Le PDG de Coca-Cola Muhtar Kent refuse que le secteur des sodas en général et le groupe d’Atlanta (Georgie, sud-est des Etats-Unis) en particulier soient pointés du doigts puisque considérés comme responsables de l’épidémie d’obésité. Pour leur défense, ils soulignent leur défense des programmes de promotion de la vie active auquel Coca-Cola participe.

Si les Américains sont les champions planétaires de l’obésité, aucun continent n’est épargné. Tout a commencé lorsque le maire de New York Michael Bloomberg a lancé un débat sur la consommation des sodas. Il veut interdire la vente de boissons sucrées de plus d’un demi-litre dans la restauration.

Coca-Cola, le groupe aux milliers de produits serait bien entendu le premier producteur touché par cette mesure. Le résultat sur les ventes du groupe serait désastreux. Aussi le groupe d’Atlanta réactive donc un intense travail de lobbying de manière à éviter de tomber sous le coup de cette interdiction.

Coca-Cola s’est défendu récemment de tout lien entre la consommation de sucre et un quelconque lien avec la survenance de l’obésité ! De plus en plus de scientifiques qualifient cependant les sodas de « bonbons liquides ». Le Center for Science in the Public Interest (CSPI) a publié une large étude sur les softs drinks, lesquels sont qualifiés de "liquid candy" (bonbons liquides).

Cette étude recommande notamment de poursuivre les études afin de démontrer les effets de la consommation des softs drinks et des sucres raffinés sur l’ingestion des nutriments, l’obésité, l’érosion et les caries dentaires, l’ostéoporose, les pierres rénales et les maladies cardio-vasculaires.

 

La position du PDG de Coca-Cola Muhtar Kent :

 "Il s’agit d’un problème de société compliqué sur lequel nous devons tous travailler pour trouver une solution", a déclaré M. Kent dans un entretien au Wall Street Journal paru lundi soir dans l’édition en ligne. "C’est pourquoi nous travaillons avec les gouvernements, le secteur des affaires et la société civile pour avoir des programmes de vie active dans tous les pays où nous sommes présents d’ici à 2015", a ajouté M. Kent.

"Nous étions un groupe avec une boisson et une marque, et maintenant nous avons plus de 500 marques, 3.000 produits", a-t-il précisé. "Huit cents des produits que nous avons lancés ces quatre ou cinq dernières années sont basses-calories ou sans calorie", a ajouté le patron du groupe qui vend notamment les eaux en bouteille Dasani, les boissons au thé Honest Tea, et de nombreuses versions "light" de ses sodas classiques comme Coca-Cola ou Sprite. "Je trouve que c’est inexact et injuste d’accuser un seul ingrédient, un seul produit, une seule catégorie d’aliments", conclut-il.

Coca-Cola est donc plus qu’en effervescence!

  

Coca-Cola adopte une position partisane inacceptable

Doxys coach diététique en ligne estime quant à lui que la position de Coca-Cola est inacceptable et irrespectueuse du consommateur. Nous saluons et soutenons sans restriction la position courageuse du Maire de New-York Michael Bloomberg. Il est temps de saisir le problème à la source ! Nous déplorons qu’énormément de produits contiennent trop de sucre mais également trop de sel, de graisse ou de colorants et ce depuis de longues années, 

Nous plaidons afin qu’un meilleur étiquetage des produits alimentaire soit imposé. Celui-ci doit être bien plus lisible et plus explicite qu’à l’heure actuelle. 

Ce n’est cependant pas suffisant, de nombreux efforts doivent encore être réalisés quant à l’éducation nutritionnelle. Nous nous battons à la fois au niveau des consultations diététiques individuelles, de l’éducation nutritionnelle des enfants dans le cadre scolaire, des campagnes d’éducations nutritionnelles qui y sont menées ainsi qu’au niveau du coaching diététique en ligne via Doxys.

 

Le consommateur doit être mieux protégé

Il s’agit d’un problème de santé publique ! Le consommateur doit certes pouvoir continuer à continuer de consommer les aliments et les sodas qu’il souhaite. Cependant, à l’instar de la cigarette, il doit être avisé des dangers et de l’impact que la consommation que ces produits peuvent avoir sur sa santé et ce en particulier chez les personnes qui souffrent déjà de surpoids ou d’obésité, chez les personnes souffrant de troubles rénaux, les diabétiques et bien entendus les enfants qui doivent être les premiers protégés via l’éducation nutritionnelle scolaire.

Des étiquetages et des mises en gardes explicites doivent être rendus obligatoires et être adaptés à la cible, donc lisibles et compréhensibles par les enfants.

En attendant de voir une véritable et fiable information nutritionnelle, Doxys attire votre attention sur le danger d’une consommation répétée et excessive de ces sodas sucrés et met à votre disposition des outils de coaching diététiques et des conseils thématiques qui pourront vous aider à réduire votre apport en aliments trop sucrés mais aussi trop salés et trop gras.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par philippe


Suivant les injontion d’un jugment aux Etats-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) oblige Danone à arrêter d’indiquer sur ces pots de ayourts qu’Activia et d’autres produits laitiers de la célèbre marque française Danone pourraient aider à prévenir les rhumes et à contribueraient à apaiser les problèmes digestifs. Rien n’a étét démontré aussi, Dannon, la filiale américaine du géant français de l’agroalimentaire Danone

a accepté un règlement à l’amiable aux Etats-Unis pour mettre fin à plusieurs enquêtes ouvertes contre elle suite à des accusations de publicité mensongère sur les bienfaits supposés pour la santé de son yaourt Activia et de ses boissons lactées DanActive et Actimel.

La sentence est que la filiale américiane Dannon devra verser 21 millions de dollars pour faire cesser les poursuites sur le territoire américain.

La Federal Trade Commission (FTC) oblige Dannon à stopper d’indiquer qu’Activia ainsi que d’autres produits laitiers de la marque française aideraient à prévenir les rhumes et à apaiser les problèmes digestifs des consommateurs des produits Dannon.

Cependant, il faut noter que toute allégation santé n’est pas interdite pour Dannon. La FTC  "autorise Dannon à continuer à promouvoir les bienfaits généraux de ses produits que sont l’Activia qui aide à réguler le système digestif et que DanActive stimule le système immunitaire" et ceci suivant un communiqué du groupe Dannon.

Utilisez le coach diététique en ligne Doxys pour manger sainement varié et équilibré. En toute certitude cela contribuera à vous placer dans la meilleure courbe de poids et vous ferez ainsi de l’exellente médecine préventive.

Publié par philippe


Une étude américaine publiée dans le Journal de l’American Dietetic Association confirme qu’une alimentation saine a un rôle prépondérant sur la baisse de mortalité des personnes âgées.

 
Des chercheurs de l’Université du Maryland ont étudié l’alimentation de 500 adultes âgés de 70 à 79 ans pendant dix ans.
 
Le premier objectif de cette étude était de trouver un lien entre mortalité sur la période étudiée et habitudes alimentaires, le second était d’analyser les conditions de vies et l’état nutritionnel des ces personnes selon leurs consommations alimentaires.
 
108 aliments ont ainsi été retenus, les chercheurs ont analysés leur fréquence de consommation et ont divisé les participants en 6 groupes, selon les aliments que ces personnes âgées consommaient le plus.
 
Les résultats sont clairs : le groupe "Aliments santé" présente 40% de mortalité en moins que le groupe "Produits laitiers à haute teneur en matières grasses" et 37% de risque de mortalité en moins par rapport au groupe "Sucreries et desserts".
 
La conclusion de cette étude révèle que les personnes âgées qui ont une alimentation saine, composée de légumes, fruits, céréales entières, produits laitiers maigres, volailles et poissons ont un risque de mortalité diminué.
 
 
Doxys coach diététique en ligne peut vous aider chaque jour à équilibrer vos repas, à vous apprendre à gérer votre alimentation en découvrant vos erreurs alimentaires, à assurer un apport alimentaire optimal chaque jour sans vous priver de rien. Rééquilibrer votre alimentation au quotidien en mangeant agréablement et sainement n’est pas si compliqué avec les outils de coaching spécialisés de Doxys. Vous pourrez ainsi allier le plaisir gustatif avec l’équilibre alimentaire, garant important d’une médecine préventive journalière.
 

Publié par philippe


Une étude récente souligne que  91 % des Québécois sont terrorisés à l’idée de devenir gros et ainsi adoptent de mauvaise habitudes alimentaires, néfaste aussi pour leur santé. 


Conseils Nutrition.tv suite à un sondage en organisé en ligne souhaitait découvrir les habitudes des Québécois face aux aliments.

Les résultats ont de quoi inquiéter car ils révèlent une relation à problème avec l’alimentation. Et ce qui est intéressant est que ce n’est pas qu’au Canada que les populations ont ces problèmes ! En effet dans de nombreux pays, les gens ont une mauvaise perception de leur apparence physique ce qui se traduit immanquablement par l’adoption de comportements néfastes pour leur santé.

Ainsi, l’étude de Nutrition.tv révèle que 91 % des Québécois sont terrorisés à l’idée de devenir gros et que 94% des personnes sondées disent se préoccuper de la quantité de calories avalée et aussi que 83 % se sentent coupables après avoir mangé. 

Le plus étonnant est que 46 % affirment s’être privées de nourriture alors qu’ils avaient malgré tout faim, que 33 % des personnes se pèsent plusieurs fois par jour sans même en percevoir l’intérêt.

 

Plus inquiétant : 39 % sont embarrassées de prendre leur repas devant d’autres personnes. Au final 80 % des répondants disent manger lorsqu’ils sont soit frustrés, tristes ou déprimés ou simplement par ennui.

Quel est la cause de ces comportements ? L’étude évoque la possible pression des médias qui prône la maigreur à tout prix comme une valeur essentielle?

 

Conseils Nutrition.tv voit la nouvelle tendance de 2010 dans le bien-être.

 

Quoi qu’il en soit, pensons qu’il n’y a pas que le poids qui importe, il faut aussi prendre le temps de s’occuper de soi en adoptant des habitudes de vie saines qui ne mettent pas en péril notre santé et ce spécifiquement dans le domaine de l’alimentation domaine dans lequel penser à avoir une assiette saine chaque jour est important pour préserver sa santé.

 

Doxys coach diététique en ligne reste bien entendu à votre disposition pour vous aider à rééquilibre votre alimentation quotidienne. 

Plus d’infos sur : http://www.conseilsnutrition.tv



Publié par philippe


 Etes-vous vraiment certain que vous devez perdre ou gagner du poids ?

 

Pour savoir si vous êtes à votre poids de forme : calculez votre indice de masse corporelle.

L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure qui est utilisée afin d’évaluer la relation qui existe entre le poids et la santé. Il permet de préciser la corpulence d’une personne et le cas échéant, de mettre en évidence une obésité ou une maigreur et d’en préciser l’importance. L’IMC ne doit cependant pas être utilisé comme seule mesure de la composition corporelle ou de la condition physique.

Bien que l’IMC fournisse des points de repère indicatifs des niveaux de poids sains chez les adultes de plus de 18 ans, il ne peux être appliqué aux nourrissons, aux enfants, aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux personnes gravement malades, aux athlètes, ni aux adultes de plus de 65 ans.

L’indice de masse corporel (BMI – Body Mass Index) est un index internationalement reconnu  qui établi le rapport entre le poids et la taille.

Il est calculé de la manière suivante : B.M.I. = poids corporel / ( taille x taille)

  •  Zone verte : si votre BMI est compris entre 18 et  24,9  vous avez un poids sain
  • Zone jaune : si votre BMI est compris entre 25 et 26,9 vous avez tendance à l’excès de poids. Votre poids peut vous occasionner quelques ennuis de santé. Essayez de perdre du poids et d’atteindre la zone verte.
  • Zone orange : si votre BMI est compris entre 27 et 29.9 vous avez un excès de poids important. Il est plus que conseillé de perdre du poids car votre risque d’avoir des problèmes de santé est nettement augmenté
  • Zone rouge : si votre BMI est compris entre 30 et au-delà, vous êtes obèse. Il est indispensable de maigrir car vous avez des risques de morbidité et de mortalité importants.

  

La notion de poids idéal est dépassée, on parle maintenant de poids santé

Il y a quelques décennies, on disait : peut importe que l’on aie 18 ou 65 ans, a un poids bien précis devait correspondre une taille et une ossature bien définie. On a  longtemps parlé de poids idéal. Aujourd’hui, nous prenons plutôt en considération le concept de poids santé. Ce terme laisse entrevoir la réalité de notre vie quotidienne. Il prend en considération notre état de santé et donc aussi bien notre forme physique que notre état psychique.

Le poids santé se définirait comme une zone de poids où nous nous sentons bien à la fois dans notre corps et dans notre l’esprit.

  

Les facteurs à prendre en considération pour définir le poids santé

Comment savoir si vous êtes à votre poids santé ? Il faut prendre en considération l’importance de votre ossature, votre pourcentage de graisse corporelle ainsi que votre développement musculaire. Il est donc faux de croire qu’à taille égale, tous les individus doivent avoir le même poids ! Le surpoids accroît notamment les risques d’hypertension, de diabète et de troubles cardiovasculaires - l’insuffisance de tissus adipeux (la graisse sous cutanée) présente certains inconvénients également.

Certaines personnes sont obsédées par leur poids - dit « idéal » et sont catastrophées à chaque fois qu’elles prennent un kilo. Cependant il ne faut pas perdre de vue qu’une  même masse corporelle peut être constituée d’une multitude de combinaisons d’os, de muscles, d’eau et de graisse différentes. De plus, ce qui représente le plus grand risque pour la santé ce n’est pas le poids mais la répartition de la graisse corporelle. Les chercheurs ont d’ailleurs bien établi une corrélation entre l’excès de graisse au niveau de la taille (le plus souvent chez l’homme) et l’hypertension ou les maladies cardiovasculaires.

 

 Le sous poids est aussi dangereux que le surpoids

Les personnes ayant trop graisse ou trop maigres sont toutes deux exposées à des problèmes de santé. Atteindre son poids santé constitue donc une vraie stratégie gagnante et est la forme de médecine préventive quotidienne la plus simple à appliquer quotidiennement. Il faut en effet souligner et insister sur le fait qu’il est aussi dangereux de se situer en sous poids qu’en surpoids. N’oublions pas que comme l’obésité, les pertes de poids drastiques ainsi que la maigreur excessive peuvent occasionner de graves problèmes de santé. Ne prenez pas de risque avec elle. C’est votre bien le plus précieux (avec votre famille) !

Nul besoin de faire des efforts importants, les deux manières les plus simples et les plus efficaces pour atteindre ou se maintenir dans cette zone de poids santé sont :  manger sainement et avoir une activité physique régulière. Visez votre poids santé, ce n’est pas si difficile ! Il suffit de s’y mettre. C’est le premier pas qui compte. Manger mal ou bien prend le même temps !

 

Publié par philippe


La journée mondiale du diabète est organisée chaque 14 novembre et ce dans plus de 150 pays. En France c’est l’occasion d’un Salon du diabète et de la nutrition, d’une campagne de sensibilisation, d’un jeu vidéo et de la tournée d’un bus dans diverses villes de France.

Le diabète est une maladie qui progresse chez les jeunes, les personnes en surpoids et les personnes de plus de 45 ans. Deux millions de Français sont concernés. Chaque année ce sont pas moins de 180.000 nouveaux cas traitées. 70.000 personnes décèdent du diabète. En France la part des diabétiques qui s’ignorent est de 25%.

L’Association française des Diabétiques (AFD) organise au CNIT Paris la Défense un "Salon du diabète et de la nutrition" durant tout le week-end, en partenariat avec des professionnels du monde de la santé, des patients, des associations…

Les conférences-débats seront l’occasion de parler et faire le point sur les hypoglycémies et des hyperglycémies, la prise en charge diététique, le moment du passage à l’insuline, de la santé dentaire, de la sexualité, des complications de l’oeil…

Des ateliers permettront de aussi de s’initier à des activités physiques comme la danse de salon ou le Taï Chi.

A Paris, samedi, des ambassadeurs contre le diabète, armés d’affiches et de ballons bleus lumineux, distribueront dans 12 lieux de rencontre une brochure d’information et un test de dépistage (disponibles sur le site www.diabeteletest.com). Ils se retrouveront en début de soirée place de la Concorde, illuminée de bleu pour l’occasion.

Une association, "Les diablotines", a développé un jeu vidéo, "l’affaire Birman", dont le héros est un diabétique insulino-dépendant. L’intrigue de ce jeu en ligne gratuit repose sur la disparition du professeur Birman, un savant. Le joueur est chargé de mener une enquête. Ce jeu dont l’ objectif est de mieux faire comprendre comment il faut adapter les doses d’insuline en fonction de l’indice glucidique des aliments est disponible sur le site www.glucifer.net.

Un bus relayant une campagne de prévention et d’information, sous l’intitulé "Changing diabetes", se rendra dans l’ensemble de la France du 28 novembre au 11 décembre. Il s’arrêtera à Grenoble, Paris, Clermont-Ferrand et Chartres, avec des conférences, des ateliers et des projections de films.

Ce bus, dont la France constitue la dernière escale, a déjà visité 15 pays, rencontré plus de 200.000 visiteurs et effectué plus de 90.000 dépistages (tous renseignements sur www.diabetesbus.novonordisk.com).

Publié par philippe


De nombreux médecins et scientifiques s’intéressent de plus en plus aux liens entre le régime alimentaire et le développement de certains cancers. Certaines études ont font apparaitre une relation directe entre la consommation de viandes rouges et le développement d’un cancer. Des produits laitiers seraient liés au développement des cancers du sein, de la prostate et du pancréas.

En fait une alimentation beaucoup trop riche serait un facteur à risque pour les cancers. Sachant que 68% de l’apport en graisse est issu de produits d’origine animale, on peut alors imaginer qu’en réduisant la consommation de graisses animales, on est en mesure de réduire ce facteur. L’obésité ou les kilos en trop pourraient alors être montrés du doigt !

Le tissu adipeux qui recouvre le corps serait également un facteur important dans le développement d’autres maladies que le cancer, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension. On comprend alors que la majorité des médecins et des scientifiques incitent les personnes en surpoids à suivre un régime alimentaire minceur. Ce serait la solution adéquate et logique pour réduire de façon significative l’apport de graisses et l’apport en calories. Un régime alimentaire riche en fibres, suggéré par le corps médical, implique une part belle au pain complet, céréales et légumes secs.

Et que penser des vitamines ? La vitamine A et le carotène réduiraient le risque de développement de certains cancers comme le cancer de la peau, de l’utérus, du sein. En fait lorsque le carotène est transformé en vitamine A, il réduit efficacement le risque de développement de ces cancers. La vitamine A interviendrait directement dans la réduction de développement des cancers de l’estomac et de l’œsophage. Alors n’hésitez pas à insérer à votre régime minceur, une consommation importante d’agrumes, de tomates, de légumes verts ainsi que tous les types de choux (brocolis, choux fleurs..). Ces derniers interviendraient dans la réduction des cancers du colon, du rectum, du sein.

On comprend alors aisément que la diététique intervient directement sur notre santé, notre bien-être et notre devenir. Il faut absolument que chaque personne en soit consciente et adopte une bonne hygiène de vie, un régime alimentaire équilibré, non seulement pour perdre des kilos mais également pour maintenir l’équilibre et l’harmonie de son organisme. Personne ne peut s’occuper de votre santé à votre place.

Si vous avez des kilos en trop, pensez qu’ils ne sont pas simplement présents sur votre balance et votre corps mais qu’ils affaiblissent également vos défenses immunitaires. Vous êtes seul(e) juge de votre devenir ! Mais si vous vous laissez envahir par des kilos en trop, des mauvaises habitudes alimentaires, vous serez également seul(e) responsable. Alors, reprenez-vous en mains et faites-vous aider. Des professionnels qualifiés, des diététiciens sauront vous apporter la réponse que vous attendez.

Pour des informations complémentaires concernant les ingrédients bons pour votre santé, inscrivez-vous a votre coach en ligne Doxys.

Publié par pierre


Notre poids constitue l’équilibre entre les apports alimentaires et nos dépenses énergétiques

Pour perdre des kilos en trop, il n’y a pas de miracles (comme d’autres peuvent le prétendre) mais il vous suffit de respecter ces deux règles importantes: changer les habitudes alimentaires c’est-à-dire manger sainement et équilibré et faire de l’activité physique. En effet, pour diminuer les apports caloriques et vous assurer une perte de poids, il faut d’abord limiter l’apport en matières grasses et en sucres rapides. Contrairement à ce que l’on pense généralement, il faut prendre les repas normalement (matin, midi, soir) et ne pas les sauter. Pour ne pas avoir un surplus de poids, il ne faut pas que vous ayez la mauvaise habitude du grignotage entre les repas. Les boissons gazeuses et sucrées, les alcools et la bière sont à proscrire. Les règles de base pour réaliser un régime équilibré en toute sécurité sont quasiment simples.  Avec un coach comme Doxys, vous apprendrez rapidement comment manger de façon équilibrée, sans devoir vous forcer, ni ressentir la faim.

Equilibrez votre alimentation pour maigrir sans risque

Pour vous aider à ne pas craquer durant votre régime il vous suffit de mettre en place une manière satisfaisante de vous alimenter. Il est plus facile de maigrir en mangeant les aliments qu’on aime mais en quantité moindre. Après que votre objectif poids ait été atteint, il vous suffira de poursuivre la même stratégie.  Dans un régime équilibré, les féculents (pommes de terre, riz, pâtes, …) doivent apporter environ 55% des calories de la journée, les graisses 30%, et les protéines (viandes, poissons, oeufs,…) 15%.  Votre programme Doxys vous aidera à calculer tous les apports nutritifs pour équilibrer votre alimentation au mieux.

Faites du sport

Pour garder le tonus et pour éviter que vous ne sombriez dans la dépression, faites du sport. Le sport va aider votre organisme à brûler les graisses superflues qui y sont contenues. Donc ne vous retenez pas ! Faites du sport régulièrement, il va vous aider à perdre quelques kilos.

Buvez de l’eau

Ne vous contentez pas de suivre votre régime à la lettre et buvez de l’eau tant que c’est nécessaire. Essentielle à la vie, l’eau qui est riche en calcium, vous assure une meilleure santé. N’ayant aucune conséquence sur le poids puisque dépourvue de calorie, l’eau purifie notre corps et élimine les déchets et toxines. Par ailleurs, elle permet l’hydratation de nos cellules et assure le bon fonctionnement de nos articulations en les lubrifiant et fait circuler les nutriments, vitamines, oligo-éléments et minéraux nécessaires. Durant un régime, boire de l’eau vous assure donc une santé de fer. 

Publié par pierre




Top