Les résultats du bilan du Plan National Nutrition santé 2006-2010 a été présenté ce mercredi 21 avril 2010. Les résultats sont décourageants puisque les chiffres concernant le surpoids et l’obésité se sont dégradés puisque 54 % des hommes et 40 % des femmes belges sont en surpoids, et de plus 14 % de la population belge est obèse.

Le bilan du Plan National Nutrition santé (PNNS) 2006-2010 a été présenté ce jour à l’occasion de l’assemblée générale 2010 du Conseil supérieur de la santé. Les chiffres traitant du surpoids et l’obésité de la population belge ont gonflé. En effet 54% des hommes et 40 % des femmes belges sont en surpoids, et 14 % de la population est carrément obèse. Les enfants sont particulièrement touchés puisque 18% des enfants entre 2 et 7 ans sont obèses.

Le plan antérieur de 2006-2010 présentaient plusieurs objectifs qui paraissent probablement trop ambitieux : augmenter l’activité physique, consommer plus de légumes, fruits, céréales, eau mais également réduire la consommation d’alcool, de sel, de graisses, de viande et de sucres.

Le plan insiste également sur les bienfaits de l’allaitement maternel, lequel permet d’éviter sur le long terme le surpoids chez l’enfant. Cependant, actuellement, seuls 67 % des femmes belges allaitent à la naissance, 30 % jusque 3 mois et 15 % jusque 6 mois.

Les priorités du Plan National Nutrition santé (PNNS) 2011-2015 sont identiques à celles de l’ancien plan mais il on peut dire qu’il est renforcé puisqu’il insiste pour l’avenir sur une meilleure communication vis à vis des consommateurs et aussi sur l’implication du secteur privé afin de fournir à un meilleur étiquetage plus lisible. Le PNNS intègre également la notion de développement durable et le PNNS veut associer la problématique de santé publique à tous les niveaux politiques.


« Il faut continuer à élaborer des activités et des initiatives ; il ne faut surtout pas ralentir », ajoute Isabelle Laquière, représentante du service publique fédérale Santé publique en tant que co-responsable du Plan national nutrition-santé.

En un mot, le PNNS vise à améliorer les habitudes alimentaires et à promouvoir l’activité physique du Belge.
La tâche sera ardue et le chemin semé d’embuches.
 
Doxys coach diététique en ligne s’est engagé et est concerné chaque jour afin d’aider chaque personne qui souhaiter perdre du poids, gagner du poids, mieux manger en équilibrant son alimentation. Que ce soit pour mincir, maigrir ou perdre du poids, le coach diététique offre des solutions avec une inscription gratuite et illimité ou une formule payante très accessible financièrement.
 
N’hésitez-pas, inscrivez-vous dès aujourd’hui, le coach diététique Doxys vous aidera à équilibrer chaque jours vos menus ! 

Publié par philippe


Quelques trucs pour alléger vos menus et 3 menus de fêtes : 

Les entrées : 

* Choisissez de préférence des coquillages, mollusques et crustacés, riches en minéraux et peu énergétiques (attention à la sauce qui les accompagne…) ou bien une salade verte au fromage, accompagnée d’une vinaigrette allégée. (Une salade verte au foie gras est envisageable aussi, à condition qu’il y ait beaucoup plus de salade que de foie gras !)

Les oeufs de poisson, y compris le caviar, sont nutritionnellement intéressants et pas trop énergétiques : à retenir donc. 

Ou pourquoi pas une assiette de viande froide (poulet rôti sans la peau, jambon, rosbeef…) en faisant attention à la sauce. Ou bien encore des pointes d’asperges en aumonière de saumon fumé. A moins que vous ne préfériez un demi-homard garni de macédoine de légumes en fausse mayonnaise ?

* Evitez les toasts surmontés d’aliments gras, dont on ne fait qu’une bouchée et qui sont très caloriques, ou alors consommez-en en toute petite quantité : tarama, foie gras, charcuterie (sauf le jambon qui est maigre)… 

Le plat principal : 

* Invitez la volaille ou le poisson à votre table, peu énergétiques et qui se cuisinent très bien sans ajout de matières grasses. Pour la dinde aux marrons, utilisez 2 fois moins de marrons que d’habitude et complétez avec des pommes fruits. Les gibiers sont un excellent choix : cerf, biche, chevreuil ou encore sanglier sont des viandes délicates et particulièrement maigres (95 à 120 kcal aux 100 g). Il sera judicieux de composer l’accompagnement des viandes ou des poissons avec pour moitié des féculents (pommes de terre, riz, pâtes, etc…) et pour moitié des légumes verts (courgettes, haricots verts, poivrons, tomates, etc.). 

* Evitez les plats en sauce grasse et les fritures… Au contraire, privilégiez les sauces au vin dont la majeure partie de l’alcool s’évapore à la cuisson, en ne laissant que l’arôme ! 

Le fromage : 

* A servir avec de la salade verte aux pignons ou aux noix par exemple. Essayez d’être raisonnable sur le fromage car il reste encore le dessert… et il ne sera probablement pas très diététique ! 

* Evitez les fromages double crème ! 

Le dessert : 

* Privilégiez les sorbets, une salade de fruits exotiques, des îles flottantes, une tarte aux fruits, ou même une glace… … plutôt qu’un gâteau plein de beurre et de sucre, ou une bûche à la crème au beurre ! Quoi de plus magnifique sur une table de fête qu’une salade exotique en habit de neige (= meringuée quelques minutes sous le gril), une poire belle hélène et sa boule de glace à la vanille ou encore un plat d’îles flottantes agrémentées d’un filet de caramel blond et de quelques amandes effilées ? 

La boisson :

* N’oubliez pas l’eau, plate ou gazeuse. Et consommez, avec modération, champagne (le choix le moins calorique), vins, ou autres alcools. 

* Evitez les alcools forts, les digestifs, le trou normand et les mélanges intempestifs ! 



Trois menus de fêtes ! 

Menu n°1 

Une douzaine d’huîtres 
Pavé de saumon sur le gril 
Tagliatelles et tagliatelles de courgettes à l’étuvée
Fromage 
Bombe glacée
 

=> + jus de citron, pain de seigle et beurre allégé 
=> Aux fines herbes
=> + 1 cuiller à soupe de crème fraîche légère 



Menu n°2 

Salade frisée aux gésiers confits 
Magret de canard Pommes de terre et petits navets tournés
Fromage 
Omelette norvégienne
 

Sauce vinaigrette allégée pour salade 1 volume d’huile végétale
1 volume d’eau 
1 volume de vinaigre ou de jus de citron 
sel, poivre, moutarde 
Dans un bol, mélanger le vinaigre ou le jus de citron avec le sel, le poivre, la moutarde.
Verser l’huile progressivement, en remuant vigoureusement au fouet 



Menu n°3 

1/2 homard 
Fondue de poireaux aux noix de St-Jacques 
et tortellini multicolores 
Fromage 
Poires Belle Hélène
 

Recette de la fondue de poireaux aux noix de Saint-Jacques

pour 2 personnes 

220 g de noix de St Jacques avec corail
2 poireaux 
1 échalote
2 cuillers à soupe de crème fraîche liquide allégée 
1 cuiller à soupe de jus de citron 
1 pincée de girofle en poudre
1 cuiller à café de fines herbes hachées thym, laurier, sel, poivre. 

Conserver les blanc et le début du vert des poireaux. Les laver et les couper en morceaux avant de les faire cuire de préférence à la vapeur, environ 20 mn, afin qu’ils restent légèrement croquants. Les réserver au chaud, à couvert. Bien laver les noix de St Jacques, les couper en 2 si nécessaire. Les faire cuire à la vapeur sur une eau salée et aromatisée de laurier et de thym. Les égoutter avant de les déposer sur le lit de poireaux. Dans une poêle, faire blondir l’échalote sans matière grasse. Mélanger les poireaux, les noix de St Jacques, l’échalote, la crème fraîche, le sel, le poivre, le jus de citron et la girofle. Faire chauffer à feu doux quelques minutes, en remuant de temps en temps. La préparation ne doit bouillir à aucun moment. Parsemer d’herbes avant de servir.

 

Publié par philippe




Top