L’exercice a de bien formidables bénéfices sur la gestion du sucre !

 
Deux réservoirs d’énergie Dans un premier temps, il convient d’expliquer que nous avons deux réservoirs d’énergie corporelle : le gras (tissu adipeux) et le sucre.
 
Ce dernier est stocké sous forme de glycogène, principalement dans les muscles et, en moins grande quantité, dans le foie.
 
À l’inverse, l’énergie provenant du sucre corporel (glycogène) est moins abondante (environ 1600 calories dans les muscles et 400 calories dans le foie).
 
Pour bénéficier de cet effet de l’exercice, la perte de poids n’est même pas requise !
 
Alors, des cellules spécialisées du pancréas (appelées cellules bêta) qui sécrètent l’insuline nécessaire à l’entrée du glucose (sucre simple) dans les cellules musculaires devront travailler encore plus fort et sécréter encore plus d’insuline.
 
Cela dit, l’organisme brûle toujours simultanément du gras et du sucre dans des proportions variables : plus l’intensité de l’exercice augmente, plus le mélange d’essence sera riche en glycogène.
 
Si vous demeurez sédentaire, vous courez le risque que vos cellules bêta s’épuisent et ne soient plus capables de sécréter des quantités suffisantes d’insuline et vous développerez alors le diabète de type 2.
 
De plus, ce sucre alimentaire en excès qui ne peut être stocké sous forme de glycogène sera transformé en gras par le foie et ira s’accumuler dans des endroits indésirables comme vos muscles, votre cœur et votre abdomen.
 
Cependant, le gras corporel ne fournit pas la puissance nécessaire pour faire un exercice de bonne intensité (ce serait un peu comme un gros réservoir d’essence de camion qui alimente un tout petit moteur).
 
Le sport est bénéfique Donc, si votre médecin vous a dit que vous étiez prédiabétique et que vous avez la dent sucrée, votre réservoir de glycogène est déjà plein et ne pourra pas entreposer un excédent de sucre alimentaire.
 
Quant aux réserves d’énergie dans la graisse corporelle, elles sont abondantes et, même chez les gens de poids normal, on y retrouve des dizaines de milliers de calories disponibles.
 
Par contre, si vous marchez, joggez, faites du vélo stationnaire pendant une durée appréciable (30 ou 45 minutes), vos muscles vont consommer du glycogène, ce qui va créer ce que nous appelons dans notre jargon un espace de stockage du sucre alimentaire.
 
Toutefois, cette réserve de glycogène est celle qui permet de faire de l’activité physique vigoureuse, mais dont la durée sera limitée.
 

Publié par philippe




Top