicament - le Médiator - est suspendue depuis novembre dernier. 

 

Le Mediator est un coupe-faim destiné aux patients diabétiques. Ce médicament a été retiré de la vente en novembre dernier à la demande expresse des autorités sanitaires françaises (Afssaps).

Depuis bien longtemps, les médecins sonnaient l’alarme sur les dangers de la prise du médicament Mediator. Selon leurs statistiques, le Mediator multipliait par 3 les risques de valvulopathie (atteinte des valves cardiaques qui nécessite ensuite une opération du coeur).

Si les autorité françaises se sont empressées d’interdire le Mediator c’est parcequ’elles estimaient que le risque pris  par près de 2 millions de Français depuis sa commercialisation, dans le but de perdre du poids était déraisonnable.

 

 

Le Médiator avait une efficacité modeste chez le diabètique de type 2 et entraîneraient des risques importants d’atteintes des valves cardiaques.

La Commission nationale de pharmacovigilance ainsi que la commission nationale d’autorisation ont estimé que la balance bénéfice/risque des médicaments à base de benfluorex ne se justifiait plus parce qu’il n’était pas favorable. 

Mediator avait fait l’objet d’une surveillance accrue ces dernières années. Depuis 2007, une nouvelle évaluation a conduit une suppression de son indication pour les personnes présentant un taux élevé de graisse dans le sang.

Depuis cette date, les médicaments contenant du benfluorex étaient uniquement indiqués chez les patients diabétiques en surcharge pondérale et ce bien entendu en complément d’un régime diététique bien adapté.

Rappelons aux patients traités par cette molécule qu’ils son invités depuis novembre 2009 à arrêter leur traitement au Mediator. Le mieux est qu’ils consultent leur médecin pour équilibrer ou ré-équilibrer leur diabète, si cela s’avère nécessaire. Les patients qui perçoivent un essoufflement et ce surtout à l’effort devraient s’adresser également à leur médecin ou cardiologue traitant afin de déceler ou dépister des symptômes éventuels d’atteinte valvulaire.

 

Rappelons que le coach diététique DOXYS permet à tout un chacun de suivre une alimentation équilibrée dans le cadre d’un régime amaigrissant ainsi que pour toute personne souhaite maigrir que ce soit pour perdre quelques kilos ou pour perdre beaucoup de poids. Les menus proposés ont faits leurs preuves chez plus de 20.000 personnes et respectent l’équilibre nutritionnel de la pyramide alimentaire. Les régimes variés proposés par le coach diététique en ligne DOXYS permettent d’atteindre une perte de poids, quel qu’en soit le nombre, en toute sécurité pour la santé.

Complément d’information : www.afssaps.fr

Publié par philippe




Top