Une étude italienne affirme que suivre un régime hypocalorique pour maigrir permettrait également de stimuler l’activité cérébrale !
C’est ce que révèle une étude italienne publiée dans les Proceeding of the National Academy Sciences (PNAS).

Vous avez abusé des plaisirs de la table à Noël ? Pensez-vous avoir déjà trop mangé après le premier réveillon ? Peut-être souhaitez-vous être plus prudent pour le repas de Nouvel An ?

C’est une autre histoire … nous verrons en janvier où en est la situation! Profitez tout de même de cet excellent repas convivial!

Si votre objectif, que ce soit pour cette année 2011 ou pour 2012  était ou est de mincir, maigrir ou même perdre plus de poids : bonne nouvelle car une étude récente démontre que le fait de suivre un régime hypocalorique permettrait non seulement de maigrir mais aussi de stimuler l’activité cérébrale !


Pour les femmes qui ont suivi un régime hypocalorique (en réduisant évidemment leurs apports énergétiques), une grande nouveauté : des chercheurs italiens ont découvert qu’en mangeant 30% en moins de leur apport énergétique, une molécule (la CREB1) située au niveau des synapses serait stimulée et augmenterait les capacités enregistrer les informations.


Donc il s’agit bien d’augmenter les processus d’apprentissage et de mémorisation.

Cette étude affirme même (soyons prudent tout de même) que cette méthode utilisée que ce soit pour mincir, maigrir ou perdre du poids permettrait de réduire le processus de vieillissement cérébral ainsi que certaines affections dégénératives comme la maladie d’ Alzheimer.
En plus de cela la CREB1 jouerait également un rôle primordial dans le contrôle de l’anxiété.

En attendant le réveillon de Nouvel An, pensez à équilibrer votre alimentation !
 

Doxys coach diététique en ligne peut vous aider à "manger santé" et à équilibrer votre alimentation quotidienne. Grâce à ces nombreux outils de coaching, vous pourrez prendre conscience grâce à son compteur de calories et à ces divers outils d’analyse nutritionnelles des erreurs que vous pourriez commettre sans le savoir et ainsi mieux composer votre assiette santé au jour le jour.
 

 

 

Publié par philippe


Depuis 30 ans, des centaines de méthodes ont essayé de faire maigrir la population, mais sans succès à long terme puisque la reprise de poids est tôt ou tard au rendez-vous. La raison de ces échecs sur le long terme, on la connaît maintenant. En effet, à partir de 20 % de changement des habitudes alimentaires, l’individu ne peut maintenir sa perte de poids sur une longue période.

 
Voilà pourquoi les régimes protéinés sont efficaces sur le court terme, mais sur le long terme cela finit généralement par dégénérer.
 
En cette période de bonnes résolutions, où beaucoup d’entre nous cherche à éliminer quelques kilos superflus ou des kilos gagnés pendant les périodes de fêtes, voilà de quoi méditer avant de se lancer dans de long effort pour faire régime et tenter de perdre du poids avec des méthodes parfois "folkloriques".
 
Si vous voulez réussir votre perte de poids, cela sous-entend sur le long terme, ne modifiez pas trop vos habitudes alimentaires! En tout cas efforcez-vous de vous tenir à un minimum acquis de bonne résolutions, de bonnes habitudes alimentaires sur une longue période. Sinon vos beaux efforts ne vont finalement par vous servir beaucoup.
 
Le mieux, c’est d’établir un journal alimentaire 6 à 7 jours, et éventuellement de le soumettre à un professionnel, nutritionniste ou diététicien.
 
Si vous voulez faire plus simple, vous pouvez le faire en ligne avec le coach diététique en ligne Doxys. Vous pourrez entrer ce que vous consommez chaque jour et ainsi découvrir vos erreurs alimentaires et les corriger très facilement et progressivement.
 
Vous aurez ainsi une analyse de votre alimentation, des propositions de menus équilibrés, sans devoir trop modifier vos habitudes alimentaires et sans devoir renoncer à ce que vous aimez manger au fil des semaines.
 
Bien manger et perdre du poids, que ce soit pour mincir ou pour maigrir, c’est souvent simplement un réajustement des quantités et de l’équilibre entre les glucides, les protéines et les lipides.
 
De cette manière, vous n’aurez pas l’impression d’être réellement au régime, vous allez rééquilibrer votre alimentation et vous réussirez d’autant plus votre équilibre alimentaire quotidien et vous vous ferez du bien.
 

Publié par philippe


Le régime Dukan a été l’un des régimes vedettes de l’année 2010, tout le monde en parlait. On pouvait le trouver en nombreux exemplaire dans les rayons des livres de régimes  des grandes surfaces.

La méthode pour maigrir du nutritionniste, Pierre Dukan ne date pas d’hier. Le régime Dukan a dix ans et le premier livre qui en parle en long et en large a fait son apparition en 2000. Le régime Dukan est un de ces régimes hyperprotéinés dont le mot d’ordre est celui de manger de la protéine et rien d’autres que de la protéine.  ANSES ou l’Agence française de sécurité des aliments estime que les régimes pratiqués sans recommandation ni suivi d’un spécialiste et qui sont diffusés très largement auprès du public présentent des risques pour la santé. Et le régime Dukan est pointé du doigt mais son créateur n’en a cure et réplique que pour ces gens, le meilleur de régime serait de ne rien en faire. Et puis sans fausse modestie aucune, le nutritionniste Pierre Dukan clame que si une baisse de l’obésité serait observée en France ce serait grâce à lui.

L’un des atouts majeurs de la méthode est sa forte structure d’encadrement intégrée. C’est un régime uniquement constitué d’aliments naturels (sans sachet) qui facilitent, un retour à la normale progressif grâce à ses 4 phases successives.

- Une phase d’ATTAQUE de quelques jours à effet immédiat. Sa courte durée varie en fonction du poids à perdre et consiste à s’alimenter exclusivement d’aliments riches en protéines que l’on peut puiser a volonté dans une liste de 72 aliments.

- Une phase de CROISIERE qui devra être poursuivie jusqu’à l’obtention du "juste poids". Pendant cette phase, le régime alimentaire doit faire alterner des journées de Protéines alimentaires les plus Pures (Phases PP) et des journées de Protéines accompagnées des Légumes recommandés (Phases PL).

- Une phase de CONSOLIDATION permettant un retour progressif à la normale. Il s’agit donc d’une liberté surveillée dont l’objectif est de consolider durablement le poids perdu, encore vulnérable…     Cette étape voit le retour progressif des aliments "de plaisir" avec les deux repas de gala. Sa durée doit être de 10 jours par kg perdu. Elle ouvre ainsi le retour à une alimentation équilibrée.

- Une phase de STABILISATION définitive basée sur quelques mesures simples. Cette phase, si elle est la plus facile du régime, est néanmoins la plus important de la méthode. En effet, 95% des personnes qui suivent un régime reprennent le poids perdu…

Les plus du régime Dukan
- Régime non dangereux dans la mesure ou il est constitué uniquement d’aliments naturels
- Démarrage très rapide de la perte de poids et donc encourageant qui motive pour continuer et ne pas abandonner.
- Réputé très peu frustrant et donc convient parfaitement pour les gourmands
- Aucune contrainte horaire et non plus de quantité
- Méthode simple à comprendre et permet de garder une vie sociale et faire ce régime partout, à la maison, au bureau et au restaurant.


Les moins du régime Dukan
- L’organisme par produire des corps cétoniques qui ont des propriétés de coupe-faim, mais qui peuvent aussi être responsables d’une fatigue pendant les premiers jours.
- Risque de carence dans la première phase. Un supplémentation en vitamines et minéraux est possible.
- Déficit en graisse et donc d’assimilation des vitamines lipo-solubles.
- Risque de se lasser et donc d’abandonner le régime mais ceci est valable pour beaucoup de régime et pas seulement pour le régime Dukan

Si vous ne vouvlez pas prendre de risque pour votre santé et manger varié, équilibré chaque jour tout en évaluant les apports nutritionnels de votre assiette quotidienne, utilisez le coach diététique en ligne Doxys. Bref si vous préférez une alimentation équilibrée pour perdre du poids tout en suivant le régime hyperprotéiné du Docteur Dukan … mais sans les riques potientiels de ce régime, utilisez les outils en ligne d’évalution Doxys et les menus équilibrés et modifiables qui vous sont proposés chaque jour dans le tableau de bord de la méthode Doxys.
 

Publié par philippe


Le régime Dukan a été l’un des régimes vedettes de l’année 2010, tout le monde en parlait. On pouvait le trouver en nombreux exemplaire dans les rayons des livres de régimes  des grandes surfaces.

La méthode pour maigrir du nutritionniste, Pierre Dukan ne date pas d’hier. Le régime Dukan a dix ans et le premier livre qui en parle en long et en large a fait son apparition en 2000. Le régime Dukan est un de ces régimes hyperprotéinés dont le mot d’ordre est celui de manger de la protéine et rien d’autres que de la protéine.  ANSES ou l’Agence française de sécurité des aliments estime que les régimes pratiqués sans recommandation ni suivi d’un spécialiste et qui sont diffusés très largement auprès du public présentent des risques pour la santé. Et le régime Dukan est pointé du doigt mais son créateur n’en a cure et réplique que pour ces gens, le meilleur de régime serait de ne rien en faire. Et puis sans fausse modestie aucune, le nutritionniste Pierre Dukan clame que si une baisse de l’obésité serait observée en France ce serait grâce à lui.

L’un des atouts majeurs de la méthode est sa forte structure d’encadrement intégrée. C’est un régime uniquement constitué d’aliments naturels (sans sachet) qui facilitent, un retour à la normale progressif grâce à ses 4 phases successives.

- Une phase d’ATTAQUE de quelques jours à effet immédiat. Sa courte durée varie en fonction du poids à perdre et consiste à s’alimenter exclusivement d’aliments riches en protéines que l’on peut puiser a volonté dans une liste de 72 aliments.

- Une phase de CROISIERE qui devra être poursuivie jusqu’à l’obtention du "juste poids". Pendant cette phase, le régime alimentaire doit faire alterner des journées de Protéines alimentaires les plus Pures (Phases PP) et des journées de Protéines accompagnées des Légumes recommandés (Phases PL).

- Une phase de CONSOLIDATION permettant un retour progressif à la normale. Il s’agit donc d’une liberté surveillée dont l’objectif est de consolider durablement le poids perdu, encore vulnérable…     Cette étape voit le retour progressif des aliments "de plaisir" avec les deux repas de gala. Sa durée doit être de 10 jours par kg perdu. Elle ouvre ainsi le retour à une alimentation équilibrée.

- Une phase de STABILISATION définitive basée sur quelques mesures simples. Cette phase, si elle est la plus facile du régime, est néanmoins la plus important de la méthode. En effet, 95% des personnes qui suivent un régime reprennent le poids perdu…

Les plus du régime Dukan
- Régime non dangereux dans la mesure ou il est constitué uniquement d’aliments naturels
- Démarrage très rapide de la perte de poids et donc encourageant qui motive pour continuer et ne pas abandonner.
- Réputé très peu frustrant et donc convient parfaitement pour les gourmands
- Aucune contrainte horaire et non plus de quantité
- Méthode simple à comprendre et permet de garder une vie sociale et faire ce régime partout, à la maison, au bureau et au restaurant.


Les moins du régime Dukan
- L’organisme par produire des corps cétoniques qui ont des propriétés de coupe-faim, mais qui peuvent aussi être responsables d’une fatigue pendant les premiers jours.
- Risque de carence dans la première phase. Un supplémentation en vitamines et minéraux est possible.
- Déficit en graisse et donc d’assimilation des vitamines lipo-solubles.
- Risque de se lasser et donc d’abandonner le régime mais ceci est valable pour beaucoup de régime et pas seulement pour le régime Dukan

Si vous ne vouvlez pas prendre de risque pour votre santé et manger varié, équilibré chaque jour tout en évaluant les apports nutritionnels de votre assiette quotidienne, utilisez le coach diététique en ligne Doxys. Bref si vous préférez une alimentation équilibrée pour perdre du poids tout en suivant le régime hyperprotéiné du Docteur Dukan … mais sans les riques potientiels de ce régime, utilisez les outils en ligne d’évalution Doxys et les menus équilibrés et modifiables qui vous sont proposés chaque jour dans le tableau de bord de la méthode Doxys.
 

Publié par philippe


Le régime hyperprotéiné connaît actuellement un regain de faveur puisqu’il a été remis en selle par le Docteur Dukan. Son exposition médiatique ainsi que sa grosse promotion dans les linéaires des grandes surfaces lui assurent depuis quelques mois une grande popularité. 

 
Cela a conduit à une réaction du Docteur Alain Golay spécialiste de l’obésité, médecin-chef du Service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, diabète et obésité des Hôpitaux universitaires de Genève. 
 
Selon le Cocteur Alain Golay Ce régime hyperprotéiné Dukan conduirait à une grande sensation defaim et à une reprise du poids encore plus rapide dès lors que l’alimentation dite normale reprise à la fin du régime Dukan est progressivement réintroduite.
 
 
Quels sont les grand principes du régime hyperprotéiné du Docteur Dukan ? 
 
Rappelons que le régime hyperprotéiné revisité selon la méthode Docteur Pierre Dukan exclut les sucres dits lents encore appelés hydrates de carbones ou glucides. Lesquels sont les féculents, le riz, les céréales et les pâtes dès le début du régime amaigrissant hyperprotéiné.
 
Le régime hyperprotéiné suivant la méthode du Docteur Dukan est constitué de 4 phases successives : une phase d’attaque brève au cours de laquelle seules les protéines animales sont autorisées. Ensuite une phase de croisière où sont ajoutés petit à petit des légumes à l’exclusion des féculents. Et pour terminer une phase de consolidation au cours de laquelle les féculents sont réintroduits petit à petit. Pour finir le régime : une phase de stabilisation qui est un retour à une alimentation dite normale avec une journée protéinée par semaine maximum chaque semaine. 
 
Le régime hyperprotéiné n’est pas une nouveauté car il y a une vingtaine d’années, le régime hyperprotéiné avait déjà la faveur des hôpitaux. Le régime hyperprotéiné du Docteur Dukan n’est donc pas une nouveauté.
 
Actuellement le régime hyperprotéiné n’a plus la faveur des centres hospitaliers universitaires car de nombreuses études ainsi qu’une abondante littérature scientifique semble attester qu’uil ne s’agit pas de la meilleure solution.
 
Le Docteur Golay a lui-même testé le régime hyperprotéiné du Docteur Dukan dans sa pratique. Les résultats sont les suivants : "Trois groupes ont suivi six semaines de diète. Le premier avec un régime équilibré, le second dissocié, et le troisième hyperprotéiné. La perte de poids a été identique dans les trois catégories. Mais les personnes soumises aux régimes dissocié et hyperprotéiné ont repris beaucoup plus de poids que les autres par la suite." 
 
Le régime hyperprotéiné permet dès le début du régime hyperprotéiné du Dcoteur Dukan et pendant la phase sans consommation d’hydrates de carbone de ne pas avoir (trop) de sensation de faim. Cependant dit le Docteur Golay, dès que les féculents sont réintroduits, "le corps hurle de faim". Il "se souvient qu’il a été privé d’hydrates de carbone et, quand il en reçoit de nouveau, il les stocke d’autant mieux. Et il va en demander plus, par crainte de manquer", ce qui fait immédiatment (re)prendre du poids. 
 
Le Docteur Golay conseille suite à cette constation faite à propos du régime hyperprotéiné du Docteur Dukan, de réintroduire au plus vite des hydrates de carbone (sucres dits lents) et ce en quantité modérée et progressivement. Ces personnes auront très faim au début du régime et de la réintroduction des féculents (hydrates de carbones) cependant, dans le cas contraire, au plus ils suivent leur régime hyperprotéiné longtemps et ce sans prendre d’hydrates de carbones, au plus cela sera difficile de ne pas craquer avec le régime hyperprotéiné du Docteur Dukan. 
 
Pour maigrir, le Docteur Golay conseille le régime classique de l’alimentation équilibrée suivant les principes de la pyramide alimentaire classique : 1/2 assiette de légumes, 1/4 de protéines, 1/4 d’aliments de type farineux (riz, pâtes, pomme de terres …) ainsi que de limiter les graisses et les sucreries.
 
Ce qui est important c’est d’éviter les frustrations et de ne rien s’interdire à priori.
 
Ce n’est pas la phase de régime que l’on garde finalement peu de temps mais les mauvaises habitudes alimentaires que l’on parvient à réduire voire à éliminer et les bonnes habitudes alimentaires que l’on met en place qui comptent sur le long terme.
 
Dans le cadre d’un régime hyperprotéiné 20% maximum des calories de l’alimentation devrait provenir de protéines (viande, volailles, poisson, œufs, fromage) et 50% d’hydrates de carbone (issus de farineux, fruits, légumes). Car une alimentation normo-protéinée se situe entre 12 et 15% en apport en protéines.
 
Manger trop de protéines sur le long terme peut être néfaste pour les reins notamment.
 
 
Doxys coach diététique en ligne peut vous aider chaque jour à équilibrer vos repas, à vous apprendre à gérer votre alimentation en découvrant vos erreurs alimentaires et à manger sans vous priver. Bien manger n’est pas évident, que ce soit dans l’alimentation journalière ou dans le cadre d’un régime pour maigrir, mincir ou pour perdre du poids. Rééquilibrer votre alimentation au quotidien en mangeant agréablement et sainement n’est pas si compliqué dans le cadre d’un régime hyper protéiné. Cependant cela demande de la méthode et des calculs d’équilibre alimentaires que le coach diététique en ligne Doxys réalise très facilement pour vous chaque jour dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.
 
 
 
 
 
 

Publié par philippe


Lorsque vous suivez un régime pour mincir ou pour maigrir : il est important de pouvoir résister aux tentations ou tout au moins de pouvoir les gérer. 

Le plus difficile est de garder le cap de votre régime sur le long terme car plus vous suivez un régime contraignant, plus vous y pensez et plus vous aurez de chances de succomber aux tentations et de reprendre du poids tout au moins progressivement. Vos efforts pour perdre du poids seront ruinés. C’est du moins ce qu’indique une étude récente. Tout ce que vous aurez fait sera alors réduit à néant !


Le mieux pour tenir le coup et évitez les tentations est justement d’éviter les interdictions.

Faut-il de la volonté avant tout ? NON

Donc suivre un régime pour maigrir ou simplement pour perdre un peu de poids ou mincir des cuisses ou du ventre où aux endroits de votre silhouette qui vous dérangent n’est donc pas si difficile ! Le tout est de vous y mettre et de garde le cap. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ! Même si vous avez tendance à succomber de temps en temps aux tentations, il semble que cela ne soit pas un obstacle insurmontable !

Les résultats de l‘étude réalisée par une équipe de chercheurs de la Northwestern University’s Kellogg School et qui avait pour but de mettre en évidence la volonté d’étudiants en les mettant à l’épreuve sur un test pour évaluer leur capacité à résister à leurs désirs dans le cadre d’un régime ou d’un sevrage  au tabac a donné les résultats suivants : les étudiants étaient perdus dans leur régime et n’étaient pas vraiment capables d’évaluer la réaction qu’ils pourraient avoir face à leurs désirs. En fait, au plus les étudiants étaient persuadés qu’ils avaient le pouvoir de résister à de la nourriture ou à la prise d’une cigarette au plus ils craquaient vite ! C’est étonnant au premier abord et pour non en y réfléchissant bien !

Le résultat inverse était aussi présent car on a trouvé que les étudiants qui estimaient avoir peu de self contrôle, résistaient mieux que les autres à la tentation. Ce qui est finalement très intéressant dans le suivi de la majorité des régimes suivis pour mincir ou pour maigrir. Car les régimes que les gens suivent généralement sont beaucoup trop durs et/ou beaucoup trop restrictifs et sont donc difficiles à suivre au long cours.

Donc cela tord le cou à beaucoup de régimes et nous enseigne que beaucoup de diètes pour maigrir ou simplement pour mincir n’ont pas beaucoup de sens et ne valent pas le coup d’être suivis ou même d’être entrepris.

Les leçons de l’étude : contre la tentation il vaut mieux fuir les interdictions quand on suit un régime pour maigrir !

Les spécialistes estiment que de se convaincre qu’on ne va pas craquer ou qu’on ne peut pas craquer est la contre productif pour la bonne évolution d’un régime. Ce type de comportement renforce la tentation ainsi que la frustration justement d’être privé de ce plaisir tant convoité ! En fait on se focalise, on se cristallise sur l’aliment tabou, on ne pense plus qu’à le consommer et on risque justement plus facilement de craquer par la suite.

L’idéal serait de se réconcilier avec les aliments qui nous font envie et de s’autoriser de temps en temps des petits plaisirs. En espérant qu’au fur et à mesure il soit possible de mieux appréhender ces tentations et de les freiner et ensuite les faire disparaître.

Tentations pendant les régimes : soyez modéré

Si vous sentez que l’envie est trop forte pendant le régime, évitez de vous mettre constamment face à vos envies. Mais il n’est pas possible ni souhaitable d’adopter cette tactique durant toute votre vie.

Si vous craquez de temps en temps ce n’est pas dramatique et cela ne va pas compromettre tout votre régime.

Il faut aussi vous habituer à de temps en temps être face à des tentations que vous apprendrez petit à petit à gérer.

Pour quoi faire compliqué en terme de régime amaigrissant ? Pourquoi  se compliquer la vie si vous souhaitez mincir, maigrir pour perdre soit un peu de poids ou si vous souhaitez perdre beaucoup de poids : suivez un régime pas trop compliqué ni trop contraignant. Apprenez à corriger vos erreurs alimentaires et rééquilibrer vos menus quotidiens. Utilisez le coach diététique en ligne DOXYS qui est là pour vous aider dans votre régime alimentaire au quotidien.

Cédez de temps en temps à vos tentations en contrôlant la taille des portions et la fréquence de ces consommations sera bien plus facile au long terme que de vous en interdire purement et simplement la consommation !

Pour les repas suivants et les jours suivant vous essayerez  de vous rattraper !

 

 

Publié par philippe


Il semblerait qu’une consommation accrue de produits laitiers parmi lesquels les yaourts, laits et fromages favorise la perte de poids. Cependant cette consommation de produits laitiers doit être combinée à un régime alimentaire équilibré et donc le plus souvent pauvre en calories pour pouvoir favoriser la perte de poids. C’est du moins les résultats d’ une nouvelle étude, ce qui va à l’encontre d’une croyance bien établie selon laquelle un taux élevé de matières grasses dans les produits laitiers favoriserait la prise ou la reprise de poids.

 

Dans cette étude, les chercheurs de la New Curtin University of Technology en Australie ont étudié un groupe de personnes obèses et ont observé que les personnes qui consomment plus de produits laitiers associé à un régime pauvre en calories ont perdu plus de poids que celles qui n’en consomment pas, et réduit leur tour de ceinture et leur tension artérielle.

L’étude a été menée sur une période de 12 semaines, les participants ont suivi un régime pauvre en calories mais comprenant des produits laitiers. Les personnes qui ont consommé cinq portions quotidiennes de fromage, yaourt et de lait demi-écrémé ont perdu plus de poids que les personnes qui n’ont mangé que trois portions quotidiennes de produits laitiers (ce qui correspond au nombre de portions traditionnellement recommandé).

«L’augmentation de la consommation quotidienne de produits laitiers jusqu’à cinq portions par jour dans le cadre d’un régime pauvre en calories n’avait jamais été étudié auparavant, et ce type de régime riche en protéines, en calcium et en vitamine D, parmi d’autres nutriments bioactifs, peut jouer un rôle important pour la perte ou la stabilisation du poids,» explique le docteur Chan She Ping Delfos, directeur de cette étude qui à été publiée au début du mois.

 

Les produits laitiers sont de bonne source de protéines, de calcium et de vitamines. Elles sont des protéines animales et elles doivent évidemment être consommées avec modération en alternance avec un apport de protéines végétales (moitié protéines animales et moitié protéines végétales est la bonne proportion). Les produits laitiers peuvent augmenter sensiblement la sensation de satiété tout en augmentant l’activité métabolique du corps. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que quand les produits laitiers sont combinés avec un régime riche en calories, ils n’aident pas nécessairement à perdre du poids.

Site: http://news.curtin.edu.au/curtin-news/news/higher-dairy-intake-can-help-fight-obesity

 

Publié par philippe


Tout le monde connait le smoothie. Cette boisson que l’on trouve au rayon frais est à base de fruits et légumes mixés. Il parait que c’est bon pour la santé et notre ligne puisque cela contient les fameux 5 fruits et légumes que l’on doit consommer quotidiennement. D’ailleurs tout le marketing de vente est axé autour de ce concept. Pour se sentir bien et en bonne santé, il faut manger chaque jour, des fruits et des légumes. Alors info ou intox ? Pouvons-nous  consommer chaque jour pour notre santé et notre ligne ces jolies bouteilles? Serait-ce le descendant direct du milk-shake ? Voyons cela d’un peu plus prés.

Tout d’abord, son nom. Smooth est un mot anglais qui signifie lisse, doux. De là à déduire que l’on prend une douceur pour notre ligne et notre santé, le slogan était déjà prêt.

En fait, le smoothie est une boisson qui contient normalement des ingrédients frais et naturels, donc des légumes et des fruits qui sont mixés. Puis ces ingrédients sont mélangés et l’on y ajoute des jus de fruits, de la glace pilée ou du lait ou encore du yaourt. Donc par définition, cette boisson peut nous aider dans notre régime minceur ou notre régime alimentaire puisqu’on y trouve des vraies vitamines, minéraux et fibres sans exploser notre ration en calories. N’oublions pas que pour que l’apport en vitamine soit optimal, il faut les consommer dans l’instant. Mais où le bât blesse c’est que, pour que cette boisson soit lisse et douce, les industriels y rajoute des jus concentrés, des nectars, des sirops voire parfois de la crème ou du sucre. Et là, attention les calories, attention les kilos ! N’oubliez pas non plus que pour que cette boisson ait une durée de vie suffisante pour aller de sa production à votre caddie, les industriels y ajoutent des conservateurs, ce qui malheureusement, peut altérer les vitamines.

Alors bon ou mauvais pour notre ligne. Utilisons le slogan : un smoothie (industriel) c’est bien, trois smoothies bonjour les kilos en trop !

Pourquoi ne pas essayer de vous en faire à la maison ? Voici deux recettes très faciles à faire.

Un smoothie salé et un autre sucré.

Smoothie salé pour 4 personnes

Ingrédients : 2 grosses tomates que vous pèlerez, 2 carottes que vous éplucherez, 1 branche de céleri à laver, 1 jus de citron jaune, 1 jus de citron vert, 1 pincée de sel et 10 glaçons. Tous les ingrédients sont à couper en morceaux et à mixer avec les glaçons. Voilà c’est très simple !

Smoothie sucré pour 4 personnes

Ingrédients : 2 bananes, 2 mangues, 2 kiwis, 2 poignées de fruits rouges (framboises, fraises etc..), 4 abricots, 2 pêches. Tous les ingrédients sont à éplucher, couper en morceaux et à mixer avec 10 glaçons ou 1 litre de lait. C’est très simple

Bien entendu, selon vos goûts et les saisons, vous pouvez varier les fruits et légumes que vous utilisez. Vous pouvez même essayer de  mélanger des fruits et des légumes. Vous pouvez également les utiliser crus ou cuits. Vous pouvez aussi remplacer les glaçons par du lait demi-écrémé, du lait de soja ou même du thé vert. N’ajoutez pas se sucre pour éviter un apport calorique important. N’oubliez pas que le smoothie doit être liquide, lisse et servi frais. Pour faire de votre smoothie, votre allié dans votre régime alimentaire, variez les fruits et légumes que vous consommer, n’en buvez qu’un verre par jour, c’est suffisant pour votre apport nutritionnel. Enfin, si vous suivez actuellement un régime alimentaire, n’hésitez pas à demander à votre diététicien, si vous pouvez en consommer, sous quelles conditions et en quelles quantités. 

Publié par pierre


Nous sommes nombreux à apprécier et à abuser du sel. Il y a le sel que l’on ajoute à tous nos plats, parfois sans y avoir goûtés, et celui que l’on consomme sans vraiment s’en rendre compte, même celui que l’on boit. Il faut reconnaitre que le sel a des sacrés atouts pour émousser nos papilles. Mais entre nos besoins vitaux et nos mauvaises habitudes alimentaires, il est difficile de diminuer notre consommation sans entrainer une certaine frustration. Qu’en est-il vraiment ? Le sel est-il mauvais voire dangereux pour notre santé ? Doit-on purement et simplement le supprimer dans le cadre d’un régime pour perdre des kilos ?

Tout d’abord, il faut savoir que le sel satisfait un besoin vital. Lorsqu’il est consommé avec modération, ce n’est pas notre ennemi. Les minéraux contenus dans le sel ont un rôle bien précis. Ils assurent la transmission des signaux nerveux, ils aident à une bonne digestion et favorisent la contraction musculaire (et évitent les méchantes crampes). Mais bien trop souvent, nous avons tous tendance à consommer bien trop de sel, environ 8 à 9 grammes par jour alors que notre consommation quotidienne devrait être de 5 grammes. Oh 3 ou 4 grammes de différence, ce n’est pas bien grave me direz-vous. Au contraire, c’est grave voire dangereux. En effet, l’excès de sel augmente la pression artérielle et peut à terme entrainer des accidents vasculaires cérébraux, car les vaisseaux du cerveau se bouchent, parfois se percent et empêchent le sang de circuler normalement.

Sans compter que le sel appelle le sel. Vous avez déjà tous eu au moins une fois ce sentiment. Rappelez-vous. Vous êtes à un apéritif et vous commencer à déguster gentiment des biscuits salés. Plus vous en consommez, plus cela devient irrésistible. Difficile de s’arrêter avant de voir le fond du saladier !

Et le sel caché dans les aliments. Savez-vous le reconnaitre ? Il représente prés de 80% de notre consommation. Si vous voulez vraiment savoir combien un plat préparé ou industriel contient de sel, prenez une loupe pour décrypter. Un indice : le mot clé est le sodium. Une petite astuce, 1 gramme de sodium = 2.5 grammes de sel. Donc prévoyez peut-être votre calculette pour faire vos calculs. Sans compter qu’une grande partie de industriels utilisent le sel pour rehausser le goût des aliments qu’ils soient salés ou…sucrés. Mais soyons sincères, nous savons tous que le pain, les charcuteries, les fromages, les poissons fumés, les chips et autres produits apéritifs contiennent du sel et sont à éviter dans le cadre d’un régime diététique pour maigrir. Mais savez vous que les produits bio en contiennent également ? En fait, la filière bio ne limite pas le sel, c’est un ingrédient comme peut l’être le sucre.

Maintenant les choses qui fâchent. Lors de votre régime minceur, vous savez pertinemment que vous ne devez pas saler à outrance les aliments. Vous devez également éviter les produits préparés industriellement, les charcuteries, certains fromages et bannir les chips et autres petits mets raffinés qui laissent des traces bien graisseuses sur les doigts. Si vous adoptez votre régime minceur et que vous avez tendance à faire de la rétention d’eau, vous devrez aussi adopter les bons gestes minceur et éviter le sel. Bon, il faut tout de même reconnaître que le pain ou les biscottes sans sel semblent fade de prime abord. Mais c’est un peu comme le café sans sucre, question d’habitude. Et regardez autour de vous, le soir lorsque vous êtes tous à table. Les enfants comme les adultes ont tendance à saler sans même avoir gouté leur plat. Une astuce, ne salez plus lorsque vous préparez la cuisine, c’est toujours cela de moins. Et si vous ne pouvez vraiment, mais alors vraiment pas vous en passer, essayez de trouver du très bon sel ou des produits de substitution. Par exemple, des sels mélangés comme le sel marin ave des graines de sésame, le sel aux plantes, le sel aux légumes (eh oui cela existe, en plus vous ferez plaisir à votre coach Doxys). Si vous êtes trop accro, vous avez deux autres possibilités : le sevrage ou les épices. Le sevrage doit être progressif et ne doit pas être radical. Rappelez-vous que le sel est vital pour votre organisme. Quant aux épices, elles relèvent très bien les plats et vous avez un large choix.

Finalement, vous n’êtes peut-être pas accro mais un simple consommateur involontaire ! Pour apprendre à équilibrer votre alimentation, inscrivez-vous gratuitement à Doxys, votre coach en ligne !

Publié par pierre

Publié sous ,


  Mots clés ,

Lien permanent aucun commentaires0


Etre végétarien est tout d’abord un choix alimentaire instruit par certaines croyances philosophiques ou non. C’est également un mode de vie lié à une pratique alimentaire. Le Docteur Biercher-Brenner, inventeur du célèbre mélange de céréales et de fruits secs (le muesli), est le chef de file du végétarisme. Ce comportement alimentaire est-il sans danger pour notre organisme ? Les défenseurs du végétarisme vous répondront par la positive. Mais d’une manière générale, dès lors que l’on a un comportement alimentaire bien déterminé, on fait forcément l’impasse sur des groupes d’aliments ou des aliments qui jouent un rôle bien précis dans notre organisme.

Les principes du régime végétarien reposent sur l’exclusion de toute chair animale de l’alimentation. Pour les végétariens, c’est aussi le refus de tuer des animaux pour les consommer, le besoin de purifier le corps, le dégoût pur et simple de la viande. Pour d’autres, c’est simplement suivre une mode ou une tendance, ou encore un moyen de se faire remarquer. Certaines écoles hôtelières ont insérées dans leurs programmes de formation, l’enseignement de cette cuisine. De nombreux restaurants végétariens ont vu le jour ces vingt dernières d’années. Les consommateurs végétariens ou non, sont surtout attirés par ce type de cuisine depuis l’apparition de la maladie de la vache folle, la grippe aviaire. Et avec la grippe A qui sévit actuellement dans le monde, de nombreuses personnes, à tort ou à raison, ne consomment déjà plus de porc. Au sein même du végétarisme, plusieurs courants distincts apparaissent.

  • Le lacto-ovo-végétarisme : les viandes, les poissons et les crustacés sont totalement exclus. Les produits laitiers et les œufs sont autorisés.
  • Le lacto-végétarisme : variante du précédent où la consommation d’œufs est exclue.
  • L’ovo-végétarisme : les viandes, poissons et produits laitiers sont exclus de l’alimentation, alors que les œufs sont autorisés.
  • Le pesco-végétarisme : variante du précédent où la consommation de poissons est autorisée.
  • Le pollo-végétarisme : la consommation de volailles est autorisée.

Il faut aussi noter que dans tous ces régimes végétariens, les légumes et les fruits ne doivent pas contenir d’agents chimiques, être frais et de saison et de préférence issus de l’agriculture biologique. Il faut reconnaître que les personnes qui suivent une alimentation végétarienne sont beaucoup moins touchées par les maladies liées à notre civilisation comme l’obésité, la constipation, l’hypertension. Leur hygiène de vie que l’on peut juger irréprochable reste moralement attaquable. Bien souvent, ils imposent leur alimentation à leur entourage, amis et enfants. Ils s’imposent un carcan social fonction de leurs convictions morales, et pour certains c’est parfois le rejet en bloc de toute personne qui n’adhère pas à leurs convictions.

Mais certains risques, liés à ce type d’alimentation apparaissent. Il peut s’agir de carences en fer. En fait, la viande est l’aliment qui contient le plus de fer et qui permet surtout à l’organisme de l’absorber beaucoup mieux. C’est ce type de fer qui est primordial pour la mémoire, l’apprentissage et la concentration. Sans compter que les protéines aident à produire des neurotransmetteurs. Chez les jeunes enfants, les femmes et les femmes enceintes, le risque d’anémie est bien présent. Dans le cas où les produits laitiers ne sont pas autorisés, les carences en calcium sont présentes dans leurs organismes. Enfin lorsque le poisson n’est pas autorisé, on note également des manques d’iode.

Malgré tout, les végétariens vous démontreront les bienfaits physiques et mentaux de leur régime alimentaire. Ils oublient de vous dire que, parfois, ils prennent des compléments alimentaires pour palier à ces carences éventuelles. S’il s’agit d’un choix, murement réfléchi, pourquoi pas ? Mais dès lors que ce régime est imposé par l’entourage, la famille ou même les idéaux, il ne peut pas être que bénéfique. N’oubliez pas que nous sommes des mammifères, évolués certes, et que nous adaptons notre alimentation selon nos croyances, nos tabous alimentaires, la disponibilité de richesses et notre environnement socioculturel. Logiquement, nous devrions adapter notre alimentation à notre mode de vie. En aucun cas, elle doit nous être imposée, pour être complètement assimilée, tant physiquement que mentalement. Alors si vous faites partie de ce mouvement, sachez que nous le respectons, tout comme vous devriez respecter les personnes qui ne sont pas végétariennes.

Même si aujourd’hui nous sommes tous beaucoup mieux informés des avantages liés à la consommation de fruits et légumes, de l’agriculture biologique et respectueuse de l’environnement, si nous sommes plus attentifs à la cause animale, il n’en demeure pas moins que notre organisme a besoin de l’ensemble des produits et aliments mis à sa disposition, de façon équilibrée et fonction de notre mode de vie.   

Pour perdre du poids en adoptant une alimentation équilibrée, inscrivez-vous gratuitement sur Doxys !

Publié par pierre




Top