Ce sujet fait l’objet de nombreuses controverses depuis de longues années. D’après une récente étude, publiée dans l’International Journal of Behavioral Medicine, il semblerait qu’il soit possible de trancher afin de savoir s’il vaut mieux perdre du poids rapidement ou démarrer plutôt lentement et de garder un rythme constant pour maigrir.

Un peu finalement comme la fable de Lafontaine du lièvre et de la tortue !

Cette étude propose de maigrir assez rapidement dès le début du régime car perdre du poids rapidement au début d’un programme d’amaigrissement serait plus efficace et surtout les résultats à long terme seraient meilleurs.

Cette étude sur le rythme d’amaigrissement le plus efficace dit que les régimes pour maigrir ou pour perdre du poids devraient plutôt encourager les personnes à réaliser de grands changements de comportements dès le début plutôt du régime amaigrissant plutôt que de faire de petits changements progressif au cours du régime maigrissant. Et ce que ce soit pour perdre du poids, mincir ou maigrir.

Les auteurs de l’étude Lisa Nackers de l’Université de Floride et ses collègues ont comparé les chiffres de 262 femmes obèses avec un BMI ou IMC de 36, lesquelles étaient âgées en moyenne de 59 ans. Ces femmes qui devaient maigrir ont participé à un programme de perte de poids pendant six mois pour mincir ou maigrir de préférence.

Ces femmes ont été stimulées à diminuer leur apport calorique afin d’arriver à perdre un demi kilo par semaine. Ce qui est déjà un bon rythme de perte de poids pour maigrir efficacement.

Ces femmes étaient suivies par newsletter mensuelle ou appels téléphoniques pendant une période d’un an. 

 

Quel a été le meilleur rythme pour maigrir rapidement  et efficacement ?

Ces femmes qui suivaient ce programme alimentaire dans le cadre de cette étude pour soit mincir, maigrir ou en tout cas perdre du poids ont perdu du poids à un rythme plus rapide durant la première partie de cette étude pour maigrir. En clair pendant le premier mois, les femmes qui participaient à cette étude pour maigrir ont perdus 0.70 kilo par semaine. Le plus intéressant est qu’elles ont perdu plus de poids à long terme que les femmes qui perdaient du poids à un rythme plus lent de 0.22 kilo par semaine ou moins.

Ces femmes étaient 5 fois plus susceptibles d’avoir perdu 10 % de leur poids de départ et ce au bout de 18 mois et elles ne reprenaient de plus pas le poids qu’elles avaient perdu pendant la phase d’amaigrissement. 

En conclusion, les femmes qui perdaient plus rapidement du poids pendant la première période initiale d’amaigrissement résistaient mieux à stabiliser leur poids corporel et avaient un meilleur suivi de leur amaigrissement et notamment dans la tenue d’un journal alimentaire et prenaient par la suite moins de calories ce qui leur garantissaient de ne par reprendre le poids qu’elles avaient perdu pendant leur régime pour maigrir. 

Cette étude est très intéressante car elle met en évident le fait qu’il est plus intéressant de maigrir au départ à une rythme plus soutenu que ce soit pour mincir, maigrir ou pour perdre du poids quel que soit le poids que la personne qui souhaite maigrir veuille atteindre comme objectif.

Donc l’étude pour déterminer le rythme idéal d’amaigrissement montre qu’un démarrage rapide plutôt qu’un démarrage lent rapporte plus à long terme que d’opérer en premier lieu de petits changements comportementaux dans les habitudes alimentaires.

Il semblerait d’autre part que perdre à un rythme plus rapide au départ est plus renforçant dans le résultat à long terme pour maigrir dans la période d’apprentissage des comportements alimentaire et aussi pour le futur du maintien du poids de forme et l’acquisition d’une alimentation saine et équilibrée.

Aussi les personnes qui veulent maigrir gagneraient au niveau de l’apparence physique ainsi que de leur image corporelle qui se verrait ainsi améliorée et valorisée. Il semblerait aussi démontré qu’on aurait gagné en augmentation de l’énergie ainsi qu’une meilleure mobilité articulaire et globale du corps.  Ce qui est évidemment très encourageant et stimulant quand on souhaite maigrir efficacement sur le long terme car bouger plus que ce soit lors des activités physiques au quotidien ou du sport cela contribue évidement à éviter de reprendre les kilos perdus pendant la phase d’amaigrissement.

Que ce soit pour maigrir vite dès le départ d’un régime alimentaire pour perdre du poids ou pour mincir Doxys coach diététique en ligne vous aide efficacement chaque jour afin de vous donner l’ensemble des clés en vous apprenant à rédiger et gérer vos menus. L’ensemble de votre alimentation au quotidien, depuis le journal alimentaire qui permet de prendre conscience, grâce au compteur de calorique, des portions alimentaires que vous consommez réellement. Le cooch diététique DOXYS vous offre différentes solutions avec une inscription gratuite et illimité ou une formule payante très accessible financièrement pour manger sainement équilibré

N’hésitez-pas, inscrivez-vous dès aujourd’hui, le coach diététique Doxys vous aidera à élaborer des menus sains et équilibrés chaque jours !  

Publié par philippe


La chrononutrition ne date pas d’hier. Ce concept est né en 1986 suite aux travaux d’un nutritionniste français, le Dr Alain Delabos. La chrononutrition se veut être plus qu’un régime, dans l’esprit de son concepteur il s’agit ni plus ni moins d’un nouveau mode alimentaire censé prendre en charge de manière optimale le rythme naturel de l’organisme et ce en tenant compte nos sécrétions enzymatiques.

 
 
Principe de la chrononutrition
 
Selon le Dr Delabos, la chrononutrition se fonde sur le principe fondamental qui consiste à consommer les aliments aux moments le plus opportun de la journée, en un mot exactement au moment où ils sont rééelement nécessaires pour satisfaire les besoins en nutriments et en énergie de l’organisme. 
 
Appliqué aux régime amaigrissant, cela sous-entend sans que les aliments néfastes pour la ligne tels que les graisses ne seraient pas stockées pour autant que les aliments soient consommés au bon moment de la journée. Le Docteur Delabos a ainsi déterminé les aliments qui devraient être consommés à certains moments de la journée et ceux qu’il faudrait éviter de consommer sous peine de les voir s’accumuler en bourrelets disgracieux par exemple sur les hanches.
 
La chrononutrion du Docteur Delabos met ainsi à l’index la consommation des fruits aux petit-déjeuner car pour le nutritionniste consommer des fruits au petit-déjeuner serait contre-nature ou plutôt anti-physiologique, de même que consommer des pâtes au dîner. Pourquoi? Tout simplement car le Dr Delabos à mis en évidence que l’organisme n’a pas besoin de ces nutriments à ces moments-là de la journée.
 
Quel est la sentence ? C’est très simple : si le corps n’en a pas besoin, il ne vas pas les assimiler ? Si bien sûr il va le faire et même doublement car il va les stocker sous forme de graisses de réserves excédentaires ! Ce qui n’est pas vraiment au goût des nombreuses femmes qui souhaitent maintenir leur poids, mincir ou maigrir et ainsi garder la silhouette dont elles on envie !
 
La chrononutrition est une méthode qui se base sur les sécrétions endocrines enzymatiques de notre organisme. Elle paraît simple et évidente. Toutefois, elle est aussi contraignante car il s’agit d’une une méthode très codifiée et rigoureuse qui impose de consommer des aliments précis à un repas donné, et à en écarter d’autres (qui sont ceux avouons le qui nous font souvent envie! ).
 
 
Quels sont les aliments à éviter, les aliments interdits dans la chrononutrition ?
 
A l’exception des yaourts et du lait (certains disent que c’est parce qu’ils contiennent du lactose que l’organisme ne peut les digérer, mais c’est faux puisque le lactose qui est le sucre du lait est bien entendu digestible sauf en moindre quantité chez les personnes atteintes d’intolérance au lactose !), aucun aliment n’est interdit dans la chrononutrtion, et il n’est nul besoin de compter les calories et encore moins nécessaire de traquer les graisses et sucres dans le régime de la chrononutrition. Avouons-le c’est tout de même un peu simpliste ! Les objectifs de la chrononutrition visent à éliminer les kilos superflus qui seraient dus au stockage exédentaire des nutriments non assimilés ! Ce serait vraiment très (trop) simple et le Docteur Delabos serait proposé pour le prix Nobel de médecine !  
 
En suivant à la lettre ce régime de la chrononutrition, on devrait sans soucis atteindre son poids de forme et le conserver. Disons le clairement : ce n’est pas le cas. La chrononutrtion n’est pas la panacée. Ce régime chrononutrition ne se veut pas seulement être (dans l’esprit de son concepteur) une simple diète visant une perte de poids mais aussi une méthode qui a pour objectif de rééquilibrer la silhouette en l’affinant et donc ainsi une méthode pour mincir, maigrir et en tout cas pour perdre du poids, voire beaucoup de kilos !
 
Le nutritionniste Dr Delabos a été beaucoup plus loin car il a affirmé que les formes seraient les reflets de notre manière de nous alimenter : trop de viande donnerait beaucoup de poitrine, trop de légumes donneraient trop de hanches, trop de féculents du ventre…
 
Manger suivant la chronutrition suffirait à remodeler notre corps harmonieusement et ainsi éviter tout problème morphologique et nous épargnerait les rondeurs et les bourrelets disgracieux excédentaires ! Le Dr Delabos affirme en plus qu’en adoptant cette méthode on pourrait guérir ou tout au moins améliorer notre état de santé en éradicant les problèmes de nutrition tels que le cholestérol, le diabète ou encore l’hypertension. C’est vraiment trop caricatural pour être vrai ! Si c’était vrai cela se saurait ! Et beaucoup de gens ne jureraient que par la chrono-nutrition comme méthode idéale de s’alimenter !
 
 
Une journée chrono-nutrition
 
Cette méthode met en vedette deux repas aujourd’hui délaissés : le petit-déjeuner et le goûter. Le premier doit 
 
Une journée chrononutrition c’est quoi ?
 
Le petit déjeuner doit être copieux et ou gras (pain beurré, fromage, pain, charcuteries…) tandis que le deuxième doit apporter des sucres (fruits et dérivés, chocolat…) et des graisses végétales. Le déjeuner et le dîner se composent idéalement d’un plat unique. Le sucre ajouté et le vin mais aussi les desserts ne peuvent trouver leur place dans la chrononutrition.
 
 
Un petit-déjeuner gras
 
Chaque matin, l’organisme provoque 3 sécrétions d’enzymes : l’insuline nécessaire aux organes ; les lipases qui vont métaboliser les graisses et les protéases qui doivent métaboliser les protéines.
 
Au menu du petit déjeuner : fromage, pain beurré, boisson chaude sans lait, ni sucre
 
 
Un déjeuner dense et très énergétique
 
A midi ont a une sécrétion maximale de protéases et d’amylases.
Au menu de midi: viande OU poisson, œufs, féculents (pâtes, riz, purée, frites…) ou pain
 
Un goûter sucré
C’est en milieu d’après-midi qu’on voit apparaîttre le pic d’insuline qui doit faire entrer les sucres dans les muscles et les organes.
 
Au menu : chocolat noir OU graines (noix, noisettes, pistaches…) OU fruits secs (raisins, abricots, pruneaux…) OU 2 pommes cuites OU 2 grands verres de jus de fruits naturel.
 
Un dîner léger pour le soir
 
on a quasi plus de sécrétions digestives d’où un freinage de l’assimilation des aliments.
 
Au menu : poisson maigre ou fruits de mer ou viande blanche,légumes.
 
La chrono-nutrition n’est pas la panacée, ce n’est pas non plus une méthode miracle pour perdre du poids ni même pour manger sainement. Il est important de respecter les grandes règles de l’alimentation équilibrée (pyramide alimentaire notamment) et de veiller à manger de tout en quantités raisonnable et bien entendu au bon moment. Le coach diététique en ligne DOXYS se charge de vous aider à respecter ces principes et à rééquilibrer votre alimentation au jour le jour.
 

Publié par philippe




Top