Le Réductil (Sibutramine) médicament contre l’obésité est retiré de la vente en Belgique

 

L’Agence européenne des médicaments, l’EMEA, a recommandé jeudi la suspension des autorisations de marché des médicaments anti-obésité contenant de la sibutramine en Europe, jugeant que leur danger est supérieur aux bienfaits qu’ils apportent.

Pour sa part l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), dans l’attente d’une décision européenne de suspension de la sibutramine, annonce jeudi avoir recommandé de ne plus prescrire ce médicament.

En France, le nombre de patients traités par ce médicament est estimé à 5.500 en 2009, selon l’agence qui a enregistré un décès l’impliquant.

Depuis sa commercialisation, en juin 2001, une soixantaine de signalements d’effets indésirables impliquant ce médicament ont été rapportés à l’Afssaps.

 

Les résultats d’une étude à long terme montrent une augmentation du risque de complications cardiovasculaires et une efficacité modeste chez les patients traités par la sibutramine, commercialisée sous le nom de Sibutral.

Le Reductil, un médicament contre la prise de poids acheté par des milliers de personnes chaque semaine, est retiré du marché depuis vendredi, annonce l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

A la demande de l’AFMPS, la firme Abbott a retiré du marché belge le Reductil pour des raisons de sécurité, à la suite d’une recommandation de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Le Reductil est le seul médicament contenant de la sibutramine commercialisé en Belgique.

 

Publié par philippe


L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) rappelle dans un communiqué publié le 18 décembre l’importance de respecter les indications du médicament anti-obésité Sibutral. Elle alerte également sur le risque de se procurer des médicaments pouvant contenir de la sibutramine, molécule composante du Sibutral sur internet.

La sibutramine (Abbot 1997, commercialisé sous le nom de Meridia® aux États-Unis et au Canada, sous le nom de Reductil® en Europe, sous le nom de Sibutral® en France) est un anorexigène qui entraîne une diminution de l’appétit.

L’agence européenne des médicaments (EMA) prépare une évaluation de Sibutral, prévue pour janvier 2010.

La durée du traitement du Sibutral ne doit pas dépasser un an. Ce médicament ne doit pas être prescrit aux patients présentant des antécédents cardiovasculaires, ni aux patients souffrant d’hypertension artérielle insuffisamment contrôlée.

La pression artérielle et la fréquence cardiaque doivent être régulièrement surveillées pendant le traitement.

En 2002, le laboratoire commercialisant ce médicament avait réalisé une étude portant sur l’impact de la sibutramine chez les personnes ayant des facteurs de risques cardiovasculaires. Depuis cette date, en France, ce médicament ne peut être prescrit que par des spécialistes ou des services spécialisés en endocrinologie, maladies métaboliques et cardiologie.

Sibutral s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à contrôler le poids des patients obèses, dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 30.

Elle permet de diminuer seulement de 5 % le poids des patients obèses. Cependant elle a  nombreux effets secondaires : insomnie, constipation, sécheresse de la bouche, céphalées, tachycardie, palpitations, hypertension artérielle.

Des décès sont survenus tant en Europe qu’aux États-Unis d’Amérique à la suite de l’absorption de ce produit proposé dans des traitements, sans surveillance cardio-vasculaire, induisant la suspension de l’autorisation de mise sur le marché en Italie en 2002

 

Publié par philippe




Top